Nos ressentis sur l’année 2018 : l’avis de Haseo

Nos ressentis sur l'année 2018 : l'avis de Haseo

2018 : toujours plus de jeux pour toujours moins de temps, mais une bonne année tout de même qualitativement avec de très bons titres.

Encore une année riche en jeux qui vient de s’écouler. Au vu de tous les titres que je dois rattraper, j’ai l’impression que la quantité était clairement le mot d’ordre cette foi-ci. Il faut dire que 2017 était sous le signe de la qualité rien qu’avec le trio Persona 5, Zelda Breath of the Wild, et Nier Automata (et d’autres comme Divinity Original Sin 2, Xenoblade Chronicles 2…). Allez, en route pour mes ressentis.

Monster Hunter à l’honneur !

Nos ressentis sur l'année 2018 : l'avis de Haseo 1

En tant que grand fan de la saga, j’attendais Monster Hunter World avec impatience et je n’ai clairement pas été déçu. Je vous laisse aller jeter un coup d’œil sur mon test disponible sur le site pour plus de détail et d’éloges en tout genre. C’est simple, il a ponctué toute mon année grâce à la coopération et aux mises à jour gratuites qui te font revenir dessus même si ce n’est que pour un après-midi histoire de chopper les items temporaires. Je pense sincèrement que grâce à cet opus, qui s’est vendu à plus de 10 millions d’exemplaires tout de même (chiffres du mois d’août), la licence a dépassé le stade du jeu de niche en occident. Même si les gros monstres mettent du temps à arriver (d’autant qu’il y a un paquet d’absents), Capcom met le paquet pour faire connaître la licence notamment grâce à toutes les collaborations qui aident à la populariser encore plus. La compagnie ne se repose pas sur ses lauriers et c’est tant mieux, mais en tout cas, le succès est largement mérité pour moi. J’ai vraiment hâte de voir ce que va donner cette collaboration pas comme les autres avec The Witcher, et bien sûr, l’extension Iceborne. Sans oublier Monster Hunter World Generation Ultimate qui n’a pas laissé les joueurs Switch sur le carreau, il possède en plus un gameplay « old school » qui reste la préférence de certains irréductibles. Je suis aussi curieux de voir ce que va donner le court-métrage Monster Hunter : Legends of the Guild. En revanche, le film prévu ne me fait pas du tout envie pour l’instant, mais comme tout bon fan j’irai forcément le voir, quitte à revivre un Dragon Ball Evolution bis.

Une bonne année pour les jeux indépendants, et la Switch

Nos ressentis sur l'année 2018 : l'avis de Haseo 2

Malgré les Spiderman, God Of War, Shadow of the Tomb Raider, Forza Horizon 4, et j’en passe, je pense vraiment que ce sont les jeux indépendants qui sont sortis du lot en 2018, par la quantité et la qualité. Return of the Obra Dinn, Celeste, Into the Breach, Moonlighter, Graveyard Keepers, Gris ou encore l’excellent Dead Cells sont de très bons exemples, mais il y en a d’autres. J’ai eu un coup de cœur particulier pour ce dernier qui m’a mangé pas mal d’heures. Je pense que l’innovation en matière de jeu vidéo se fera de plus en plus sur la scène indépendante étant donné que beaucoup de jeux AAA restent souvent dans des carcans bien établis sans parler d’une exploitation presque abusive de la nostalgie (remaster, remake, vielle licence reprise…). On peut citer Devolver qui édite énormément de titres sortant des sentiers battus pour notre plus grand plaisir.

Bien entendu, sans vouloir jouer le hipster de service, je n’ai pas boudé les succès de l’année (sauf par manque de temps pour certains). Red Dead Redemption 2 m’a scotché avec son ambiance western, la liberté offerte, sa narration, sa musique, et ses personnages forts (Dutch et Arthur en tête). Il a, certes, des défauts indéniables mais qui ne me dérangent absolument pas. L’aspect contemplatif, et la lenteur (histoire, animations…) permettent selon moi de profiter d’un monde ouvert réaliste à son rythme. Je me suis ainsi perdu des heures à chasser un peu partout. Il est cependant dommage que certains l’aient survendu un peu trop, ce qui a engendré une sorte de « mauvaise réputation ».

J’avoue avoir bien accroché à la Switch encore cette année, à tel point que j’ai racheté Stardew Valley pour profiter du confort de l’aspect portable. D’ailleurs, je tire mon chapeau à Eric Barone pour avoir encore enrichi le titre cette année avec ses mises à jour dont le mode multijoueur tant attendu (même s’il manque encore la traduction française). Je pense aussi que Nintendo est toujours le maître pour rassembler des gens autour d’une console, on pense à Overcooked 2, Super Mario Party, et bien sûr Super Smash Bros Ultimate. Je félicite aussi Xenoblade Chronicles 2 qui m’a un peu redonné foi en une pratique avec laquelle j’ai beaucoup de mal : le season pass. Bien qu’au départ, je pensais que nous aurions surtout des quêtes et des lames, le temps m’aura donné tort avec quelques bonnes surprises, et surtout Torna The Golden Country qui m’a bluffé en tant que DLC.

Du bon pour 2019 avant la prochaine génération

Nos ressentis sur l'année 2018 : l'avis de Haseo 3

L’avenir m’inquiète un peu sans être certain de ce qu’il en sera, je pense notamment à ce que l’on peut lire sur la prochaine génération de consoles avec la place que va prendre les services en streaming, mais aussi du tout dématérialisé ou encore de l’évolution du marché des jeux mobiles. Pour ce dernier point, j’ai vraiment peur que les grands éditeurs délaissent de plus en plus « les joueurs classiques » au profit du mobile où les gens ont plus tendance à sortir le porte-monnaie sur le long terme. Et ce, même s’il se font taper sur les doigts comme Blizzard avec Diablo.

En ce qui concerne 2019, je suis très optimiste en particulier avec un Kingdom Hearts 3 que l’on a attendu depuis plus de dix ans. Pour le reste, la liste est longue. Rien qu’au mois de janvier, il y a mon Tales of préféré (Tales of Vesperia Definitive Edition), et Resident Evil 2 Remake que j’ai eu la chance de tester chez Capcom. Il m’a réconcilié avec la licence que j’avais suivie de loin depuis Resident Evil 4 qui reste mon favori. Ce remake, en plus d’être franchement incroyable (j’aimerais voir la même chose avec le premier Devil May Cry tiens) a d’ailleurs beaucoup de points communs avec ce dernier ce qui n’est pas pour me déplaire. Toujours chez Capcom, il y a aussi Devil May Cry V que j’attends de pied ferme. J’ai également d’autres attentes à la volée : Bee Simulator, Sekiro, Ori and The Will of The Wisp, et Eastward.

Je suis curieux de connaître le nouveau projet de Eric Barone (Stardew Valley) qui sera sans doute annoncé dans les prochains mois, et d’en savoir plus sur The Outer World, le prochain jeu d’Obsidian avec les créateurs de Fallout. Heureux aussi de voir que Persona 5 est toujours d’actualité avec l’arrivée prochaine de Joker dans Smash, et le fameux projet mystérieux Persona 5R. On aimerait bien voir le RPG d’Atlus sur Switch d’ailleurs (ce qui arrivera sans aucun doute), mais la machine de Nintendo va nous réserver de nombreuses belles surprises je pense cette année 2019, Pokémon et Fire Emblem en tête.

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp