PREVIEW. Shadow of the Tomb Raider – On a joué aux nouvelles aventures de Lara

Lara Croft est de retour pour un troisième et ultime épisode pour ce reboot entamé en 2013.
Temps de lecture : 4 min.

Officiellement annoncé en mars dernier, Shadow of the Tomb Raider a déjà proposé plusieurs versions jouables pour la presse. Si nous n’avions pas eu l’occasion de nous rendre à Londres en début d’année, nous avons cependant profité d’une présentation avec Square Enix il y a quelques jours. L’occasion de découvrir la démo qui était présentée à l’E3 2018.

Une première approche convaincante

Shadow of the Tomb Raider preview

Dans cette démo, on y retrouve notre héroïne Lara Croft dans l’une des premières missions du jeu. Notre aventurière entame un nouveau voyage au Mexique et il était question ici d’action et d’infiltration. Pas de place au scénario, l’idée était de découvrir un temple et de se frotter à quelques ennemis. On a pu alors découvrir une séquence complète de l’un des chapitres de Shadow of the Tomb Raider avec quelques cinématiques coupées pour ne se focaliser que sur les passages de gameplay.

La première partie de cette démo, centrée sur l’exploration d’un temple, nous a permis de reprendre nos marques. Notre archéologue aguerrie n’a pas perdu de sa souplesse et va devoir s’enfoncer dans ce tombeau jonché de pièges mortels et de mécanismes à activer. Si vous avez joué aux deux précédents jeux Tomb Raider, vous ne serez absolument pas perdus. Eidos Montreal a repris en très grande partie les mécaniques que l’on connaît déjà et les sensations manette en main deviennent rapidement familières.

L’exploration du tombeau fait tout autant d’effet. Il faut dire que le cachet visuel aide beaucoup et difficile de ne pas s’incliner devant l’excellent travail prodigué par les artistes du studio. C’est beau, c’est immersif et la réalisation est particulièrement réussie. L’atmosphère qui s’y dégage en est limite oppressante, au point où l’on se sent réellement impliqué dans les péripéties de notre aventurière. Les effets de profondeur donnent de véritables sensations de vide et les jeux de lumière sont saisissants. Rise of the Tomb Raider nous avait déjà impressionné, surtout avec son patch d’optimisation sur Xbox One X et c’est encore une claque à ce niveau-là pour cet épisode.

Plus sombre que jamais

Shadow of the Tomb Raider

Le level-design et l’architecture des niveaux donnent la part belle à l’exploration du tombeau. Ceci dit, cette partie découverte du temple n’avait rien de vraiment innovant. Dans la construction, on a quelque chose d’assez classique si l’on met de côté la reconnaissance des lieux et les nouvelles énigmes. Lara devait alors se rendre dans les profondeurs d’un tombeau pour y récupérer un artefact et l’on a dû déclencher quelques mécanismes, sauter de plateforme en plateforme et passer un moment sous les eaux pour arriver à notre fin. Hormis l’utilisation d’un grappin pour résoudre un casse-tête et l’utiliser plus tard pour une descente en rappel, rien de bien marquant. On se souviendra quand même assez longtemps d’une corniche difficile à détecter où notre aventurière y a laissé quelques dents.

La seconde partie de la démo de ce Shadow of the Tomb Raider nous a cependant montré une séquence plus intéressante. Une fois sorti du tombeau avec l’habituelle course contre les obstacles au jeu de caméra que l’on connaît désormais si bien, on s’est retrouvé face à un camp ennemi. On a pu alors découvrir les quelques – rares – nouveautés de gameplay où l’arc devient rapidement l’arme de prédilection. On passe d’un muret à un petit buisson avant de prendre par surprise un ennemi et l’éliminer furtivement. Lara pourra cependant se mouvoir dans des feuillages désormais plaqués contre des murs et continuer à mettre à terre ses opposants un-à-un.

L’aspect infiltration nous a semblé quelque peu mieux travaillé, malgré son IA parfois un peu trop scriptée, attirée par les barils explosifs et les recoins où personne d’autres ne pourra vous surprendre. Les séquences se font cependant de manière plus organique où il est possible de se cacher à nouveau après avoir été détecté. Il suffit de prendre un peu de recul et se fondre dans le décor pour que les ennemis commencent à se demander où vous êtes. D’ailleurs, pour appuyer un peu sur cette dimension infiltration, Eidos Montreal semble avoir légèrement réhaussé le niveau de l’IA qui nous a semblé un peu plus délicate à gérer.

L'aventurière contre tout guerrier

Cette première approche de Shadow of the Tomb Raider est globalement plus que satisfaisante. Le jeu est bien parti pour suivre les traces de ses prédécesseurs. En reprenant aussi bien les qualités que les défauts déjà connus, l'ultime épisode de la trilogie part avec l'assurance de plaire à ce qui ont aimé les deux premiers volets. Eidos Montreal tente tout de même d'apporter une petite touche personnelle, notamment avec une Lara qui se la joue infiltration et une histoire plus sombre et saisissante. Mais cela manque tout de même de ce petit quelque chose en plus. Maintenant, même si on n'est pas à l'abri de quelques surprises d'ici sa sortie, il faut juste se dire que Shadow of the Tomb Raider reprend ni plus ni moins la recette habituelle en saupoudrant la chose de quelques nouveautés loin d'être marquantes.

Julien

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
58 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp