HearthStone : Un joueur pro suspendu par Blizzard pour son support aux manifestants d’Hong Kong

Hong Kong Hearthstone

Après le sport, c'est l'eSport qui subit les polémiques autour des manifestations hongkongaises.

Depuis juin dernier, Hong Kong est en proie aux manifestations demandant, entre autres, plus de démocratie. Sachant que cette région est gérée administrativement par la Chine, tous les soutiens aux protestations sont vus par les autorités comme une attaque envers la souveraineté chinoise. La NBA en a fait récemment les frais avec un tweet polémique de Daryl Morey, dirigeant des Houston Rockets. Après le sport, c’est l’eSport qui se voit plongé dans une polémique liée à ce sujet.

Blizzard joue la carte de la suspension temporaire

Le joueur professionnel sur Hearthstone, Chung Ng Wai alias « Blitzchung », a été déprogrammé des Hearthstone Grandmasters pour avoir enfreint les règles de la scène compétitive. En outre, toutes les récompenses de la saison 2 lui ont été retirées, et il est interdit de compétition pendant un an.

La raison de ces sanctions, une interview du joueur après qu’il ait gagné son match en Grandmaster où il a apporté publiquement son support aux protestations en appelant même à la « libération de Hong Kong, la révolution de notre époque » affublé d’un masque et de lunettes de protections (en référence aux manifestations).  

La diffusion a depuis été supprimée, toutefois des copies de ce passage sont disponibles sur twitter comme vous pouvez le voir ci-dessus. Blizzard a également viré les deux caster que l’on peut voir sur les images.

Dans un communiqué sur son blog, Blizzard s’est exprimé et confirme la violation des règles : « Nous voudrions rappeler les codes de conduite des tournois et des joueurs dans l’enceinte de la communauté eSport Hearthstone qui concernent les joueurs et les équipes (caster, présentateurs…). Bien que tenons à la liberté d’expression et d’opinion, les joueurs et les autres personnes affiliées qui participent à nos compétitions doivent respecter les règles établies. » 

Il faut tout de même préciser que Blizzard n’a surtout pas intérêt à se froisser avec les autorités chinoises pour des raisons purement économiques. Blizzard entretien en effet un partenariat avec la société chinoise NetEase pour diffuser ses jeux sur le territoire jusqu’en 2023, en outre l’autre géant chinois, Tencent, possède toujours 5% de la compagnie comme l’a récemment rappelé PC Gamer.

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
13 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp