[MAJ] Apple et Google retirent Fortnite de leurs stores pour avoir contourné leurs systèmes de paiement

fortnite saison 3 illustration

Coup de théâtre, Apple vient de purement et simplement supprimer Fortnite, le célèbre Battle Royale, de l’App Store pour violation des consignes en introduisant un système de paiement alternatif dans le jeu.

Mise à jour 14/08 à 1h00 : depuis la publication de notre article, Google a également retiré le jeu de leur boutique digitale Play Store propre aux mobiles tournant sur Android. A noter que Google a expliqué ce geste de par le non respect des politiques de la plateforme. En effet, Google récupère également 30% des revenus générés par ce type d’application. Le jeu reste néanmoins accessible via l’Epic Games Launcher ou le Galaxy Store sur Android. Plus de détails en fin d’article.

La pomme et l’argent de la pomme

epic apple 1

Lorsque l’on achète de V-bucks sur les versions mobiles de Fortnite, il est normalement obligatoire de passer par le système de paiement propre à Google sur Android et celui d’Apple sur iOS. Epic Games a très récemment introduit son propre système de paiement rendant ainsi les achats bien moins coûteux comme indiqué ci-dessus. A noter que ce système ne donne aucun avantage financier à Epic, le consommateur est le seul gagnant.

Bien entendu, la mise en place de ce système est surtout une attaque envers les deux GAFA. Comme le rappelle The Verge, le CEO d’Epic Games, Tim Sweeney, s’était déjà exprimé hostilement contre les 30% ponctionnés sur les achats in-app. Comme pour l’Epic Games Store qui a secoué le Steam de Valve, notamment sur les marges versées aux développeurs lors de l’achat d’un jeu, la compagnie joue encore une fois le rapport de force afin de faire bouger les choses.

Un bras de fer entre deux Tim

Apple a d’ailleurs réagit en s’adressant à The Verge en accusant Epic d’avoir enfreint les consignes de l’app store en introduisant une fonctionnalité non approuvée par l’entreprise à la pomme. En réponse à cela, Epic a annoncé avoir fourni tous les documents juridiques à Apple pour justifier son action. Il n’en faut pas plus pour voir qu’il s’agit bel et bien d’une attaque mûrement réfléchie et planifiée. Cette guerre entre les deux géants pourrait donc se finir devant les tribunaux si aucune solution n’est trouvée.

L’endoctrinement version 2020

En annonçant un court-métrage sur les réseaux sociaux à 22h ce soir, Fortnite a surpris les joueurs. C’est finalement une vidéo d’environ 2 min parodiant une vieille publicité d’Apple ajoutant en plus une tête de pomme très évocatrice, qui a été diffusée en direct dans le monde entier en simultané pour dénoncer les pratiques d’Apple et d’inciter les joueurs à les soutenir en utilisant le #FreeFortnite à savoir « Libérez Fortnite ». Le tout en glissant une référence au 1984 de George Orwell que l’on pourra trouver un poil exagéré.

On apprend aussi que les joueurs iOS n’auront pas accès à la nouvelle saison le 27 août et resteront sur la version actuelle 13.40.

Les réponses californiennes

apple google

Ce n’est que tôt le 14 août que les firmes Google et Apple ont apporté leur réponse officielle aux poursuites engagées par Epic Games. Le géant à la pomme d’abord a déclaré ceci via un communiqué envoyé à The Verge :

« Aujourd’hui, Epic Games a pris la malheureuse décision de violer les directives de l’App Store qui s’appliquent de la même manière à tous les développeurs et qui sont conçues pour que le magasin soit sûr pour nos utilisateurs. En conséquence, leur application Fortnite a été retirée du magasin. Epic a activé dans son application une fonctionnalité qui n’a pas été examinée ou approuvée par Apple, et ils l’ont fait dans l’intention expresse de violer les directives de l’App Store concernant les paiements in-app qui s’appliquent à chaque développeur qui vend des biens ou des services numériques.

Epic a des applications sur l’App Store depuis une décennie, et a bénéficié de l’écosystème de l’App Store – y compris ses outils, ses tests et sa distribution qu’Apple fournit à tous les développeurs. Epic a accepté librement les conditions et les directives de l’App Store et nous sommes heureux qu’ils aient bâti une entreprise aussi prospère sur l’App Store. Le fait que leurs intérêts commerciaux les amènent maintenant à faire pression pour obtenir un arrangement spécial ne change rien au fait que ces directives créent des conditions équitables pour tous les développeurs et rendent le magasin sûr pour tous les utilisateurs. Nous ferons tout notre possible pour travailler avec Epic pour résoudre ces violations afin qu’ils puissent retourner Fortnite sur l’App Store ».

On remarque que la firme de Tim Cook tient à préciser qu’il s’agit d’une violation des règles de la boutique App Store quant à la publication d’une nouvelle manière de payer non validée par Apple. Tim Sweeney, le boss d’Epic a tenu a préciser qu’il ne s’agissait pas de trouver un accord propre à Epic mais pour tous les développeurs afin que cesse le « monopole » d’Apple.

C’est ensuite au tour de Google d’apporter sa réponse officielle. Pour rappel, Google play Store a également retiré le jeu de sa boutique ce qui a engendré une plainte de la part d’Epic pour « abus de position dominante ». On remarquera la différence invoquée car on rappelle que le jeu reste disponible via d’autres applications sur Android. Epic dénonce ici la suprématie de Play Store où 90% des achats sur Android se font via cette plateforme, déjà en proie à des poursuites européennes et américaines.

Google a ainsi répondu par le communiqué suivant : « Bien que Fortnite demeure disponible sur Android, nous ne pouvons pas continuer à le proposer sur le Play Store en raison de son infraction aux règles. Cependant, nous accueillons l’opportunité de continuer nos discussions avec Epic pour retrouver Fortnite sur le Play Store ».

Une réponse plus cordiale donc mais qui n’enlève en rien au bras de fer qui se tient entre les parties. S’en sont suivies des réactions de la part de plusieurs firmes comme Spotify, Tinder ou encore ProtonMail ont apporté leur soutien à Epic Games dans leur guerre contre les géants américains. Dorénavant, l’affaire est encore les mains des avocats des 3 firmes. Le feuilleton ne fait que commencer.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.