Nos ressentis sur l’année 2016 : L’avis de Matheus

Nos ressentis sur l’année 2016 : L’avis de Matheus
L'année 2016 s'achève très bientôt, et on peut dire qu'elle a été plutôt riche en surprises, comme en déceptions. Pour le coup, il est temps pour moi de vous donner mon ressenti sur cette fabuleuse année, qui m'a plutôt satisfait finalement.
Temps de lecture : 18 min.

En cette année 2016, autant dire qu’il y a eu un bon paquet de sorties et comme chaque année, il est forcément temps de faire un bilan de toute cette année 2016, et mon avis est globalement assez positif comparé à l’année précédente.

Mes Déceptions vidéoludiques

Etant donné que je préfère forcément garder le meilleur pour la fin, autant commencer directement par les déceptions que j’ai pu avoir au niveau des sorties.

  • Mafia III 

Mafia III

Mafia III est incontestablement l’un des jeux que j’attendais cette année. Avec les vidéos de gameplay du titre de Hangar 13 que j’avais vues et qui étaient accessoirement très sympathiques aux premiers abords, je me disais que le soft allait être finalement une bombe atomique. Et qu’elle ne fût pas ma mauvaise surprise de voir qu’en définitive, hormis une bande-son sublime, une mise en scène maîtrisée ou bien encore une ambiance années 60 particulièrement remarquable, le reste avait finalement du mal à suivre.

En effet, c’est notamment la faute à un gameplay certes jouable mais terriblement répétitif sur la durée, saupoudré d’une réalisation graphique complètement en demie-teinte qui m’a tout simplement refroidi. Alors qu’on se le dise, le jeu n’est pas mauvais en soi et reste bon dans l’ensemble, mais il faut bien avouer que le gameplay avec un IA aux fraises, l’aspect open world mal exploité et même les graphismes n’étaient clairement pas au rendez-vous – sauf dans les cinématiques où c’est un peu plus joli, mais cela ne suffit pas hélas -.

Vous l’aurez compris, j’ai joué 25 heures durant pour en voir le bout, mais avec une boule au ventre qui me disait que le titre aurait pu être tellement mieux amené… Cela se voit qu’il s’agissait tout simplement de la première production des p’tits gars de Hangar 13, pour un résultat finalement bon, mais avec d’immenses défauts qui gâchent un peu le plaisir de jeu. Je vous laisse relire mon test du soft à cette adresse, où j’ai donc été déçu par pas mal de points sur ce Mafia III qui méritait tellement mieux !

  • Warhammer 40.000 : Eternal Crusade 

Warhammer 40.000 Eternal Crusade news

Là encore, aimant l’univers de Warhammer, sortait un autre jeu de cette magnifique franchise cette année, j’ai nommé Warhammer 40.000 : Eternal Crusade. Le soft partait d’une bonne intention et semblait prometteur sur le papier, jusqu’à ce que j’y joue, et que ce soit la douche froide.

Pour faire simple, en plus des micros transactions dans un jeu tarifé à la base à 49.99 € ce qui n’est pas rien surtout pour un titre exclusivement multijoueur mais en plus de cela, c’est le contenu et bien évidemment le gameplay qui n’est pas au rendez-vous.

Les combats aux corps à corps sont sympas mais le reste est malheureusement beaucoup trop brouillon pour que l’on y prenne un plaisir monstre, d’autant plus que le contenu proposé reste relativement limite avec des modes de jeu particulièrement classiques. Le level-design des maps ne m’a pas vraiment plu non plus car cela manque incontestablement d’inspiration, et le soft tournant pourtant sur de l’Unreal Engine 4 ne fait pas le boulot, proposant des textures pas particulièrement folichonnes du tout, comme les animations – les développeurs devaient à mon avis manquer d’expérience pour maîtriser un tel moteur graphique -.

Très franchement, c’est une grosse déception surtout qu’à la base, j’étais particulièrement enthousiaste de l’annonce d’un Warhammer en vue TPS et en multijoueur qui plus est. Mais malheureusement, même un certain Warhammer 40.000 : Space Marine à l’époque faisait bien mieux, et était développé par un certain Relic Entertainment, les créateurs de l’excellente licence des Dawn of War. Du coup, il est évident que l’on ne ressent clairement pas la touche Relic sur ce soft car il s’agit du studio Behavious Interactive aux commandes, n’ayant pas une bonne réputation sur ses précédents jeux, qui n’étaient autre que des adaptations Disney en jeux vidéo en l’occurrence. Le seul jeu qui a réussi à proposer quelque chose de convenable au jour d’aujourd’hui au niveau des jeux Warhammer en FPS cette fois-ci, c’est bien évidemment Warhammer The End Times : Vermintide… En espérant qu’un TPS estampillé Warhammer soit à la hauteur un jour et étant donné que cette année et même l’année dernière, la licence est en plein essor, il y a par conséquent des chances pour que cela arrive plus rapidement que l’on ne le croit.

Sinon, vous pouvez toujours lire mon test par ICI sur le soft si vous voulez avoir un avis plus complet, même si la déception est encore bel et bien là de mon côté…

Mes coups de cœur vidéoludiques

Paradoxalement, j’ai eu en cette année 2016 beaucoup plus de coups de cœur que de déceptions qu’on se le dise, et il est temps de vous citer et de vous parler de mes quatre principaux coups de cœur en cette merveilleuse année 2016 qui va toucher à sa fin.

  • XCOM 2 

2889645-xcom_2__e3_screenshot_concealment

Ah cette fameuse licence XCOM ! Je suis forcé d’admettre qu’ à la base je ne connaissais pas vraiment la franchise si ce n’est de nom, et puis il faut avouer qu’après avoir joué notamment au reboot XCOM : Enemy Unknown, j’ai tout de suite été conquis par cet univers charmeur et son gameplay clairement très efficace.

Evidemment j’avais été plus qu’enthousiaste lorsque son second volet, intitulé sobrement XCOM 2, avait été annoncé et présenté. En plus d’avoir corrigé quelques défauts du premier volet et de proposer des graphismes revus à la hausse,un gameplay légèrement plus peaufiné au niveau des combats, et puis un côté gestion tout simplement aux petits oignons.

Très clairement, si vous n’avez pas fait ces deux reboots tout simplement excellents il vous faut très vite réparer cet affront et foncer sur ce bon petit jeu de stratégie disposant d’un gameplay tout simplement aussi fun que très punitif, et en plus, un mode multijoueur en versus est de la partie, et il y a de quoi passer de nombreuses heures dessus sans se lasser une seule seconde tant le soft est prenant rien que par son background fabuleux notamment.

Pour en juger sur sa qualité exceptionnelle, je vous propose de lire mon test du titre à cette adresse, qui s’était pris un magnifique 9/10.

  • Uncharted 4 : A Thief’s End 

Uncharted™ 4: A Thief’s End_20160510121426

Ce serait un véritable scandale s’il n’y avait pas dans mes coups de cœur l’inévitable Uncharted 4 : A Thief’s End, que pas mal de fans attendaient dont moi y compris. Franchement, je ne savais pas à quoi véritablement m’attendre avant de lancer le jeu de peur d’être déçu et finalement, il faut bien avouer que j’ai pris un pied monstre sur ce quatrième volet de la licence de Naughty Dog.

La narration est tout simplement maîtrisée avec des personnages forts et un final tout simplement superbe, puis comme toujours, le gameplay est varié comme jamais avec de la plateforme, des gunfights, ou encore des énigmes clairement bien trouvées.

Aussi, que dire de l’aspect technique de ce quatrième opus qui m’a littéralement émerveillé la rétine entre les effets de lumière, l’expression faciale ou alors les différents panoramas proposés qui nous font voir du pays ! Le jeu a quand même quelques petits défauts certes mais autant dire que ce Uncharted 4 s’impose comme l’un des blockbusters à posséder absolument cette année, surtout que son mode multijoueur est sympathique et pourra vous tenir en haleine assez longtemps.

D’ailleurs, j’attends avec impatience cet intriguant DLC solo d’Uncharted 4 nommé The Lost Legacy, où nous incarnerons la sublime Chloe, en espérant que ce dernier soit d’une qualité incontestable.

Enfin bref, si encore une fois vous êtes passés à côté, vous pouvez lire le test de ce petit bijou vidéoludique par ICI.

  • The Last Guardian

The Last Guardian 7

On ne l’attendait presque plus celui-là, et finalement il est bel et bien sorti cette année vous ne rêvez pas ! C’est finalement en 2016, plus précisément le 6 Décembre dernier, que The Last Guardian est sorti dans nos bonnes vieilles crèmeries, pour un résultat finalement au-delà des espérances que j’en avais, au vue de son développement chaotique.

D’ailleurs, la chose que nous sommes forcés de constater est que le titre a particulièrement partagé les joueurs lors de sa sortie, des personnes optant pour pointer du doigt ses défauts de gameplay incontestables, et d’autres préférant faire abstraction de ces défauts et en se focalisant sur l’expérience de jeu unique, mais aussi l’univers et l’émotion procurée par le titre made in Fumito Ueda.

Finalement en y jouant, le jeu a de gros défauts c’est indéniable entre la caméra et l’IA de la bébête tout mignonne qui font des siennes, une rigidité de gameplay qui nous font sentir la transition brutale de la PS3 à la PS4, ou bien encore des ralentissements sur la PS4 classique… Mais qu’à cela ne tienne, en parvenant à faire abstraction de ces défauts là, il faut voir les choses en face : le jeu est finalement de grande qualité en proposant une direction artistique à tomber, une bête attachante avec un comportement plus que crédible, et surtout un final parfaitement inattendu comme émouvant.

Pour être franc avec vous, le jeu aurait pu se prendre un 7/10 à un moment donné, mais en définitive, je lui ai accordé dans mon test un 9/10 tout à fait justifié, par le fait que le titre est une expérience vidéoludique tout simplement unique, puis arrivant à procurer une émotion sans pareille et qu’on se le dise, artistiquement, le titre est tout simplement un voyage onirique totalement enchanteur qui vous donnera même envie d’y retourner une fois le jeu terminé.

A la lecture de mon test à cette adresse, vous pourrez peut-être ressentir le fait que le jeu aurait dû se prendre un 7/10 mais en fait, ce titre est comme un chat qui fait de grosses bêtises : on le gronde en premier lieu, puis on lui pardonne par la suite.

Les jeux qui m’ont agréablement surpris cette année

  • Shadow Tactics : Blades of the Shogun 

Shadow_tactics Blades of the shogun

C’est un jeu que je suivais depuis son annonce, et je ne savais véritablement pas à quoi m’attendre de la part d’un Commandos-like. Sans véritablement m’y attendre, cela a donc été l’une de mes plus grosses surprises de cette année 2016.

En ayant vu pour la première fois le gameplay je m’attendais à la rigueur à un jeu bon, mais en aucun cas à un jeu de très bonne qualité ! En gros, on est sur de la stratégie et de l’infiltration à la Commandos finalement, et on incarne en fonction des missions deux voire même trois personnages, ce qui donne lieu à un gameplay plutôt complémentaire entre ces derniers.

En plus d’une ambiance Japon Féodal particulièrement réussi avec un style graphique cel-shading bon, le titre se dote aussi d’une difficulté totalement tarabiscotée, mais cependant avec une pléthore d’embranchement pour terminer lesdites missions particulièrement variées en termes d’environ et de possibilités qui plus est.

Il y a donc là un jeu très exigeant et misant forcément sur la tactique pour passer les gardes sans soucis, et autant dire que cette version modernisée de Commandos est une pure réussite, et je vous conseille d’aller faire un tour sur mon test à cette adresse, de ce Shadow Tactics : Blades of the Shogun, qui est franchement très bon.

  • Aragami

Aragami test

Une autre surprise une fois encore dans un contexte Japon Féodal, qui l’eut cru ? Et bien personne à la base, et je suis forcé d’admettre qu’Aragami est quand même un jeu qui arrive de nul part, et qui a réussi lui aussi à me surprendre plus qu’agréablement.

Le titre n’a vraiment pas fait grand bruit jusqu’à sa sortie officielle, et finalement, quand on termine le jeu, on se dit qu’il mérite largement sa place dans l’une des surprises indépendantes de cette année 2016.

Développé par Lince Works qui en est à sa première production, Aragami vous permet de contrôler un esprit vengeur dont votre but est de libérer une princesse nommée Kamiko des griffes de la confrérie de lumière.

En tant que simple ombre vengeuse, vous devrez dans votre périple traverser les gardes de la conférie de lumière discrètement en restant uniquement dans l’ombre, qui est tout simplement la source de votre pouvoir. Le gameplay et l’aspect graphique sont tous les deux bien amenés, et que dire de la narration qui se dote de rebondissements un peu prévisibles, certes, mais dont le final reste quelque peu inattendu.

Qui plus est, les pouvoirs sont plutôt cools à utiliser, puis les combats de boss sont en somme tous ingénieux et assez bien mis en scène. Voilà donc une bonne petite production indépendante qui a aussi eu le don de me surprendre par sa qualité sans pareille, et je vous laisse lire mon test à cette adresse.

  • Maize

Maize illu test

Un dernier jeu pour la route qui m’a carrément laissé sur les rotules, c’est Maize. Autant vous avouer immédiatement que je n’avais pas la moindre idée de quel type de jeu il s’agissait forcément en me collant au test, et force est de constater que le jeu m’a tout de suite envoûté finalement.

Le jeu vous place directement dans une ferme où il s’y passe des choses pas très catholiques et sujet à vraisemblablement des expériences assez dangereuses. L’ambiance en tout cas est complètement énigmatique, puis l’humour proposé dans Maize est tout simplement complètement what the fuck en plus d’être totalement rigolo de bout en bout.

L’expérience était en tout cas bien sympathique malgré une légère répétitivité sur les mécaniques de gameplay certes, mais le final inattendu en plus d’un aspect graphique et artistique fort enchanteur m’a laissé pantois.

Il est vrai que le titre est quand même cher pour quatre heures de jeu – 19.99 € – mais bon, je vous le conseille fortement si vous adorez les expériences vidéoludiques indépendantes avec une ambiance complètement déjantée, et où le gameplay vous importe peu tant que l’ambiance et la narration font le boulot. Mon test est d’ailleurs lisible à cette adresse.

Les débuts de la VR m’ont-ils convaincu ?

VR

La VR est qu’on se le dise, l’accessoire de luxe qui a réellement commencé ses premiers pas dès cette année avec l’Oculus Rift, le HTC Vive ou bien encore le PlayStation VR de Sony. J’ai pu notamment tester le HTC Vive avec le jeu Serious Sam VR pendant la gamescom, mais j’ai aussi pu tester le PlayStation VR, qui est enfin en ma possession.

Le verdict ? Et bien tout d’abord, en point positif puisqu’il faut commencer sur une bonne note, j’ai pu tester longuement le PlayStation VR que j’ai en ma possession, et force est de constater dans un premier temps que le tout est vraiment impressionnant au niveau de l’immersion. D’ailleurs, le tout répond plutôt bien et l’immersion marche très bien sur les jeux, on s’y croirait vraiment.

En revanche, le point négatif, ce sont les graphismes du PSVR qui assurent vraiment le strict minimum même si ce n’est pas laid pour autant attention, et certains jeux sortent malgré tout du lot en nous proposant des graphismes plus que convenables. Mais, à mon humble avis, il faut je pense laisser encore du temps au PlayStation VR qui n’en est qu’à ses balbutiements, dans la mesure où le casque de Sony vient de sortir il y a à peine deux petits mois. Autre constat qui pourra un peu chagriner ce sont la plupart des expériences proposées relativement courtes, même si le tout semble je pense justifié par le fait qu’une trop grosse utilisation prolongée puisse provoquer du motion sickness chez le joueur, du moins sur certains softs.

Donc pour ma part, la VR me laisse un léger goût mitigé pour le moment, même s’il faut constater que l’immersion est clairement sensationnelle qu’on se le dise. En tout cas, c’est certainement de bon augure pour la suite et vous retrouverez quelques uns de mes tests VR sur le site bien évidemment pour vous donner mon ressenti.

Bref, pour le moment, la VR c’est positif, mais je reste encore un peu mitigé car cela manque vraiment de gros jeux qui puissent en fait justifier l’achat du PlayStation VR, ou encore le VR « haut de gamme » comme le HTC Vive ou l’Oculus Rift, vraiment hors de prix…

Mes attentes vidéoludiques en 2017

Dernière partie de mon ressenti qui n’est autre que mes attentes de cette année 2017, et autant dire qu’il va y avoir pas mal de jeux intéressants, que je vais me faire un plaisir de vous citer.

  • Prey 

Prey

Celui là, autant dire tout de suite que je l’attends avec une grande hâte, vous ne pouvez pas imaginer à quel point ! Auparavant une suite à Prey avait été annulée, ce qui m’avait plutôt déçu car j’avais apprécié à juste titre le premier opus.

Jusqu’à ce qu’une annonce pendant l’E3 2016 lors de la conférence Bethesda éveilla enfin mon enthousiasme : l’annonce pure et simple du reboot de Prey ! De ce que j’en pense pour le moment est tout simplement positif, et ce mélange de Dead Space et Dishonored au niveau de l’ambiance Arkane Studios oblige, me paraît être une bonne idée.

En tout cas, le peu qui nous a été montré en termes de gameplay me ravit au plus haut point, et j’ai tout simplement hâte de pouvoir tâter la bête qui sort donc l’année prochaine sans plus de précisions.

  • South Park : L’annale du destin

SouthPark

Ce sacré South Park est l’un des jeux qu’il me tarde de posséder dans ma bibliothèque vidéoludique. Mais pourquoi tant d’excitation pour le titre me direz-vous ? Eh bien, étant un grand fan incontesté du la série animée et ayant plus qu’apprécié South Park : Le Bâton de la vérité, il est logique que je puisse m’attendre à un jeu d’aussi grande qualité que son prédécesseur.

Les p’tits gars d’Obsidian Entertainment semblent au passage avoir bien bossé sur le titre en améliorant un peu le gameplay et l’interface, et puis quel plaisir de retrouver cet humour bien potache de la série qui a fait son succès, et qui est plutôt fidèle et bien retranscrit dans le titre.

Maintenant, plus qu’à patienter jusqu’à sa date de sortie officielle, soit en mars prochain. L’attente va être très longue…

  • Red Dead Redemption 2 

Red dead redemption 2 officiel

Beaucoup de rumeurs couraient à son sujet, et c’est une bonne chose que Rockstar l’ait enfin officialisée ! Ce Red Dead Redemption 2 pourra nous faire parcourir de nouveau les magnifiques contrées du Far West !

Bon maintenant, la question que l’on se pose à l’heure actuelle est de savoir ce qu’il en sera du scénario, et surtout quel protagoniste nous incarnons cette fois-ci.

Pas grand-chose à dire dessus pour le moment étant donné que le trailer ne nous a pas montré grand chose, mais j’ai en tout cas grande hâte de pouvoir poser mes petits doigts sur le titre, qui espérons le débarquera l’année prochaine sans faute.

J’aurais pu bien évidemment vous parler d’autres jeux que j’attends de pied ferme en 2017 comme Absolver, développé par Sloclap et composé d’anciens développeurs de Bioware et d’Ubisoft et qui semble plutôt prometteur avec un gameplay bien foutu et un aspect artistique intriguant qui nous donne envie d’en voir plus. Il y a également Friday The 13th : The Video Game que je pourrais citer également, en espérant qu’il soit vraiment à la hauteur de mes espérances. Enfin, je pourrais rapidement citer en sus For Honor, Detroit : Become Human soit le nouveau jeu made in Quantic Dream qui m’intéresse beaucoup, ou bien encore un certain Mirage : Arcane Warfare – successeur spirituel du sympathique Chivalry : Medieval Warfare -, que j’attends également de pied ferme.

Finalement, après ce long ressenti à n’en plus finir, quelle est ma conclusion sur cette année 2016 ? Elle est globalement très positive, et j’ai été largement mieux surpris cette année là que l’année dernière incontestablement. Mis à part juste deux déceptions et quelques jeux pas terribles qu’il m’a été donné de tester, il faut bien avouer que je me suis globalement régalé en termes de jeux indépendants comme de jeux AAA, en étant régulièrement surpris par leur qualité, notamment en cette fin d’année. Bien entendu, mis à part également le fait qu’il va falloir que la VR puisse encore plus me convaincre car elle a concrètement du potentiel, il va falloir que je rattrape mon retard sur quelques jeux que j’aimerais bien faire et qui sont sortis cette année – DOOM, Overwatch, Dishonored 2… -, mais en tout cas, 2016 m’a bien plu c’est clair et net. Du coup, rendez-vous en 2017 pour un maximum de sorties à venir, et pour vous donner forcément mon futur ressenti en fin 2017 afin de comparer avec cette fin d’année 2016 ! 

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp