Apex Legends – Notre avis sur la version Nintendo Switch

Apex Legends

La Nintendo Switch est un franc succès et attire un nombre incalculable de portages en tous genres. Même du coté des expériences multijoueur d’ailleurs, puisque l’hybride s’est dotée du géant Fortnite, ou encore de Warframe et Among Us. Dernier en date, Apex Legends rejoignait l’eShop le 9 mars 2021. Une version développée, comme souvent, par Panic Button, studio spécialisé dans les portages et qui a rarement déçu. Qu’en est-il ici ?

Conditions du test : Nous avons joué environ cinq heures au titre en mode docké, puis deux à trois heures sur une Switch Lite.

La légende se poursuit sur Switch ?

Apex Legends

Si aujourd’hui il fait beaucoup moins de bruit, étouffé par le brouhaha produit par Fortnite, Apex Legends a pourtant fait trembler Epic Games pendant un temps. Il faut dire que ce Battle Royale a de bons arguments de vente, notamment un aspect visuel plutôt agréable à l’œil. Il renouvelle par ailleurs un brin le genre, en proposant certaines mécaniques arcades que l’on pourrait rapprocher d’un Overwatch par exemple. Sur consoles et PC, le titre de Respawn Entertainment demeure l’une des expériences multi regroupant le plus de joueurs.

Le voir arriver sur Nintendo Switch, proposant par ailleurs du cross-plateforme, n’est pas une mauvaise chose en soi. Enfin sur le papier tout du moins. Pouvoir emmener ce Battle Royale à succès dans sa poche fait envie, il est vrai. Mais évidemment cela passe par un certains nombre de concessions. Et malheureusement, bien que le travail de Panic Button parvienne généralement à nous convaincre, cette fois-ci c’est un peu différent. Avant tout parce que cette édition portable ne permet pas encore de cross-progression.

Comprenez par là qu’il n’est pas possible d’y récupérer votre partie débutée sur un autre support, et inversement. Une fonctionnalité qui semble pourtant indissociable de l’expérience initiale. Et il est difficile de comprendre pourquoi Respawn Entertainment et Panic Button ne l’on pas inclus au lancement. Ce qui inquiète d’autant plus, c’est que les développeurs restent assez évasifs sur la question. Ils désirent, certes, intégrer le cross-progression dans cette version, mais ils n’ont donné aucune indication à ce sujet. Aucune certitude, donc, que cela arrive un jour.

D’autres défauts ?

Apex Legends

Un premier problème conséquent, qui est malheureusement suivi par d’autres tout autant handicapants. À commencer par une réalisation graphique décevante. Bien sûr, la Switch n’étant pas un modèle de puissance, il semblait évident qu’il y aurait des concessions conséquentes à ce niveau. Mais Panic Button nous ayant habitué à un travail propre et fluide, comme avec DOOM Eternal paru récemment sur l’eShop, nous ne pouvions qu’espérer un résultat dans la même veine. Autrement dit, ne flattant pas la rétine, mais conservant un framerate constant.

Or le résultat est loin d’être à la hauteur de ce à quoi nous a habitué le studio. Clairement, cette version Switch de Apex Legends est laide, ses textures étant largement appauvries. Mais surtout, elle souffre d’un flou constant, d’une distance d’affichage largement revue à la baisse, d’un clipping tout simplement éprouvant, et d‘un framerate inconstant. Au cours de notre mince expérience de jeu, il ne fut pas rare que le titre se mette à ramer. Et ce, évidemment, en plein gunfight. Bref, pas facile de pleinement rentrer dans une partie sans être déconcentré régulièrement par la technique.

Sur TV, le résultat est presque catastrophique. Alors certes, cela reste jouable, mais l’expérience est douloureuse lorsque l’on connaît le jeu original. Surtout au niveau du framerate d’ailleurs, qui a tendance à nous désorienter régulièrement. Quant au mode portable, il s’en sort un peu mieux sur le plan graphique, offrant un rendu plus agréable sans pour autant être beau. Mais il faut composer avec la distance d’affichage ridicule et le flou constant, qui nuisent drastiquement à la visibilité sur le petit écran de la Switch.

Enfin, parlons de la maniabilité, qui est une nouvelle fois problématique sur Switch. La console n’est définitivement pas adaptée aux FPS, à cause de ses joysticks qui rendent le tout terriblement imprécis. Heureusement qu’une aide gyroscopique est disponible, une nouvelle fois, bien que l’on préconisera l’utilisation d’une manette pro. En dehors de ça, les contrôles sont identiques aux versions consoles. Le résultat n’est donc pas surprenant, et ne dépaysera pas les habitués du Battle Royale de Respawn Entertainement.

En conclusion

Difficile de ne pas être déçu par cette version au rabais de Apex Legends. On attendait mieux du coté de la réalisation graphique, qui pêche par son flou constant et son framerate aléatoire. Quant au gameplay, il demeure similaire à ce que l’on connaît sur Switch. Autrement dit, la maniabilité est désagréable au Joy-Con.

Mais le plus gros problème reste, pour le moment, l’absence de cross-progression, qui contraint tout simplement les joueurs PC et consoles à recommencer une partie de zéro s’ils désirent jouer sur la machine de Nintendo. Un gros point noir qui marche aussi dans l’autre sens, puisque les joueurs ayant débuté leur partie sur Switch ne pourront pas l’exporter non plus. Du moins tant que les développeurs n’auront pas corrigé ce problème, ce qui ne semble pas être une priorité. En bref, difficile de conseiller l’expérience pour le moment. Il est clair que si vous jouez sur un autre support, vous allez détester toucher à cette version.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.