Aperçu : Fairy Tail – Pour l’instant, la magie opère

  • PlayStation 4
  • PC
  • Switch

Après une quinzaine de minutes sur la démo PGW de Fairy Tail, voici nos premières impressions.

En marge de notre interview avec le producteur du jeu Fairy Tail, Keisuke Kikuchi, nous avons pu nous essayer au jeu avec la démo présentée lors de la Paris Games Week 2019.

Peut-on avoir l’espoir d’une bonne adaptation en tant que fan de Fairy Tail ?

Dieu merci, ce n’est ni un jeu de combat ni un Musou

fairy tail

Avant de rentrer dans le vif du sujet, commençons par saluer le choix du genre concernant cette adaptation du manga de Hiro Mashima. Contrairement aux nombreux jeux reprenant l’univers des shonen les plus populaires, notamment ceux de Bandai Namco avec les licences du Jump (Dragon Ball, Naruto, One Piece…), les ayants droit n’ont pas choisi la solution de facilité, autrement dit en optant pour les genres : jeux de combat ou Musou.

Loin d’être de mauvais choix, bien au contraire parfois (les Naruto Ninja Storm et les One Piece Pirate Warriors, par exemple, sont de bonnes licences à ce niveau-là), on critique surtout la redondance des genres. Rares sont ceux qui se démarquent, si bien qu’ils piquent à chaque fois notre curiosité quand ils sortent de ces carcans.

Dragon Ball Z: Kakarot, dernièrement, est plus que parlant. Malgré nos réserves, on salue l’effort de proposer quelque chose de différent tout en y mettant les moyens. C’est également le cas pour ce Fairy Tail qui propose un RPG dans l’univers du manga et qui démarre par l’arc de l’île Tenro. On vous renvoie à notre interview afin de savoir pourquoi le jeu décide de commencer par là.

Des choix judicieux

Fairy Tail

Au vu de l’énorme casting du manga, le choix du RPG avec des combats au tour par tour semble logique. Alors que l’on attend une dizaine de personnages jouables pour l’instant, c’est en tout cas le meilleur moyen de composer l’équipe de ses rêves.

Le soft est développé par le studio Gust, notamment connu pour sa série de RPG Atelier. Si vous connaissez déjà cette licence, ce Fairy Tail ne risque pas de vous dépayser tant il en reprend de nombreux codes. L’univers des alchimistes partagent également de nombreuses similitudes avec celui des mages, d’où le choix du studio plutôt judicieux concernant cette adaptation.

Pour cette démo en compagnie du producteur, nous avons joué uniquement avec Natsu, Lucy, et Erza. Après une petite visite de la guilde, et de la ville de Magnolia, nous avons pu explorer un environnement extérieur tout en combattant quelques monstres pour finir par un combat contre Geralt.

Les fans y trouveront sans aucun doute leur compte

Aperçu : Fairy Tail - Pour l'instant, la magie opère 1

Ayant une certaine expérience sur les jeux Atelier, et par rapport à ce que nous avons pu essayer, on peut d’ores et déjà dire que les voyants sont au vert. Globalement, les fans apprécieront le soin apporté à la fidélité de l’univers et aux personnages.

Pour vous donner un exemple, la reconstruction de la guilde vous donnera accès à de plus en plus de requêtes affichées sur le tableau. Comme dans le manga, on pourra partir en mission en composant son équipe. On a pratiquement le même principe dans les Atelier avec les requêtes d’alchimiste d’où, encore une fois, la cohérence au niveau du choix du studio grâce à son savoir-faire sur des points comme celui-ci.

Par contre, il garde néanmoins quelques défauts habituels de ses modèles, notamment l’aspect technique. En effet, le titre ne va certainement pas vous éblouir avec ses graphismes. Même chose en ce qui concerne les décors extérieurs et le bestiaire. Néanmoins, le titre arrive à capitaliser visuellement sur le cœur du gameplay et surtout sur ce que les fans recherchent particulièrement.

Une explosion de magies

Fairy Tail

Bien que le titre soit encore en développement, Gust a su nous convaincre là où il faut. La modélisation des personnages donne un rendu très proche de l’anime malgré des expressions faciales encore un peu rigides.

Mais c’est surtout du côté des magies de chaque personnage où l’on en prend plein la vue. Avec ce duel contre Gerald, nous avons pu lancer les techniques les plus féroces de Natsu (dont son mode Dragon de Feu Foudroyant qui s’active lorsqu’il est en difficulté) et recevoir celles de l’ami d’enfance d’Erza.

Ces déluges de magie sont sans aucun doute le plus gros point fort de ce Fairy Tail. En outre, avec son système de tour par tour où l’on vise une grille de 9 cases à la manière, il rappelle un certain Radiant Historia, mais nous ne pouvons pas encore savoir s’il aura la même dimension stratégique.

On regrette seulement que les attaques de Lucy soient un peu de deçà de ce à quoi l’on peut attendre. Il faudra attendre le résultat car le titre est encore en développement, mais il est dommage de ne pas voir les invocations pleinement modélisées.

La magie opère déjà

Les premiers résidus de magie qu'offre ce Fairy Tail nous donnent déjà de très bons signaux concernant cette adaptation. En plus du genre RPG qui sied parfaitement à l'univers, il semble que le studio Gust, fort de son expérience sur la série Atelier, utilise intelligemment son savoir-faire pour apporter un divertissement fidèle et satisfaisant, avant-tout destiné aux fans. Il y a bien évidemment encore quelques réserves mais le titre semble bien parti pour enchanter les amateurs du manga de Hiro Mashima.

Haseo

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp