RE:Verse – Notre avis sur le mode multijoueur de Resident Evil Village

Resident evil re:verse - resident evil village

S’il y a une chose dont je suis sûr, c’est que les marketeux du jeu vidéo s’y connaissent beaucoup mieux que moi en terme de communication, coûts de production, et public cible. Pourtant, quand on m’annonce l’arrivée d’un multijoueur dans l’univers de Resident Evil, je ne peux m’empêcher de tiquer. Cette série, que l’on associait dans un passé fort lointain à la solitude et l’angoisse, se fraye désormais un chemin parmi les ténors du jeu d’action et de l’expérience triple A. Le tout en n’oubliant pas de cocher toutes les cases dans le cahier des charges du genre, avec le sacro-saint mode multijoueur intégré, quand il ne s’agit pas de jeux entièrement tournés vers le online, comme le détestable Umbrella Corps.

Les exemples sont multiples, mais cette hérésie a commencé en 2004, sur PlayStation 2, avec un Resident Evil : Outbreak qui ne manquait pas de qualités, mais ne pouvait être apprécié à sa juste valeur qu’en multijoueur… Chose que l’Europe ne put jamais vérifier par elle-même, malheureusement. Près de deux ans et demi après l’arrivée d’un Resident Evil 3 Remake sympathique mais pas transcendant, qui avait évidemment droit à son expérience en ligne, c’est désormais au tour de Resident Evil Village de nous livrer son multi, après une attente de plus d’un an et demi. RE :Verse, de son petit nom, est une extension gratuite (à condition de posséder le jeu de base), qui est disponible depuis le 28 octobre.

Conditions de test : Nous avons joué environ cinq heures à ce mode multijoueur, auquel nous avons obtenu l’accès grâce à un code pour l’édition Gold de Resident Evil Village fourni par l’éditeur, en vue de tester la Winters’ Expansion, le gros DLC disponible le même jour que RE:Verse. Le jeu ne permettant pas la prise de captures, nous avons été contraints d’utiliser des images officielles publiées par Capcom.

Contenu es-tu là ?

Resident evil re:verse - resident evil village

Avant de rentrer dans le vif du sujet, ce qui ne se fera pas sans effusion de sang, vous êtes prévenus, il serait bon de vous présenter ce Resident Evil RE:Verse. Il s’agit donc du mode multijoueur de Resident Evil Village, un jeu d’action disponible depuis mai 2021 sur consoles et PC. Sa particularité première, du moins celle qu’il convient certainement de présenter en premier, c’est qu’il n’est pas développé par la même équipe que le jeu d’origine, et n’était pas disponible au lancement de ce dernier. RE:Verse n’est en effet sorti que le 28 octobre.

RE:Verse arrive donc le même jour que la Winters’ Expansion, un contenu dont nous vous parlions il y a quelques jours, sortant à une vingtaine d’euros et proposant assez peu de choses intéressantes, finalement. Bonne ou mauvaise date ? Tout dépend de votre point de vue. C’est vrai que coller à l’arrivée de ce DLC assez attendu n’est pas bête, puisque c’est un moyen de surfer sur le regain d’intérêt des joueurs pour Resident Evil Village. Cela étant, avoir attendu une année et demie pour finir par tomber sur un produit aussi mal terminé et anecdotique, ça fait quand même un peu mal par où ça passe.

Parce que, non, Resident Evil RE:Verse n’a pas grand-chose d’intéressant à offrir aux joueurs de Resident Evil Village, ou aux autres. Heureusement qu’il est gratuit, d’ailleurs, parce qu’on voit difficilement comment quiconque aurait trouvé normal de payer pour un contenu aussi rachitique. Six personnages, cinq monstres jouables, seulement deux maps issues de Resident Evil 2 Remake et du septième épisode, et un UNIQUE mode de jeu. Vous avez déjà l’impression qu’on se moque de vous ? Eh bien sachez que ce n’est malheureusement qu’un début !

La mort du fun

Resident evil re:verse - resident evil village

Le concept de RE:Verse est simple comme bonjour. Vous apparaissez sur une map dans la peau d’un protagoniste que vous avez choisi, armé cela va sans dire, et devez tuer tout ennemi se présentant devant vous, humain ou infecté. Lorsque vous mourrez, vous vous transformez en une créature visqueuse ayant la faculté de se faire exploser sur place, ce qui inflige beaucoup de dégâts à vos adversaires. Sauf si vous avez eu le temps et la joie de mettre la main sur des flacons de virus, qui vous permettront alors de ressusciter sous la forme d’un monstre célèbre de l’univers de Resident Evil.

Rien de bien extraordinaire jusque là, c’est du match à mort en solitaire, et le reste ne détone pas non plus, avec un système de vengeance classique. On retrouve aussi un Battle Pass qui propose de gagner des points supplémentaires en effectuant différents défis en jeu, ainsi que la possibilité d’améliorer nos personnages en les équipant de capacités passives à débloquer. Notre partie a débuté avec dix boosters de points, ce qui nous a rapidement permis d’améliorer à fond un personnage. La différence ne nous a pas paru flagrante. De ce fait, la récompense fonctionne assez mal, et nous ne sommes pas vraiment poussés à explorer les maigres possibilités offertes par le mode.

De toute façon, une fois manette en main, rien ne fonctionne vraiment comme il faut. Lorsque l’on débute notre partie, dans la peau d’un protagoniste célèbre de la série, on craint chaque altercation, car notre jauge de vie descend incroyablement vite. Mais surtout, on fuit les infectés, car le jeu est affreusement mal équilibré. N’importe quelle créature peut vous tuer sans peine. Lorsque l’une d’entre elles débute son combo d’attaques au corps à corps, vous ne pouvez tout simplement plus vous échapper de son étreinte.

Ce qui fait un peu mal, là encore, d’autant que la maniabilité n’est pas ce qui se fait de mieux sur le marché du Third Person Shooter, les personnages étant terriblement lourds. En vérité, bien qu’il soit jouissif de mourir et se réincarner immédiatement en Nemesis pour botter l’arrière train de vos adversaires qui ne tardent pas à détaler, il faut reconnaître qu’on ne prend aucun plaisir en jeu. Les sensations manette en main sont inexistantes, et les morts récurrentes comme les différents problèmes d’équilibrage rendent le tout particulièrement frustrant.

Comble du comble, mais c’était presque à prévoir, Resident Evil RE:Verse est assez laid. Ses décors sont vaguement repris du commissariat de Resident Evil 2 Remake, qui manque cruellement d’âme, et de la maison de Resident Evil 7… qui est à moitié détruite, a droit à un level design différent de l’original, moins inspiré, et à une vive lumière du jour qui ne lui rend absolument pas honneur. Le pire restant encore l’animation en général, mais surtout celle des personnages humains, qui semblent avoir mal compris le fonctionnement d’un balai. C’est affligeant.

En conclusion

Un an et demi d’attente, pour un résultat tout simplement abominable, dénué de fun et de profondeur, c’est décevant. Alors bien sûr, on ne pouvait pas en attendre grand-chose, puisqu’il s’agit tout de même d’un petit plus entièrement gratuit, à condition de posséder Resident Evil Village bien entendu. Mais quand même ! On ne s’amuse pas sur Resident Evil RE:Verse ! Rien ne va dans ce mode, de ses animations ratées à son équilibrage complètement ahurissant, en passant par son contenu tout simplement rachitique.

On aimerait pouvoir vous dire que ça va vous amuser quelques heures, une fois que vous aurez fait le tour de ce que propose l’édition Gold de Resident Evil Village (qu’on vous recommande toujours aussi chaudement, par ailleurs), mais ce serait un mensonge éhonté. La vérité, c’est qu’il ne va pas vous falloir longtemps pour vous rendre compte que RE:Verse n’a pas le moindre intérêt ludique, et ce ne sont pas ses prochaines mises à jour annoncées qui vont y changer quoi que ce soit. Il serait peut-être bon que Capcom réfléchisse au sens que peut avoir l’adaptation multijoueur d’une licence qui, à l’origine, lorgnait quand même sur le cinéma d’épouvante, l’ambiance viscérale et les munitions limitées.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.