Aperçu : Fallout 76 – Un premier pas convaincant ?

Nous avons pu essayer la bêta de Fallout 76 pendant un peu plus de quatre heures, et voyons si cette première approche est séduisante.

A l’approche de sa sortie le 14 novembre prochain, Bethesda a décidé de programmer quelques petites sessions, afin de notamment tester les serveurs de Fallout 76 via une bêta. Nous avons pu accéder justement à l’une d’entre elles, et avons pu jouer pendant un peu plus de quatre heures, et atteindre le niveau 10. Que vaut concrètement à l’heure actuelle ce nouvel opus de Fallout, cette fois-ci en dimension online et MMO ?

Un petit tour dans l’abri 76 et puis s’en va

Fallout 76 aperçu

Fallout 76 ne déroge pas à la règle comme Fallout 3 et 4 : on commence, après une petite cinématique d’introduction, dans un abri. Il s’agit cette fois-ci de l’abri 76, et on devra comme toujours créer notre personnage. Qu’on soit clair, l’éditeur de personnages reste relativement simpliste en l’état. On peut modifier son visage via une quinzaine de modèles différents, changer la taille de ses pommettes, de son front, et bien d’autres joyeusetés. De ce côté-là c’est complet certes, mais on se rendra assez vite compte que le tout reste un peu simplifié, et que nous avons déjà vu des éditeurs de personnages beaucoup plus touffus par le passé.

Une fois passé par la création de personnages qui se révélera peu détaillée, on peut d’ores et déjà se balader dans l’abri. Comparé à Fallout 4, on ne restera qu’assez peu dans cet abri, qui fera office de didacticiel. En effet, on nous donnera la possibilité juste de ramasser nos divers équipements comme les stimpack, radaway et bien d’autres équipements. On y passe en somme en coup de vent dans ce fameux abri 76, pour enfin profiter par la suite des joies de l’Ouest de la Virginie, complètement dévastée par une attaque nucléaire. Qu’on soit clair, la direction artistique post-apocalyptique et patriotique de Fallout 76 devrait faire une nouvelle fois son petit effet, avec une carte qui nous paraissait pour le moins immense. Il devrait y avoir bon nombre de choses à faire, et il est quasiment certain que Bethesda rajoutera probablement du contenu bien après le lancement du soft.

Côté histoire d’ailleurs, le tout est encore radicalement flou. D’ores et déjà, on sait que l’intrigue principale sera de suivre les traces de la superviseur de l’abri 76. Cette dernière est aussi partie, comme les autres membres de l’abri, pour le plan Reclamation Day, consistant à reconstruire l’Amérique après le bombardement nucléaire. C’est globalement tout ce que l’on sait, et on a été d’ailleurs étonnés et déçus, de voir une parfaite absence de divers PNJ après plus de quatre heures de jeu… On voit clairement que des joueurs, au détriment de PNJ, ce qui fait que le système de dialogue, plutôt intéressant dans les Fallout en général, est pour le moment inexistant. On espère sincèrement y voir plus clair à sa sortie officielle à ce niveau-là, en espérant que ce système n’ait pas été purement et simplement enterré…

Quelques nouveautés, mais très légères

Fallout 76 aperçu

En outre, on retrouve malgré tout des nouveautés. En premier lieu, les fameuses compétences S.P.E.C.I.A.L., ont été complètement retravaillées. Désormais, on part concrètement sur un système de cartes. Une fois que vous passez un niveau, vous pouvez toujours choisir un point de compétence à attribuer sur les sept domaines certes, mais vous gagnez en plus une carte dans le domaine choisi. Cela vous procure des bonus quand vous équipez la carte sur le domaine en question – agilité, chance, force etc…, et ces dernières ont un niveau allant d’une à trois étoiles. Si vous avez d’ailleurs une carte en double, vous pouvez les combiner pour l’augmenter d’une étoile, et donc l’avantage qui va avec. Le système semble parfaitement huilé, et cette refonte fait honneur aux jeux de rôle papiers en général.

Il y a aussi en guise nouveautés, des événements aléatoires, et le système SVAV remanié, mais pas de la meilleure des façons. Concernant les événements aléatoires, ils apparaîtront en général sur la map, et il faudra les accomplir dans un temps limité. Cela donnera lieu à des missions complètement basiques pas très intéressantes – tuer des vagues de calcinés, escorter un robot etc. – mais vous donnera un loot attrayant en armes, capsules, stimpack, munitions et j’en passe. Il faudra voir sur la longueur si les événements seront plus variés que sur la bêta, et si les objectifs seront peut-être plus percutants que ça. Enfin, concernant le système SVAV, il est désormais complètement en temps réel. Quand dans les précédents Fallout ce dernier figeait le temps pour nous permettre de choisir le membre de notre cible, et avoir un sympathique ralenti pour voir si on le touchait ou pas, ce n’est désormais plus le cas sur Fallout 76. Tout se fait directement en appuyant sur une touche, l’interface apparaît en temps réel et nous n’avons plus qu’à attaquer, et voir si vous touchons notre cible. On aime ou on aime pas, mais certainement que cela fera grincer des dents les joueurs… Nous verrons bien lors de notre test complet si ce changement n’est pas trop discutable sur la longueur.

Le gameplay, dans son cœur, n’a pas été trop chamboulé dans ses mécaniques. Le soft, en sus de nous permettre de retrouver tout un système d’artisanat que ce soit sur la cuisine, la chimie, le bricolage, les armures, les armes ou encore les armures assistées, il y a aussi un côté survie également. On doit gérer notre faim et soif sous peine d’avoir des malus, et le côté construction est aussi amélioré, avec le système de C.A.M.P.. Ce véritable outil de construction de poche vous suivra partout sur vous, et vous pourrez à tout moment moyennant quelques ressources – acier, béton, bois etc. – construire des fondations, et avoir vos propres établis. Tout est bien foutu, mais parfois un peu lourdingues dans leur utilisation. Il faudra encore une fois le tester plus longuement, afin de voir si cela ne pose pas de soucis. Côté maniabilité pure, Fallout 76 est un peu plus souple que Fallout 4 étonnamment, avec des gunfights tout aussi nerveux que son prédécesseur. En revanche, les nombreux soucis de lag ou encore de grosses saccades, viennent pour l’instant pourrir complètement l’expérience, surtout quand il y a trop d’ennemis à afficher, notamment sur PS4… On croise les doigts pour ce ne soit pas une catastrophe à son lancement car actuellement ça fait peur, et cela pourrait bien rebuter les joueurs, qui pourraient être refroidis…

On en vient ensuite sur l’aspect PvP et coopération. Le PvP n’est d’ailleurs accessible qu’à partir du niveau 5, et Bethesda semble avoir bien travaillé son côté social, chose assez cruciale dans un MMO. Nous n’avons franchement pas eu de soucis avec des joueurs lors de notre grosse session, et il est vraiment possible d’aller faire sa petite exploration dans son coin, et de parfois venir se faire aider gentiment dans notre quête, surtout quand nous sommes mal en point. On peut même utiliser quelques émoticônes pour communiquer avec les joueurs, ou discuter directement avec notre bon vieux micro. Un système d’échange est aussi de la partie, et on peut forcément provoquer les autres joueurs en duel pour se friter. De ce côté-là ça a l’air bien géré, mais nous demandons à le tester encore plus longuement et en profondeur pour donner un avis tranché et définitif à sa sortie.

Les graphismes, cela ne semble pas folichon actuellement. On se retrouve en face de textures très, très inégales, le tout oscillant entre le pas fini, et le plutôt joli. Pour un titre online, la bêta de Fallout 76 joue actuellement à la fête du bug en tout genre… C’est la grosse ombre au tableau, en sus des lags et autres ralentissements intempestifs qui viennent ternir l’expérience de jeu. Sinon, on appréciera le cycle jour/nuit, et Fallout 76 semble être fidèle à la réputation des précédents volets, soit juste un titre graphiquement potable, sans gros plus en somme.

A moitié convaincant, à voir sur la longueur

Y jouer plus de quatre heures n'aura clairement pas été suffisant du tout pour nous convaincre pleinement. Les mécaniques de Fallout 4 sont bien présentes, mais ne semblent pas avoir bougé d'un iota. On sent un certain laisser aller chez Bethesda, excepté une refonte du système de compétences, et le SVAV en temps réel, d'ailleurs assez discutable sur le fond. Cela dit, Fallout 76 a le mérite d'emprunter un chemin radicalement différent en s'essayant à l'aspect MMO survie, tout en gardant ce fameux côté RPG qui lui est cher. En revanche, on se pose encore bien des questions sur l'histoire, le système de dialogue, ou bien encore le fait que les PNJ soient complètement inexistants... Tant de questions qui auront des réponses en y jouant certainement un peu plus longuement, et en espérant qu'il y ait aussi beaucoup plus de variétés sur les événements aléatoires, comme sur les objectifs de mission, qui nous ont paru curieusement pas très inspirés pour le coup.. On verra donc sur la longueur si le tout tiendra la route, comme sa dimension sociale et son PvP, qui a l'air de paraître solide mais à voir à la sortie. Nous restons du coup aussi dubitatifs que méfiants après ces quatre heures de jeu surtout que des lags et ralentissements sont présents, et perturbent incontestablement le bon déroulement des gunfights.
En clair, l'optimisation générale du jeu n'est absolument pas au point et pour une bêta, ça fait peur. Mais bref, on espère de tout cœur que Fallout 76 ne se tapera pas un lancement chaotique au niveau des serveurs, et on vous donne rendez-vous le 14 novembre prochain pour la sortie du soft sur PC, PS4 et Xbox One, ainsi que notre verdict définitif à son sujet. Mais pour le moment, Fallout 76 est loin de convaincre.

Matheus

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda