Aperçu Scourgebringer – La révélation indé de ce début d’année

Membre Actugaming.net

Par

Scourgebringer (littéralement le porte-fléau) est une création indépendante du studio français Flying Oak Games. L’équipe située dans le nord-est de la France est composée de deux passionnés qui réalisent là leur quatrième projet après plusieurs réalisations sur mobile mais aussi un shooter RPG bien nerveux, Neurovoider. Avec Scourgebringer, le studio franchit clairement un cap en proposant un rogue-lite ultra nerveux offrant un challenge de taille et un gameplay aux petits oignons, bien pensé et très fluide.

Sous le charme de Khyra, l’héroïne de Scourgebringer

Scourgebringer héroïne Kyhra

Dans Scourgebringer, le joueur incarne Kyhra, une guerrière survitaminée qui maîtrise sur le bout des doigts toutes les techniques de combat, à l’épée ou aux armes à feu. Dotée d’une capacité extraordinaire à se déplacer à la vitesse de l’éclair, notre héroïne est le dernier espoir de son peuple pour éradiquer la menace qui plane au-dessus de l’humanité. Plongée dans un univers d’androïdes et de machines programmées pour tuer, elle devra parcourir les mondes et les dimensions à la recherche de réponses au sujet du Fléau, cette entité mystérieuse semant la mort sur Terre.

Un fort beau programme donc pour un titre qui dès les premiers instants nous précipite dans l’urgence du combat. Après une courte phase de tutoriel, Kyhra se déplace de plateforme en plateforme et de pièce et en pièce à la recherche des guides qui gardent le secret du Fléau. Sa rage de vaincre est si puissante, sa détermination si exemplaire, que l’adhésion à sa quête est quasi immédiate.

Si chaque victoire nous rapproche un peu plus de la vérité et de l’ultime cause de tous ces malheurs, elle précipite également la guerrière dans les profondeurs de mondes obscurs dont nul n’est revenu.

Un sacré défi

Scourgebringer le marchand

Ce scénario haletant n’aurait pas de sens sans un gameplay à la hauteur de l’enjeu : à la fois exigeant mais aussi très dynamique et fluide. Et il faut dire que le défi proposé au joueur est d’une belle intensité. Khyra dispose d’un arsenal de mouvements assez impressionnant. Elle peut ainsi slasher, smasher et déployer une attaque dash avec une fluidité et une vélocité notables lui permettant d’enchaîner des combos dévastateurs.

Après quelques améliorations glanées via l’arbre de compétences, celle-ci pourra également déclencher une attaque Furie qui annihilera tous les ennemis dans le périmètre à la façon d’un ulti rageur. Un marchand, un brun escroc, permet également d’obtenir des bonus de santé, de dégâts ou même de nouvelles armes permettant un accroissement non négligeable des capacités de la guerrière.

Par ailleurs, la conception procédurale des niveaux ajoute également du piquant à l’aventure. Ainsi, au cours d’un run, le joueur peut avoir la chance de rencontrer rapidement le lieutenant du boss de fin du niveau, lui permettant de débloquer l’accès à la salle finale. Dans une autre itération, il faudra peut-être arpenter toutes les pièces pour trouver la cache du Juge permettant de franchir le niveau à l’issue d’un combat épique.

Le combat, jusqu’à la lie

Scourgebringer premier boss

Comme attendu dans ce genre de jeu, la dimension punitive des combats tient une place stratégiquement non négligeable. Une fois tous les points de vie perdus, le joueur recommence du début en perdant tous ses bonus. Mieux vaut dès lors jouer parfois la prudence sans attaquer à tout-va mais aussi bien choisir son moment pour aller voir le marchand ou bénéficier des bonus offerts par une salle spéciale contenant un pilier magique délivrant de précieuses capacités.

De même l’attention portée sur l’enchaînement des coups et des esquives doit à chaque instant, approcher la perfection, pour éviter de perdre des points de vie bêtement sachant la difficulté des combats avec les Juges et leur barre de vie faramineuse. À force d’entraînements et de répétitions, le joueur apprend toutefois à surmonter la difficulté et se surprend même à survoler certaines portions de niveau sans même toucher le sol : une prouesse si jouissive qui déclenche le désir insatiable de persévérer sur le titre et d’accroître plus encore les capacités de Kyhra.

D’ailleurs, la bande-son adaptative composée de metal bien agressif accompagne parfaitement les phases de combat et fait clairement monter l’adrénaline ! Peu d’écueils à souligner donc pour un jeu s’inscrivant dans la même lignée que le récent Black Future ’88 ou encore le survolté Dead Cells. Avec un plaisir de jeu indéniable et un gameplay ultra agressif, Scourgebringer secoue la scène indépendante et s’annonce déjà comme l’une des belles révélations de l’année 2020.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Comment ne pas tomber sous le charme dévastateur de Khyra, cette guerrière ultra nerveuse et chevronnée qui arpente des dimensions inconnues avec fureur sans jamais faillir à sa tâche ? L'exigence du titre donne envie de se dépasser et de répéter à l'envi les essais pour venir à bout des ennemis.

Penderflash
Note du panda