Bayonetta 3 : Jennifer Hale, nouvelle voix de Bayonetta, prend la parole suite à l’appel au boycott du jeu

Bayonetta 3 screenshot 13. 07. 2022 37 1

Nul doute que Platinum Games et Nintendo se seraient bien passés d’un appel au boycott de Bayonetta 3 quelques jours avant sa sortie. Tout cela a démarré lorsque Hellena Taylor, la voix historique de Bayonetta en anglais, a expliqué les raisons pour lesquelles elle ne reprenait pas son rôle dans ce troisième épisode. La majeure partie du problème vient de fait que la proposition de salaire pour son travail sur cette suite aurait été jugée indécente par l’intéressée, avec seulement 4 000 dollars de proposés pour doubler l’intégralité du jeu. Aujourd’hui, Jennifer Hale, la nouvelle voix de Bayonetta, s’exprime sur cette affaire.

Une prise de parole sous restrictions

Jennifer Hale n’est pas une nouvelle venue dans le monde du doublage, encore moins dans le doublage de jeu vidéo. Si vous jouez en anglais à Mass Effect, vous connaissez certainement sa voix puisque c’est elle qui incarne Shepard dans la trilogie.

Dans un communiqué, elle prend aujourd’hui la parole sur l’affaire qui touche Bayonetta 3 :

« En tant que membre de longue date de la communauté des comédiens, je soutiens le droit de chaque acteur à être bien payé et je le défends constamment depuis des années. Quiconque me connaît ou a suivi ma carrière saura que j’ai un grand respect pour mes pairs et que je suis un défenseur de tous les membres de la communauté. Je suis sous NDA et je ne suis pas libre de parler de cette situation. Ma réputation parle d’elle-même. Je demande sincèrement à tout le monde de garder à l’esprit que ce jeu a été créé par toute une équipe de personnes dévouées et travailleuses et j’espère que tout le monde gardera l’esprit ouvert sur ce qu’il a été créé. Enfin, j’espère que toutes les personnes impliquées pourront résoudre leurs différends de manière amicale et respectueuse. »

C’est donc un appel d’apaisement que Hale lance ici, en se plaçant quelque part entre les deux camps. Elle ne peut de toute façon pas prendre position ou en dire plus avec le contrat de non-divulgation qu’elle a du signer.

Une proposition au minimum syndical ?

Le site Axios nous permet aussi d’en apprendre un peu plus sur les conditions de doublage des jeux Bayonetta, en statuant que les anciens jeux avaient demandé 3 à 4 sessions de doublage, avec un minimum de 1 000 dollars par session grâce au support du syndicat SAG/AFTRA (ce qui ferait donc bien 4 000 dollars minimum). Cependant, les acteurs et actrices plus expérimentés pourraient avoir droit à des sommes bien plus élevées.

A la vue du CV de Jennifer Hale, on a donc du mal à croire que cette dernière ait accepté une proposition au minimum syndical, et on imagine que son salaire doit être plus important que les 4 000 dollars proposés à Hellena Taylor.

Dans tous les cas, la situation du doublage Outre-Atlantique ne devrait pas s’arranger puisque l’accord mis en place pour le salaire minimal va expirer le 7 novembre. Espérons pour toutes les personnes appartenant à ce milieu que le prochain deal sera revu à la hausse, surtout avec toutes les polémiques qui éclatent ces derniers temps.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Hordak
Hordak
1 mois plus tôt

La voix « historique » de Bayonetta… nan mais c’est bon, la fille a fait 2 jeux, c’est un peu fort de parler de voix historique. Et franchement, 4000 balles pour faire 4 sessions de doublage, quand bien même ces sessions dureraient la journée entière, c’est déjà bien assez payé, je ne vois pas de quoi elle se plaint.

Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.