Aperçu Matchpoint – Tennis Championships – Des premiers échanges pas aussi convaincants qu’espérés ?

Membre Actugaming.net

Par

Officialisé en janvier 2022, Matchpoint – Tennis Championships est un nouveau venu parmi les jeux de tennis, un genre qui n’a toujours pas trouvé de digne successeur aux célèbres séries Virtua Tennis et Top Spin malgré la présence sur le marché des licences Mario Tennis Aces, AO Tennis et Tennis World Tour depuis quelques années maintenant.

Prévu pour sortir le 7 juillet prochain sur PC, consoles et le Xbox Game Pass, Torus Games (Praetorians HD Remaster, Descent: Underground, Cartoon Network Battle Crashers…) et Kalypso Media (Tropico 6, Disciples: Liberation, Port Royale 4…) nous ont donné l’opportunité de découvrir leur projet avec un peu d’avance. Alors, ce titre a-t-il quelques cartes dans sa manche pour susciter notre intérêt ? Réponse dans cet aperçu.

Conditions d’aperçu : Aperçu réalisé avec une manette Xbox One sur un écran 1080p ainsi qu’un PC équipé d’un processeur Intel Core i5-9400F (2,9 GHz), d’une NVIDIA GeForce RTX 2060 et d’une mémoire vive de 16 Go de RAM. La version en cours de développement du titre a tourné en configuration Élevé pendant environ 5h30, temps nécessaire pour faire le tour de son contenu solo et hors-ligne (Carrière, Matchs Rapides, Tutoriel, Formation, Entraînement).

Un gameplay vraiment axé simulation ?

Matchpoint 21 05 2022 11 45 11 1

Se vendant comme « une simulation de tennis moderne » au gameplay « authentique » et à l’expérience « immersive », Matchpoint – Tennis Championships ne remplit malheureusement pas encore toutes les conditions requises pour se définir comme telle. On a même plutôt l’impression d’avoir davantage affaire à un titre orienté semi-arcade, ce qui n’est pas forcément un défaut à condition de l’assumer pleinement.

Si on retrouve la palette de techniques propres à la discipline sportive (slice, lift, lob, volée, amorti…) et une physique de balle réaliste dans son comportement, le timing requis pour jouer un coup correctement nous a paru bien moins punitif et frustrant que dans Tennis World Tour 2. La prise en main est facile et accessible à un large public, d’autant plus que les services se déroulent en une seule phase, aucune distinction n’est faite entre un coup précis et puissant et lâcher celui-ci trop tôt ou trop tard n’est quasiment pas sanctionné.

A moins d’être très mal positionné sur le court ou de désactiver l’aide à la visée ainsi que la traînée de la balle, il est relativement aisé d’éviter d’enchaîner les fautes directes. Sans doute trop d’ailleurs pour une simulation, à tel point qu’on se demande si les diverses statistiques attribuées à chaque joueur et joueuse (Coup droit, Revers, Service, Volée, Puissance, Conditionnement) ont un impact ne serait-ce que minime sur le gameplay.

Autres constats, la vitesse des échanges est rapide en permanence, que ce soit chez les hommes ou chez les femmes, nous n’avons pas remarqué de différence significative en fonction de la surface sur laquelle on joue (dur, terre battue, gazon), il n’y a aucune gestion de l’endurance en match, les stars présentes au roster ont visiblement été intégrées sans le moindre coup signature et on a la désagréable impression que le stock d’animations à notre disposition est limité.

Quant à l’IA, son attitude est trop mécanique, agressive, voire aberrante par moments. La résistance qu’elle oppose est également trop faible, même en difficulté Professionnel où nous n’avons pas éprouvé énormément de difficultés à la surpasser durant plusieurs rencontres en contrôlant un avatar avec des stats trois fois inférieures aux siennes.

Bref, si la base du gameplay n’est pas mauvaise en soi, le résultat n’est pas à la hauteur de ce qu’on attend d’une expérience axée simulation pour le moment.

Un contenu faiblard en perspective ?

Matchpoint 21 05 2022 11 43 06 2

Même si nous avons conscience d’avoir poser les mains sur une version d’un jeu encore en cours de développement, côté contenu, on ne peut pas dire que Matchpoint – Tennis Championships ait la volonté (ou la possibilité ?) de se montrer plus riche ou original que Tennis World Tour 2.

En plus de n’inclure que 18 stars de la discipline à son casting (dont deux légendes, Tommy Haas et Tim Henman, et seulement cinq femmes) et quelques marques officielles comme Head, Uniqlo et Asics, le titre du studio australien propose des modes de jeu tout ce qu’il y a de plus classique pour le genre. On retrouve donc un tutoriel, l’entraînement contre une machine à balles, sept défis techniques à relever afin de peaufiner son skill à la raquette dans l’onglet Formation (Service et volées, Aces, Viser en faisant une volée…), le online (parties classées ou amicales), des matchs rapides contre l’IA ou en multijoueur local et la traditionnelle Carrière.

Concernant cette dernière justement, on croise très fort les doigts pour que les développeurs l’améliorent d’ici la sortie car elle s’avère inintéressante au possible. Le calendrier d’événements est d’une pauvreté affligeante (tournois, formation pour augmenter ses stats, matchs d’exhibition), tout comme les dimensions personnalisation (nom/prénom, nationalité, tête, couleur de peau, cheveux, yeux, vêtements) et gestion des stats de notre avatar (raquettes, chaussures, coachs).

Notez aussi que la production ne s’embête même pas à ajouter un système de fatigue physique ni nous donner la possibilité de choisir la taille ou le poids de notre joueur ou joueuse. Bah oui, ce serait dommage d’intégrer des fonctionnalités caractéristiques d’une expérience orientée simulation. (Oups !)

Vous en voulez plus ? Sachez que Torus Games a eu la bonne idée d’imaginer une mécanique de forces et faiblesses pour les concurrents que nous affrontons. Ainsi, lors d’un match, on pourra apprendre, par exemple, que notre adversaire a du mal à renvoyer les coups puissants mais améliore son jeu à chaque égalité (40-40). Honnêtement, c’est sympa car cela apporte une touche stratégique à l’expérience mais, le challenge n’étant pas au rendez-vous, son utilité est moindre. Autre interrogation, pourquoi seule l’IA pourrait en bénéficier ? Concevoir un arbre de compétences simple mais efficace pour nous, c’est trop demandé ?

Une réalisation qui ne respire pas la modernité

Matchpoint 22 05 2022 10 26 19 3

Terminons cette découverte de Matchpoint – Tennis Championships en faisant un point rapide sur son aspect technique. Même s’il convient à nouveau de rappeler que son développement n’est pas achevé, nous ne sommes pas vraiment optimistes à l’idée que le jeu puisse se hisser au niveau de Tennis Word Tour 2 qui bénéficiait d’une réalisation soignée malgré un réel manque de peaufinage au lancement en septembre 2020.

Outre les bugs rencontrés, le rendu visuel affiché par la production n’est pas totalement désagréable à l’œil mais on est très loin de se prendre une claque graphique. A défaut d’être expressifs, les visages des stars du roster sont plutôt bien modélisés, ce qui n’est pas du tout le cas pour ceux des joueurs et joueuses lambda. De plus, les environnements de jeu ne varient pas beaucoup et les transitions entre les points ainsi qu’au début et à la fin d’un match sont souvent très brutales.

Enfin, s’il y a moyen d’avoir droit à un sound design correct le jour de la sortie (bruitages des coups, expressions vocales des joueurs et joueuses), l’ambiance lors d’une rencontre est incroyablement morne. Ni le public, ni le commentateur, ni les arbitres ne semblent éprouver le moindre intérêt à se trouver sur le court. Ces personnes s’emmerdent et, pour être franc avec vous, nous aussi.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Gameplay dynamique plus orienté semi-arcade que simulation, contenu chiche et sans originalité, IA pas encore au point, réalisation correcte sans plus en perspective, Matchpoint – Tennis Championships n’est pas bien parti pour réussir une entrée remarquée dans le monde des jeux de tennis. On a parfaitement conscience que le développement n’est pas encore terminé et que ce n’est pas une production à très gros budget mais, à moins d’avoir posé les mains sur une build très ancienne, on voit mal comment Torus Games et Kalypso Media parviendront à nous proposer un titre digne des standards de 2022 au lancement (et tarifé à 49,99€ au passage !). Très sincèrement, au début, on espérait au minimum découvrir un potentiel concurrent à Tennis World Tour 2. Finalement, nous ne sommes même pas certain que cette production arrive à se hisser au même niveau que la franchise AO Tennis. Verdict le 7 juillet prochain sur PC, PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series X|S et Nintendo Switch.

PikaDocMaster78
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.