Aperçu The Last Spell – Un accès anticipé déjà très solide

Membre Actugaming.net

Par

The Last Spell est enfin sorti en accès anticipé sur Steam le 3 juin dernier, l’occasion pour nous de porter un nouveau regard depuis la démo de l’année dernière sur ce titre mêlant Roguelite et Tactical RPG. Avec des premières impressions qui laissaient entendre un jeu indépendant prometteur, voyons s’il a su bonifier son sortilège.

« C’est dur, mais je le savais »

the last spell preview2 01 1

Comme pour leur dernier jeu de survie Dead in Vinland, attendez-vous à du gros challenge avec The Last Spell qui nous propose cette fois-ci de défendre le dernier bastion de l’humanité. Nous avons d’ailleurs droit à une cinématique d’introduction qui nous donne le contexte effroyable de l’univers que l’on pourrait résumer par une guerre « nucléaire magique » qui aurait tout décimer. Malheureusement pour les survivants, un mystérieux brouillard rempli de créatures démoniaques se rapproche chaque nuit.

Le seul espoir réside dans une incantation qui a pour but de bannir toute la magie du monde. Le hic est que ce « dernier sort » demande un long temps de préparation. Alors que la menace peut venir de tous les côtés, ce sera à vous de repousser ces vagues d’ennemis pour protéger les mages. Dès notre arrivée sur la carte, on comprend effectivement que la situation est désastreuse puisque l’on démarre avec trois combattants et battisses en ruines.

C’est de cette manière que débute toutes les parties, car autant être clair d’emblée, vous allez être écrasés par la masse un paquet de fois. Le studio a tout de même pensé à tout le monde et semble avoir trouvé une sorte de compromis aux récentes polémiques vis-à-vis de la difficulté (notamment avec la sortie de Returnal). On dispose donc d’un mode facile (octroyant des bonus que l’on peut cocher pour adapter son expérience). En cliquant sur celui-ci, un message nous précise bien que la « Difficulté Standard » est celle voulue par les développeurs. Ainsi il n’y a pas d’ambiguïté, on sait dans quoi on s’engage.

Hold the Spell

the last spell preview2 04 2

Les roguelite sont très présents dans le monde des jeux indépendants mais beaucoup arrivent à se démarquer grâce à des concepts originaux (Dead Cells, Hades, Children of Mortha…), et c’est également pour The Last Spell. Globalement on alterne à chaque fois entre des phases de nuit où l’on doit combattre les armées de montres via un système au tour par tour, et des phases de jour où l’on peut souffler pour développer son territoire pour renforcer ses combattants ainsi que ses défenses.

Il y a eu beaucoup de progrès depuis notre dernière rencontre avec The Last Spell et notamment la RNG qui se révèle bien moins frustrante qu’auparavant. Même si elle peut toujours nous rendre la vie dure avec un coup manqué ou des traits très handicapants pour nos personnages, l’ensemble est assez honnête. A titre d’exemple, on démarre toujours une partie avec un archer, un guerrier au corps à corps et un mage (là où une distribution aléatoire des rôles pouvait gâcher un départ et donc une run entière).

Malgré son caractère très dur, il nous encourage à recommencer grâce à sa dimension stratégique dans les combats, et une gestion qui nous oblige à établir des priorités à cause de ressources toujours limitées. Construire une fontaine pour renflouer du mana ou un sanctuaire pour reprendre de la vie seront par exemple vos premiers choix draconiens de même que l’utilisation limitée des ouvriers qui sont nécessaires pour utiliser ces services.

La nuit, la seule indication qui nous est fournie est la direction où débarquent les troupes ennemies afin que l’on puisse se préparer en conséquence, mais ce qui fait le sel des joutes est que l’on doit à la fois protéger la vie de ses personnages et des bâtiments stratégiques, sans oublier les mages en centre de la carte.

On peut ainsi se retrouver rapidement débordé par quelques malins qui courent vers eux ou d’autres qui détruisent un bâtiment qui a coûté bonbon. Le roguelite de Ishtar Games demande de prendre en compte tout un tas de paramètres que l’on prend plaisir à appréhender. L’apprentissage est gratifiant puisque l’on arrive à progresser rapidement en tenant de plus en plus à chaque tentative.

Re:Zero

the last spell preview2 03 3

En plus de cette maîtrise des mécaniques, The Last Spell propose un système d’amélioration qui s’inscrit d’ailleurs dans le scénario puisque nous avons affaire à deux entités divines énigmatiques qui rajoutent un peu plus de mystère à un scénario qui semblait donner toutes les clés dès la cinématique d’introduction. L’une vous octroie des bonus très importants selon les défis que vous complétez (tenir un certain nombre de nuits ou dépenser telle somme en or) et l’autre vous laisse dépenser les âmes damnées que vous accumulez après chaque victoire.

Cela vous donne donc accès à de nouveaux bâtiments, de nouvelles armes et armures, et de nouveaux moyens de défense. Le titre remet ainsi une couche permanente à cette complexité que l’on vient de décrire tout en étant nécessaire puisque plus nous allons loin, et plus ces nouveaux joujoux deviennent précieux. Les listes des améliorations manquent cependant un peu de clarté pour le moment.

Impossible de tout décrire sans être pompeux, mais il y a un tas de choses à découvrir et essayer sachant que chaque partie sera différente avec la personnalisation de vos personnages suivant les armes que l’on vous donne. L’adaptation régulière est vraiment l’un de ses points forts.

Il est en plus assez agréable à l’œil grâce de jolis graphismes en pixel art qui nous avaient déjà convaincus. Ca ne manque pas de détails et le contexte très sombre est assez bien rendu visuellement en particulier avec les monstres assez détaillés. En revanche, nous avons profité un peu de la bande-son nerveuse composée par The Algorithm avec des thèmes qui gagnent en intensité à chaque nuit si l’on ne dit pas bêtise.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Ishtar Games propose un The Last Spell en bonne forme pour le lancement de son accès anticipé. Si vous êtes un amateur de roguelites originaux, on ne peut que vous conseiller de vous laisser tenter. Il n'est pas question ici d'explorer de nombreux environnements mais de défendre un bastion, une particularité qui le rend assez atypique dans le genre et permet d'offrir un système complexe et gratifiant à maîtriser. Chaque défaite nous encourage à aller plus loin grâce aux améliorations que l'on débloque tout du long. Un titre assez solide qui ne peut que se bonifier avec le temps.

Haseo
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.