Aperçu Warhammer 40.000: Darktide – S’annonce-t-il aussi bon que la franchise Vermintide ?

Membre Actugaming.net

Par

Cela fait plus de deux ans que Warhammer 40.000: Darktide se fait désirer. Un temps annoncé pour le 13 septembre, finalement repoussé de deux petits mois et demi, le titre de Fatshark s’est quand même laissé approcher lors de la Gamescom 2022, le temps d’une petite partie. Et la question que l’on se pose est : le soft est-il pour l’heure aussi excellent que les deux Vermintide, voire au-dessus ? Premier élément de réponse dans notre aperçu.

Conditions de l’aperçu : Nous avons joué une seule partie de 25 minutes de Warhammer 40.000: Darktide avec la classe sorcier. Le titre a bien évidemment été testé sur PC.

Darktide en terrain connu sur le gameplay

Warhammer 40000 darktide news 8 1

Sur le seul niveau que nous avons pu tester, et qui a déjà été montré plus ou moins sur diverses vidéos au cours de la Gamescom 2022, nous avons donc pu jouer avec la classe mage/sorcier, à défaut du soldat qui a été exhibé maintes fois, et qui avait quant à lui un équipement corps à corps et armes à feu. Ici, notre classe proposait principalement des attaques à distance, avec évidemment une jauge de péril qui peut s’agrandir à chaque attaque avec votre sceptre en main. Si cette jauge atteint un seuil critique et que nous n’avez pas eu la présence d’esprit de « refroidir » votre arme, vous vous prendrez instantanément de gros dégâts.

Concrètement, il fallait donc véritablement faire très attention avec cette classe orientée mage/sorcier, qui nécessitera un certain temps d’adaptation avant d’être pleinement maitrisée avec cette mécanique de jeu. Cela dit, jouer mage/sorcier était ô combien jouissif, dans la mesure où les attaques à distance avaient un vrai impact, et une certaine variété. Ladite classe pouvait de surcroit utiliser un sort pour faire exploser les têtes de quelques ennemis du chaos, renforçant le fun déjà omniprésent. En somme, Warhammer 40.000: Darktide offre déjà un niveau de satisfaction assuré rien que dans les combats, aussi viscéraux que jubilatoires. D’ailleurs, on retrouve le même système de parade que Vermintide, qui vous aidera grandement à parer les attaques des divers ennemis du chaos.

Fatshark nous emmène en terrain connue sur le gameplay, et a donc plus ou moins bien peaufiné sa formule, déjà costaude dans les Vermintide. Qui plus est, le soft se dote d’une construction relativement solide sur cet opus. Le niveau proposé pendant cette demi-heure était fort plaisant concernant sa structure, offrant son lot de verticalité. Les créatures du chaos sont quant à elles bien fichues, avec bien évidemment de nouveaux ennemis spéciaux qui peuvent sans retenue vous éloigner de vos coéquipiers. On notera également la présence de mini-boss qui apparaissent procéduralement, et peuvent mettre à mal votre petite équipe. Globalement, la communication et la complémentarité des classes devraient être les maîtres mots sur Warhammer 40.000: Dartktide, comme chez les deux premiers Vermintide.

La seule grosse ombre au tableau, viendra peut-être du système de réapparition voire de la difficulté. Tout d’abord, le premier ne nous a pas encore paru au point. Sur notre mort dans la partie, il nous est arrivé de réapparaître à un endroit très éloigné de nos coéquipiers. Résultat des courses : nos comparses n’ont pas pu nous rejoindre et ont eu le temps de se faire zigouiller par les hordes du chaos. Ce sera donc un point à résoudre avant sa sortie prochaine, comme la difficulté, qui nous paraissait un poil trop haute. Notez que nous avons joué en normal et qu’il y aura pas moins de 5 niveaux de difficulté. On espère donc que le titre sera bien calibré lors à sa sortie, dans deux mois et demi, mais en tout cas, le Left 4 Dead-like de Fatshark part clairement sur d’excellentes bases.

Un QG, pour une direction artistique qui en jette

Warhammer darktide 7 2

Bien que nous l’ayons vu de manière extrêmement succincte, nous avons pu en apprendre plus sur le système de personnalisation de Warhammer 40.000: Darktide. Effectivement, vous n’êtes peut-être pas sans savoir que le titre donnera la possibilité de modifier l’apparence de nos prisonniers, en plus des modifications de classes. Il s’agira certainement de l’un des points fort du titre, même si nous n’avons pas encore vu le système d’amélioration de nos classes. Toutefois, cela sera un point à voir d’ici sa sortie , mais si le système d’upgrade reste le même que Vermintide 1 & 2, nous sommes preneurs.

Bien entendu côté direction artistique voire technique, Warhammer 40.000: Darktide nous en a mis plein la vue rien que sur le seul niveau que nous avons testé. Dans ses décors sous-terrains et industriels orientés Dark Fantasy, le bébé de Fatshark propose une ambiance globale fortement réussie, entre le merveilleux et le glauque. Ce contraste est, il faut le dire, fort plaisant du début à la fin, et avec un aspect technique tout aussi propre que ne l’étaient les deux Vermintide. Fatshark semble avoir chouchouté son moteur graphique en rajoutant quelques effets supplémentaires bougrement flatteurs pour un résultat, il faut l’admettre, plus que réussi.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Sans conteste, Warhammer 40.000: Darktide devrait être bel et bien aussi bon que les Vermintide. Mais de là à être au-dessus des précédentes productions de Fatshark, cela restera toutefois à vérifier à sa sortie. Car pour l'heure, ce FPS repose en globalité sur les mêmes mécaniques de jeu que les deux premiers Vermintide, un poil améliorées, et avec de nouvelles classes plutôt intéressantes. Le gameplay est cependant toujours aussi fun, bien huilé, et reposera majoritairement sur la communication, la complémentarité entre les classes, mais surtout le skill et le teamplay. En tout cas, si cette première prise en main de Warhammer 40.000: Darktide est certes réjouissante, nous émettons quelques réserves sur son équilibrage et son système de réapparition, pas encore totalement au point. Il restera aussi à voir de quoi il en retourne sur le système d'upgrade que nous n'avons pas vu, comme la personnalisation des personnages. Tant de questions qui nous laissent bien dubitatifs malgré un contact plus que rassurant. Voyons si le soft arrive à nous mettre totalement d'accord d'ici sa sortie le 30 novembre prochain sur PC et Xbox Series X|S.

Matheus
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.