Poznan Game Arena : On y est allé, tout savoir sur la convention

Poznan Game Arena

Décidément, il faut bien avouer que la Pologne monte catégoriquement en puissance au niveau des jeux indépendants, et surtout notamment depuis l’éclosion d’un certain studio nommé CD Projekt, et son excellentissime licence The Witcher. Et justement, cela fait maintenant quelques années qu’une convention prend place à Poznan, soit la Poznan Game Arena (PGA de son petit nom).

Composée d’une tripotée de halls réunissant pas mal de développeurs indépendants comme les gros constructeurs que ce soient Nintendo, Xbox, ou encore Sony, la Poznan Game Arena n’a pratiquement pas à rougir d’une gamescom loin de là. Et justement, nous allons dans ce dossier vous faire un rapide tour du propriétaire, et autant vous dire tout de suite que cette convention en vaut clairement la chandelle si vous avez la possibilité d’aller à Poznan car il y a incontestablement de quoi faire !

Les pavillons 5 et 5A truffés de pépites indépendantes

Test Castle of Heart

Le premier pavillon que nous avons directement visité vous vous en doutez, il s’agit tout simplement du hall 5. Dans ce dernier, on y trouvait quelques petites perles indépendantes, mais pas que. Effectivement, nous avions la possibilité de visiter d’autres stands de constructeurs dont par exemple Omen, soit la marque gaming de HP.

Qui plus est, il y avait en sus quelques stands d’autres constructeurs informatiques comme Hardware Storm, Modecom, et j’en passe. En clair, et si on trouvait aussi quelques revendeurs de clés steam comme Kinguin en l’occurrence, il y avait néanmoins quelques petits stands indépendants, mais ce n’est pas ce pavillon-là le plus intéressant en soi.

Le plus intéressant en effet, ce sont les Halls 5A et 5G qui débordaient complètement de pépites indépendantes vidéoludiques. C’est clairement là que nous avons passé pratiquement toute la journée à dénicher, ou à tenter vous faire découvrir des perles indépendantes polonaises comme étrangères. D’ailleurs, sachez que vous pourrez retrouver toutes nos previews sur le site. Et vu que nous sommes gentils, nous allons vous mettre les liens de toutes les previews de la Poznan Game Arena ci-dessous :

Nous avons testé pour le coup un peu plus de huit jeux, mais sachez qu’il y en avait bien plus entre les pavillons 5A et 5G ! Approximativement, il y avait facile plus d’une cinquantaine de titres jouables, et le chiffre paraît à notre sens encore faible étant donné la tripotée de jeu qu’il y avait dans ces deux pavillons plutôt gargantuesques ! Au niveau des autres jeux que nous avons pu entrevoir et que nous aurions bien voulu tester si nous avions eu beaucoup plus temps, vous aviez du Die for Valhalla!, un Castle Crashers-like qui semblait franchement plaisant et fun, du Cooking Simulator, ECHO, 8Suns, Driftland, Hellborne, quelques productions indépendantes chinoises et polonaises via leurs stands respectifs, et j’en passe.

On notera également la présence de jeux également sortis avec la présence de Reikon Games et le sublime Ruiner – notre test est lisible ICI -, ou bien encore The Farm 51 et Get Even, dont le test est à lire également à cette adresse. Pour terminer, sachez que nous avons aussi eu l’honneur d’avoir en interview Radek Smektala, le game designer de 60 Parsecs!, et dont vous pouvez retrouver le lien de notre interview écrite à cette adresse.

La Pavillon 6 dédié pratiquement qu’à Twitch

Poznan-Game-Arena

C’est donc après ce petit tour dans les différents pavillons 5, que nous arrivons par la suite dans le pavillon 6. Qu’on se le dise, même si le hall en question paraissait somme toute assez grand, la moitié de ce dernier était exclusivement réservé à Twitch. La plateforme de streaming disposait par ailleurs d’une assez grande scène. Sur cette dernière, vous pouviez assister à diverses présentations de jeux indépendants notamment, comme à divers lives sur pas mal de titres.

On voit donc que la convention polonaise se penche de plus en plus sur le streaming avec Twitch en somme, et sachez que l’autre moitié s’offrait à part ça quelques stands dédiés à Tekken, ainsi qu’à bien d’autres stands de constructeurs informatiques, une nouvelle fois. Donc concrètement, à part si vous vouliez assister aux diverses animations présentes via la Twitch Arena, le reste n’était finalement pas exceptionnel qu’on se le dise, et vous en aurez vite fait de faire le tour.

Les pavillons 7 et 8 dédiés aux plus gros jeux

Poznan-Game-Arena-2

Tout d’abord, nous avions le pavillon 7. Dans celui-ci, on retrouve dans un premier temps un petit stand Xbox. Qui plus est, et pas trop de surprises de ce côté-là une fois encore, il y avait également les plus gros constructeurs que l’on connait bien comme par exemple Samsung, Seagate connu pour ses disques durs entre autres, et bien évidemment Logitech.  Ça, c’était pour les plus gros évidemment, et sachez qu’il y avait également d’autres stands de petits constructeurs par ci par là.

Il y en avait pour tous les goûts donc, et sachez qu’il y avait également un petit pavillon 7A. En sus de retrouver un stand Xbox largement plus grand que dans le hall 7 avec la possibilité de tester bien entendu les dernières sorties avec en l’occurrence Forza Motorsport 7, de nombreux gros constructeurs informatiques étaient une fois de plus de la partie. Asus et MSI étaient pour le coup de la partie, et on retrouvait étonnamment un autre éditeur et développeur assez bien connu, soit CCP, que l’on connait entre autres pour Eve Online, Eve Valkyrie et plus récemment Sparc. Pour le reste, on trouvait aussi quelques stands de constructeurs polonais, rien de plus.

Par la suite, on débarquait directement au pavillon 8A. De ce côté-là finalement, mis à part le constructeur Modecom en termes d’accessoires informatiques en vente dans la convention et qui étaient pour le coup relativement peu cher que ce soit au niveau des claviers rétro-éclairés, souris et tapis de souris, le reste n’avait que peu d’intérêt. Alors oui, il y avait à la limite une petite scène pour les cosplays mais à part ça, c’était à peu près tout.

Enfin, on arrive au pavillon 8, avec du lourd au niveau des jeux. D’ores et déjà, on y trouvait là un immense stand Nintendo, où vous pouviez jouer librement à du Arms, voir le très attendu Super Mario Odyssey, qui s’annonce tout simplement comme une bombe atomique du côté du constructeur Nippon. Il y avait aussi la possibilité de tester quelques jeux pas encore sortis comme Biomutant ou encore Kingdom Come Delivrance, comme des jeux déjà disponibles, en l’occurrence le décevant Elex, par les p’tits gars de Piranha Bites. Franchement sur ce hall-là, il y avait largement de quoi faire, même si on retrouvait une fois encore des stands constructeurs, en l’occurrence Lenovo. A noter au passage la présence de l’éditeur et développeur polonais Techland, qui était bel et bien là mais que nous n’avons pas pu visiter le stand, faute de temps.

Conclusion sur la Poznan Game Arena

Finalement, que peut-on retenir en globalité de cette Poznan Game Arena ? Très honnêtement, pour notre première en Pologne, cette convention polonaise est incontestablement un beau mélange entre Japan Expo et la gamescom, avec pas mal de titres indépendants pas encore sortis, et testables librement qui plus est en compagnie des développeurs !

La convention est de plus tout simplement colossale au niveau de sa taille avec pas moins de sept grands pavillons à visiter sans compter les halls business où se tenaient quelques conférences. Autant dire que tout faire en une seule journée est pratiquement impossible, et il est plus que conseillé d’y aller au moins deux ou trois jours histoire d’en faire le tour complet, et s’arrêter sur pratiquement chaque stand pour tout voir. Ce qui est intéressant, c’est que les amateurs de jeux indépendants polonais comme étrangers sont présents sur cette convention, tout comme certains gros constructeurs comme Microsoft et Nintendo en l’occurrence. Nous avons au passage été un peu surpris de ne pas voir de stand Sony, mais il était néanmoins agréable de voir l’éditeur et développeur polonais Techland, qui jouait pour le coup à domicile qu’on se le dise.

Clairement, si vous avez la possibilité d’aller un jour à Poznan, prévoyez donc au moins deux ou trois jours pour visiter cette convention polonaise, qui regroupe une palanquée de constructeurs, d’éditeurs, et de développeurs polonais et étrangers qui vous présenteront donc leurs jeux. En clair, et pour terminer, on pourra donc aisément comparer la Poznan Game Arena, comme un savant mélange entre une Japan Expo et une gamescom. Tout le monde pourra largement y trouver son compte pour ainsi dire.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.