Gamescom 2018 : On a joué à Indivisible, nos impressions

Membre Actugaming.net

Par

Indivisible se fait d’autant plus attendre au fil de ses apparitions, grâce aux promesses qu’il entend bien concrétiser et un style qui le rend reconnaissable au premier coup d’œil. Après un financement participatif couronné de succès et des années de développement, le jeu semble prêt pour sortir dès 2019. Nous avons pu mettre la main sur une démo du titre durant la Gamescom et découvrir si le jeu était bien prêt pour cela, et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on a hâte d’avoir le jeu complet en main.

Une formule surboostée

Indivisble

Pour expliquer simplement le gameplay de Indivisible, qui se sépare en plusieurs phases, les développeurs clament haut et fort l’inspiration de Valkyrie Profile, qui se ressent notamment dans les combats. Avant d’en parler, revenons d’abord sur l’aspect plateforme du titre, qui se reprend la formule Metroidvania de la manière la plus classique qu’il soit. On ne trouvera rien de très original ici mais tout est relativement bien mis en place pour que l’on prenne plaisir à arpenter les différents décors du jeu, magnifiques au demeurant et soulignant à quel point la direction artistique du jeu est l’un de ses atouts majeurs.

Une fois qu’un ennemi interrompt votre balade au milieu ces merveilleux tableaux, vous pouvez le frapper en premier pour démarrer le combat (et avoir un bonus si vous frappez l’ennemi en premier), qui se déclenche sans coupure ou transition pour faire basculer le jeu dans une partie action-RPG à dimension stratégique. C’est bien là la partie la plus intéressante de ce Indivisible, car en seulement vingt minutes de prises en main, nous avons pu constater à quel point le jeu fourmille d’idées et de profondeur à ce niveau là.

La première impression laisse pourtant penser que l’on est en face de quelque chose de simple et peu complexe, puisqu’on ne contrôle que Ajna, avec un panel d’attaque très limité. On appuie sur une touche pour attaquer, on maintien pour défendre, le tout dans un combat unilatéral qui n’oppose que peu de difficulté. Tout cela change lorsque ses compagnons s’invitent à la fête, qui seront aussi divers que nombreux puisqu’on en attend pas moins de 25 différents. Vous pourrez donc composer votre équipe selon vos envies, jusqu’à 4 participants actifs.

D’autant plus que tous les personnages ont l’air uniques et nous n’avons pas noté de doublons dans ceux que l’on a pu voir, avec des vraies spécificités qui donnent envie de tous les découvrir. On retient par exemple Gingseng, qui a des compétences de heal pour le groupe, mais qui doit tout de même aller au charbon en attaquant les ennemis afin de préparer ses soins. Plus elle aura attaqué, plus ses compétences curatives seront importantes. Ce genre de petits détails donnent une vraie identité à chacun d’entre eux, et on a hâte de découvrir le casting complet et d’essayer toutes les associations possibles.

Des contrôles simples mais pas dénués de profondeur

Indivisible

Chaque personnage est assigné à une touche, ce qui donne alors une toute autre mesure aux combats. Il faut bien être attentif aux actions de l’ennemi lorsque celui-ci attaque un personnage en particulier, pour appuyer sur la bonne touche afin de se défendre. Il en est de même pour passer à l’offensive. Tous les protagonistes ont la possibilité d’attaquer dès que leur tour arrive, ou bien patienter pour pouvoir ensuite lancer plusieurs attaques d’affilé.

Les opportunités offertes sont nombreuses, d’autant plus que l’attaque effectuée peut être modifiée en fonction de l’orientation que vous lui donnez avec le pad. On peut notamment envoyer un ennemi dans les airs afin que tous les personnages le martyrisent avant qu’il ne touche le sol, l’empêchant alors d’attaquer à son tour pendant un long moment. Certains ennemis plus coriaces vous demanderont également de briser leur garde, ce que seuls certains membres de votre équipe pourront faire. Il faut donc réfléchir vite et ne pas se la jouer bourrin, même si la tentation peut être forte au départ, tant le dynamisme des combats donne envie de déchaîner les compétences de nos personnages.

Face aux situations qui demandent un peu plus que de la frappe basique, il existe une jauge spéciale, qui se divisive en trois parties, permettant de déclencher les puissantes capacités. Libre à vous de consommer les trois parties d’un seul coup ou une à la fois, selon la situation qui se présente en face de vous. Ces capacités modifient le rapport de force du combat et peuvent clairement vous sortir d’une mauvaise passe. Anja a notamment la possibilité de réanimer un compagnon en sacrifiant une partie de cette jauge, tandis que d’autres personnages peuvent soigner votre équipe en cas de coup dur. Bien entendu, les personnages plus offensifs disposent d’attaques puissantes qui peuvent balayer les ennemis de manière plus directe.

Indivisible est généreux, cela va sans dire. Son ingénieux système de combat couplé à des mécaniques Metroidvania efficaces parviennent à créer une synergie qui fonctionne sans accroc. Nous n’avons pas pu apprendre plus de détails sur l’histoire du titre, mais si celle-ci parvient à être à la hauteur du gameplay, Indivisible pourrait être un sérieux concurrent au jeu de l’année. On espère que le jeu tiendra toutes ses promesses et que tout ceci ne s’essoufflera pas au bout d’une vingtaine d’heures de jeu.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Avant de pouvoir le tester, je surveillais le titre de loin sans trop m'attendre à ce que le titre soit exceptionnel. Quelle fut mon erreur. Indivisible est une véritable pépite qui ne demande qu'à être découverte, du moins si le titre parvient à éviter la monotonie des combats, ce qui devrait être assuré tant les possibilités m'ont paru nombreuses. J'espère maintenant que le jeu sortira bien en 2019, et qu'un nouveau report ne vienne pas freiner mon excitation pour ce Indivisible.

Jordan
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.