TEST. Hitman Episode 3 : Marrakesh – De l’assassinat au Maroc pour l’Agent 47 !

Voir la note
Après Sapienza plus précisément en Italie, notre bon vieux agent 47 continue sa vadrouille et se retrouve cette fois-ci au Maroc, à Marrakesh, pour assassiner de nouvelles cibles. Alors, cette troisième mission à Marrakesh est-elle aussi charmante que celle de Sapienza ?

Alors que le soft nous a fait rêver, il faut l’admettre, sur un certain niveau à Sapienza qui était relativement bien foutu, l’épisode 2 de Hitman a donc placé la barre assez haute ! Du coup, ce troisième épisode se déroulant à Marrakesh est-il du même acabit que la mission à Sapienza ?

Good Luck Agent 47 !

Comme toujours et avant de démarrer votre troisième mission se déroulant au Maroc, plus précisément à Marrakesh, un petit briefing vous mettra au parfum sur les prochaines cibles à éliminer une bonne fois pour toute.

Pour le coup, plus question d’évincer un virus en plus des deux cibles à Sapienza, ce sera seulement deux méchants à éliminer cette fois. Les noms de vos victimes ? Le général Reza Zaydan et Claus Hugo Strandberg.

Une bonne petite balade rafraîchissante à Marrakesh pour ce troisième épisode !

Le premier est un général qui veut absolument créer un coup d’état contre le gouvernement en ayant justement libéré de prison son comparse Stranberg, un banquier accusé à juste titre d’avoir détourné une somme importante provenant des citoyens Marocains.

Bien évidemment, c’est là que vous intervenez pour mettre fin aux agissements de ces deux individus afin d’éviter tout cela.

A chaque fin de mission depuis le premier épisode, nous avons droit à une cinématique essayant de scénariser le tout, et force est de constater qu’elle ne nous avance hélas pas beaucoup trop… En espérant que le prochain épisode qui sortira le mois prochain éclairera un peu plus notre lanterne.

Un peu d’ambiance orientale avec Marrakesh !

HITMAN™_20160606002542

Alors, est-ce que ce troisième épisode situé à Marrakesh arrive-t-il à nous faire oublier Sapienza ou est-ce tout simplement équivalent ? Et bien, si Sapienza nous a séduit qu’on se le dise, Marrakesh, même si son ambiance est plus que parfaite et clairement rafraîchissante, il manque quelque chose.

En effet, même si le niveau est également aussi ouvert que Sapienza, on peut cependant lui reprocher que son level-design est par moment « étriqué », ce qui n »était pas forcément le cas de Sapienza qui proposait un environnement plus aéré. C’est peut-être pour cela que cette mission à Marrakesh devrait peut être décevoir quelques joueurs, même si en soi le niveau reste de qualité.

Et côté possibilités pour zigouiller vos fameuses cibles, autant dire que les opportunités ne manquent absolument pas. En effet, en terme d’opportunités pour tuer vos victimes, vous en avez huit de base – soit quatre pour chaque cible cela va de soi -, en sachant que vous aurez bien évidemment d’autres défis, qui correspondent en soi à bien d’autres opportunités pour tuer vos principales cibles. En somme et pour vous donner un exemple, vous pourrez par exemple faire en sorte que vos deux cibles se rencontrent pour les éliminer d’une pierre deux coups, où même utiliser forcément des déguisements ou d’autres subterfuges bienvenues pour tuer astucieusement vos deux objectifs. Franchement, on pourrait qualifier chaque épisode de Hitman de « Bac à sable d’infiltration ».

Encore des possibilités immenses en terme d’assassinats dans ce troisième épisode de Hitman !

Ce qu’il va falloir par contre une nouvelle fois améliorer, c’est bien évidemment l’IA, franchement étrange. En effet, il s’avère que par moment, même en tuant votre cibles dans un endroit clairement à l’abri des regards indiscrets pour récupérer un déguisement, les personnes aux alentours arrivent quand même à voir que vous avez commis un crime, alors que vous et votre victime n’étiez pas vraiment visibles… Cela nous ferait presque penser que l’IA a des lunettes à rayon x pour voir nos moindres faits et gestes, surtout que même étant déguisé et lavé de tout soupçons, il pourrait également vous arriver que l’IA du soft devienne tout à coup soupçonneuse pour un rien… Vous l’aurez compris, il y a encore un sacré boulot à effectuer sur l’IA…

Bon sinon au delà de ça, la mission à Marrakesh qui peut se terminer en une petite heure et demi comme un peu plus si vous voulez voir toutes les possibilités – et mon dieu qu’il y en a -, reste agréable techniquement avec le moteur Glacier qui fait encore le café, clairement. Les décors sont plutôt bien foutus et fourmillent de détails, et le jeu se dote d’une fluidité acceptable, avec cependant des baisses de framerate à 15-20 fps par moment… Aussi, malgré une technique plutôt propre, il serait peut être temps pour IO Interactive de régler ces temps de chargement malheureusement encore longuets, ce ne serait pas de refus…

Bon, ce troisième épisode à Marrakesh arrive-t-il à nous faire oublier le très sympathique Sapienza ? Franchement, non. Même si l’ambiance de Marrakesh est clairement bien rendue concernant son aspect visuel et sonore, son level-design ouvert certes, mais un peu plus étriqué que Sapienza et cela fait que nous avons été un peu déçus par ce niveau. Ensuite, d’autres points pointés du doigt dans les épisodes précédents sont encore présents, et il serait peut être temps que le peu de scénario qu’il y a dans Hitman avance au moins un petit peu. Mais sinon, ne boudons pas notre plaisir sur la pléthore de possibilités d’assassinats  que nous offre Hitman dans ce troisième épisode, d’autant plus que les joueurs PS4 pourront prolonger le plaisir sur la nouvelle mission des Six Sarajevo, tandis que les autres joueurs PC et Xbox One pourront se rabattre également sur les cibles insaisissables, en attendant ce prochain épisode qui se situera en Thaïlande. 

La note de l'auteur

Je ne vais pas vous mentir, c'est toujours un pur plaisir d'enfiler à chaque fois le costume de l'Agent 47 dans Hitman, très clairement. Le niveau proposé à Marrakesh est peut-être légèrement moins ouvert que Sapienza, mais il n'en reste pas moins rafraîchissant comme une fois de plus, dépaysant. Bon, je vais certainement encore me répéter, mais que ce soit dans tous les épisodes ou celui-ci en particulier, les possibilités sont une fois de plus immenses pour zigouiller les différentes cibles, et c'est justement cela qui est complètement jouissif dans un Hitman quel qu'il soit. Une fois encore un épisode sympathique, légèrement en dessous de Sapienza, mais cet épisode trois est toujours aussi plaisant à jouer, d'où ce rang S bien mérité.

Matheus
s
Note du panda
7.5 10

Hitman Episode 3 : Marrakesh

Points positifs

  • Marrakesh, ou une ambiance orientale réussie et clairement rafraichissante
  • Le niveau aussi ouvert que Sapienza...
  • Encore une palanquée de possibilités de tuer vos deux cibles
  • Le Glacier toujours aussi sympa visuellement
  • Les missions les six sarajevo sur PS4 et les cibles insaissisables

Points négatifs

  • Les temps de chargements encore et toujours longuets...
  • ... mais il manque quelque chose comme encore plus de liberté que Sapienza
  • L'IA toujours aussi bizarre et laxiste aussi...
  • Le scénario, ça avance toujours pas.

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp