Aperçu Cryofall – Survie, gestion et coopération

Un jeu varié, riche en défis et en contenus.

Cryofall est un jeu multijoueurs de survie en milieu hostile. Développé par le studio singapourien indépendant AtomicTorch Studio (fondé en 2013), le titre déploie environnements 2D dessinés à la main, perspective futuriste et mécaniques de jeu alliant survie et gestion.

Des premiers pas cruciaux

Cryofall

Echoué sur une planète lointaine et inconnue, sans perspective de retour, vous allez devoir affronter une situation extrême en misant votre capacité d’adaptation à votre environnement. Conçu à partir d’une logique de Robinson Crusoe mais cette fois dans un monde de science-fiction futuriste, le jeu mise sur une dimension crafting assez poussée mais aussi sur une dimension coopérative. Car en effet, vous n’êtes pas le seul à vous retrouver dans cette situation désespérée. D’autres, éparpillés aux quatre coins de la map, partagent votre détresse. Ami ou ennemi, il faut faire avec cette donnée essentielle pour espérer vous en sortir.

La première étape du jeu consiste en un tutoriel très complet vous invitant, d’abord, à collecter les biens de premières nécessités indispensables à votre survie. L’écosystème de Cryofall est certes riche et varié, mais il regorge également de dangers non négligeables. La faune ne voit en effet pas d’un bon œil votre arrivée et vous le fera rapidement savoir. Pourtant, vous aurez, comme on peut s’y attendre, besoin de vous nourriture dans les plus brefs délais. Suivant une chronologie tout autant légitime, se vêtir et s’abriter seront les autres objectifs à satisfaire instamment. Bien sûr, une fois ces étapes de base franchies, d’autres viendront complexifier votre tâche, vous obligeant à récolter moult ressources et élargir votre champ d’investigation. Ainsi, travailler le bois vous guidera vers l’élaboration de votre cabane attitrée après avoir revendiqué une portion de territoire dédiée à votre implantation. Le joueur se trouve incité à penser rapidement son indépendance à tous les niveaux : au niveau de la sécurité d’abord, en parvenant à s’abriter, la nuit particulièrement ; au niveau alimentaire également puisque comme on l’a vu, cette dimension impose une attention constante ; mais aussi au niveau défensif en produisant des armes et des outils facilitant les déplacements et les premières confrontations. Certaines plaies, particulièrement en début de partie, peuvent être redoutablement vicieuses sans le remède adéquat. En un mot, notre Robinson doit recréer la vie à partir de rien et se préoccuper de sa survie avant même d’imaginer prendre du recul sur sa situation. À ce propos, les 4 premières heures de jeu, dédiées aux néophytes permettent justement de se faire aux mécaniques du titre et cette idée est particulièrement appréciable.

Au fur à mesure, notre personnage investira un peu plus l’espace et pourra s’employer  à trouver s’accommoder au mieux des circonstances. La dimension principale mise en exergue ici est donc bien l’aspect progressif de cette aventure. Focalisée sur les premiers besoins, cette économie primitive qui voit le jour n’aura de cesse que de s’étendre en explorant de nouveaux secteurs, de nouveaux territoires. À cela s’ajoutera une diversification des productions. Ainsi, dans les premiers temps, vous arpenterez la carte tel un cueilleur se nourrissant de ses découvertes fugaces. Une fois les premières compétences débloquées (nous y reviendrons), il sera possible d’abord de cultiver sa nourriture, puis, plus généralement de spécialiser sa production en veillant à rendre cette survie réalisable.

De la survie à la gestion

Cryofall

C’est là justement que le titre sort de son aspect purement survie pour se hisser vers une dimension plus tournée vers la gestion. En effet, l’agriculture et l’artisanat évolueront suivant un progrès technique plutôt bien pensé. Ainsi, si le rang I de l’arbre des technologies permet au joueur de développer ses habiletés pour construire, cuisiner et se lancer dans les premières plantations, les autres niveaux dévoile d’autres ramifications synonymes de spécialisations et d’évolutions techniques. Dès lors, jusqu’au dernier rang, il sera permis par exemple, et sans trop en dévoiler, de développer la médecine et la chimie fine, permettant d’accéder à des zones de la carte qui demeuraient jusqu’à présent inaccessibles. Pour s’y rendre, une armure de protection hautement raffinée sera nécessaire sans quoi des radiations auront raison de votre personnage. Cette dimension bien huilée se noue à une complexification progressive. Au gré des apprentissages de compétences, votre personnage saura, pour sûr, bien mieux résister et se défendre. Il lui faudra malgré tout se heurter à d’autres menaces et aller glaner parfois assez loin les ressources nécessaires à son expansion. Les multiples milieux (tempéré, désertique, tropical, boréal etc.) s’y prêtent bien. Mais quoi de mieux que de s’allier à d’autres pour relever tous ces défis

Car l’atout immense de ce titre réside incontestablement dans son mode multi-joueurs. Si certains préfèreront choisir un serveur spécialement dédié au PvP, une mise à jour allant dans ce sens serait en préparation selon les développeurs. La dimension PvE est tout autant appréciable puisque comme dans d’autres titres comme 7 days to Die, vous pourrez coordonner vos recherches, vos récoltes et vos constructions avec vos amis, vos coéquipiers. La dimension survie/gestion s’enrichie donc de celle de la coopération. On imagine donc intuitivement le plaisir de jeu que procure pour sûr les parties à plusieurs lorsque, réunis sur un même serveur, vos amis et vous partez à l’aventure. Les activités de pillage des « bases » des autres joueurs seront également bien plus aisées à mener à plusieurs, d’autant qu’elles peuvent rapporter gros. Bien sûr cette activité est à double tranchant et peut faire vaciller l’équilibre précaire, qu’il vous a fallu du temps à mettre en place. De bons raids de nuit restent toutefois l’occasion de bien se stuffer et surtout de franches rigolades en équipe.

Le jeu lance ici son accès anticipé sur de bonnes bases. Un bon suivi et une écoute attentive des retours de la communauté permettront, sans nul doute, d’en faire un jeu attractif et ambitieux.

De bonnes impressions et de belles possibilités

Le leitmotiv du studio indé AtomicTorch visant à développer des titres associant style rétro et mécaniques modernes est parfaitement mis en valeur avec Cryofall. Si les débuts sont certes fastidieux et parfois un peu longuets, on s'accroche très vite à cette expérience très immersive imposant au joueur une méthode bien réfléchie et de bons réflexes de jeu. Chaque dimension du titre est assez bien pensée et fine permettant à la fois de faire appel à son bon sens mais aussi à planifier nos actions. On se surprend à y revenir, à prolonger l'excursion et on imagine sans mal les nombreuses possibilités d'améliorations du titre qui pourraient nous y scotcher pour un bon moment.

Penderflash

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp