Overwatch sur Switch, que vaut la version console portable ?

overwatch tracer personnage

Une expérience en demi-teinte.

Personne n’a pu passer à côté du phénomène qu’est Overwatch. Le FPS compétitif de Blizzard, qui est sorti sur PC, PS4 et Xbox One depuis maintenant quelques années, vient tout juste de se faire une place sur Nintendo Switch ce 15 octobre dernier. Vous pourrez désormais retrouver tous vos héros préférés, au creux de votre main.

Annoncé lors du Nintendo Direct le 5 septembre dernier, cette sortie sur Nintendo Switch n’était pas une surprise puisque quelques fuites avaient précédé cette annonce. Et cette sortie s’est faite dans un timing plutôt néfaste. Entre appels au boycott contre Blizzard et grève des employés sur fond politique, cet événement qu’est la sortie d’Overwatch sur la dernière console Nintendo se voit entaché par un grand nombre d’affaires.

Très apprécié par la critique à sa sortie, et ne cessant d’évoluer depuis, Blizzard compte bien malgré tout convaincre un maximum de joueurs à rejoindre ses rangs. La promesse de jouer n’importe où à Overwatch est belle, mais l’expérience sera-t-elle concluante ?

Promo
Overwatch - Legendary Edition pour Nintendo Switch - Acheter sur Amazon
INCARNEZ 31 HÉROS – Choisissez parmi un effectif de héros issus du monde entier, dont la liste ne cesse de s’allonger. Manipulez la gravité en incarnant Sigma, le brillant astrophysicien, téléportez-vous derrière les lignes ennemies grâce à Tracer, la voyageuse dans le temps, ou soignez votre équipe à distance grâce au fusil biotique d’Ana, sniper d’élite.
−26% 29,70 EUR

Quand Overwatch rencontre le mode nomade

Overwatch Switch

Quand on pense Nintendo Switch, on pense surtout au mode nomade. Et avec la sortie toute récente de la Switch Lite il y a quelques semaines, le mode portable reste certainement le plus plébiscité par les joueurs. Et ça tombe bien : qui n’a jamais eu envie de sortir son plus beau skill de Tracer, tout en étant au fond de son lit, sous sa couette, la Nintendo Switch à la main ? C’est désormais possible.

Après la théorie, place à la pratique. Si sur le papier, jouer à Overwatch où vous le souhaitez, sans avoir les contraintes matérielles d’un PC ou d’une console de salon, est-ce qu’en pratique l’expérience reste agréable ? La réponse est : oui. Que ce soit sur les graphismes, qui sont vraiment beaux, ou bien de la prise en main, le pari est réussi.

Le jeu est fluide et tourne à 30 FPS sans soucis. Et si vous aviez peur d’avoir des soucis pour communiquer avec vos partenaires (bien que les parties rapides se soldent souvent par du bourrinage sans réflexion, avec des joueurs qui partent au front la fleur au fusil) sur Switch, un chat vocal a été mis en place directement en jeu, sans avoir à passer par le chat vocal Nintendo.

Un vrai bon point, sachant que la communication est primordiale sur Overwatch, sous peine d’enchaîner les défaites. Et quand il s’agit de parties compétitives, il sera vital pour votre équipe d’utiliser ce chat vocal, sous peine de sombrer dans le classement. Les parties compétitives ne sont d’ailleurs pas encore disponibles à l’heure où nous écrivons cet article.

Autre feature que propose la Switch sur Overwatch, c’est l’utilisation du mode gyroscopique. Très perturbant lors des premières sessions de jeu, vous allez vite le désactiver sous peine d’avoir de sérieuses nausées. Autant pour l’utilisation des attaques ultimes (notamment le Pneumastic de Chacal ou la Frappe du Dragon d’Hanzo) ce mode gyroscopique permet de viser au mieux, autant pour le reste du temps de jeu cela devient vite très pénible.

À moins que vous jouiez Fatale ou un autre sniper, dans ce cas-là votre visée n’en sera qu’améliorée. Dans les autres cas, ce mode devient rapidement inutile.

Vous retrouverez également dans ce portage les mêmes trophées que sur les autres versions. Pour rappel, certains trophées vous récompensent en cosmétique, notamment certains tags lors de l’utilisation optimale d’une attaque ultime. Vous les retrouverez dans la catégorie «Hauts-faits» dans le menu. Vous saurez quelle récompense vous obtiendrez pour chaque haut-fait rempli, et ils sont mêmes classés par catégories. Très ergonomique sur la version Switch, vous allez pouvoir repartir à la chasse aux trophées !

Un portage qui n’a pas que des qualités

Overwatch Switch

Alors oui, rien n’est parfait, l’hardware de la Switch y est pour quelque chose et on ne peut pas vraiment en vouloir à Blizzard pour ça. Certains détails présents sur les autres versions sont bien sûr moins nombreux sur la version Switch, notamment sur les points de réapparitions.

Vous trouverez moins de décoration au niveau de ces points, notamment la taverne d’Eichenwalde qui parait bien vide. Bien entendu, il s’agit ici uniquement de détails relativement accessoires et ne modifie en rien l’expérience de jeu en elle-même. Un petit prix à payer pour avoir un jeu performant et fluide.

Toujours du côté des cosmétiques, gros point noir cette fois pour ceux qui auraient poncé le jeu et collectionné un grand nombre de skins. Vous allez pouvoir lier votre compte Blizzard avec votre compte Nintendo. Votre pseudo apparaîtra alors en jeu.

Mais, c’est là que le bât blesse : impossible de récupérer votre progression si vous jouez sur un autre version. Autant le niveau reste vraiment accessoire et sert uniquement à montrer aux autres votre addiction certaine à Overwatch. Mais certains skins, que vous aviez pu acheter (notamment ceux concernant l’Overwatch League) ne seront pas retrouvés sur la version Switch. Il faudra donc recommencer à zéro et reprendre votre collection du tout début. Un point frustrant pour ceux qui ont plusieurs centaines d’heures de jeu au compteur.

Concernant le jeu en version docké, celui-ci présente peu d’intérêt. Lors de ce test, nous avons effectué des sessions de jeu en mode portable mais également en mode docké. Et si l’expérience en mode portable s’est avérée très réussie, celle en mode docké n’était clairement exceptionnelle.

Quel intérêt de jouer à Overwatch sur votre téléviseur, avec une Switch, quand vous l’avez déjà sur une PS4 (pas besoin d’une PS4 Pro pour avoir de meilleurs graphismes) ou sur Xbox One ? Quasiment aucun, sauf si vous n’avez que la Nintendo Switch. En effet, les graphismes sont bien sûr de moins bonne qualité que sur les autres consoles, mais également par rapport au mode portable. Sans parler de l’aliasing autour des personnages qui est assez marqué, bien plus que sur le mode portable.

En bref, ce portage sur Nintendo Switch est en demi-teinte mais vous permettra de pouvoir jouer à Overwatch en mode portable, et ça, c’est un gros plus. Pour du jeu plaisir, sans se prendre la tête, cette version Switch est idéale et permet de s’amuser n’importe où. Pour du jeu un peu plus sérieux, où on commence à faire du compétitif, ça ne sera clairement pas la version à privilégier.

Overwatch Legendary Edition est affiché à un prix de 29,99€ sur Amazon (avec 3 mois d’abonnement au Nintendo Switch Online inclus) en version boîte (sans cartouche) contre 39,99€ sur le Nintendo eShop. Un peu dommage que l’édition standard ne soit pas proposée pour les joueurs Switch, qui aurait pu permettre d’alléger l’addition.

10 Shares
avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Copy link