Aperçu Mario Strikers: Battle League Football – Mario va-t-il gagner le foot ?

Membre Actugaming.net

Par

Mario est passé par de nombreuses disciplines sportives dans carrière, mais Mario Strikers reste malheureusement une licence que l’on a très pu vue depuis sa première apparition sur Gamecube en 2005 puis sur Wii en 2007. Nintendo se décide enfin à mettre un coup de collier pour faire revenir la franchise sur Switch avec Mario Strikers: Battle League Football. Après tant d’années, on est tout de même en droit de s’inquiéter, à savoir si l’on prend toujours du plaisir à faire des matchs de foot explosifs.

Conditions d’aperçu : Pour vous donner un premier avis, nous avons eu l’occasion de jouer en local pendant une heure (uniquement en mode docké) lors d’un événement organisé par Nintendo.

Promo
Mario strikers : battle league football (nintendo...
Mario Strikers : Battle League Football (Nintendo... - Acheter sur Amazon
Dribblez vos adversaires, faites des passes à vos coéquipiers
−41% 44,49 EUR

Nintendo Sports FC

Mario strickers switch preview 01 1

Pour ceux qui découvriraient la licence avec cet opus Switch, Mario Strikers: Battle League Football, c’est d’abord un concept particulièrement attrayant qui pourra attirer autant les mordus de ballon rond que les footix purs et durs. Pour rapidement résumer, même si FIFA (ou EA Sports FC désormais) n’est pas du tout votre tasse de thé, la formule Mario se charge de rendre le sport attractif manette en main.

Ici, on évolue dans des matchs à 4 contre 4 où les quatre côtés du terrain possèdent des murs électrifiés donc pas de touche, de corner ou de six mètres qui pourraient ralentir l’action en la coupant trop souvent. Même chose pour les hors-jeu absents afin de rester dans cette logique. Concernant les règles du football, Mario Strikers reste donc simple en gardant simplement les passes, les tirs, les tacles ou encore les dribles. Il ne reste pas simpliste pour autant puisque la formule apporte de nombreuses subtilités au gameplay pour le rendre plus éruptif.

En témoigne les longues minutes que nous avons passé auprès du tutoriel afin d’assimiler toutes les bases du jeu. Comprenez par là qu’il faudra évidemment passer par une phase d’apprentissage afin de tout digérer. Cela le rend ainsi un peu moins rapidement accessible que d’autres sports sauce Mario. Les tutos sont tout de même bien fichus et divisés en 2 catégories : basiques et avancés.

Si la première est indispensable pour comprendre toutes les mécaniques de base, la seconde l’est un peu moins puisqu’elle concerne surtout les timings parfaits pour des passes ou des frappes par exemple. Toutefois, elles pourront devenir indispensables si vous comptez jouer un peu plus compétitif et/ou en équipe.

Le coup de crayon frappe fort

Mario strickers switch preview 11 4

La franchise n’a pas perdu de sa superbe et reste assez addictive une fois que l’on commence à bien appréhender les itérations. Il y a de quoi faire énormément de beau jeu avec des passes, tacles, feintes et esquives sans oublier ce grain de folie avec les hyper frappes qui offrent des tirs ultimes magnifiquement mises en scène et dignes des meilleures techniques d’Inazuma Eleven. Par contre, elles sont difficiles à placer puisque la concentration du tir demande un certain temps, temps durant lequel l’adversaire peut l’interrompre avec un tacle.

C’est d’ailleurs l’occasion de rappeler que la direction artistique rock’n roll, avec cet effet crayonné, reste encore sublime aujourd’hui. La bande-son est d’ailleurs à l’image de cette description avec du gros son bien rock lors des matchs. Une ambiance qui dénote avec le reste des jeux Mario & co que l’on connait, mais qui aurait tout même pu être un peu plus débridé. Notamment les célébrations de but qui restent assez gentillettes parfois bien que certains soient très sympathiques à regarder comme l’armée de Toad venant porter son champion après l’exploit.

Dans l’ensemble, le jeu est très propre visuellement. Nous avons de multiples animations bien travaillées et le tout reste très fluide lors des échanges. Les stades (chacun peut choisir sa moitié) sont aussi agréables à l’œil bien que nous en ayons vu peu de variations différentes pour le moment.

La seule chose qui nous inquiète après ce petit coup d’œil, c’est tout ce qui concerne le contenu. Le nombre de personnages jouables est également assez limité avec une dizaine pour le moment. On espère que d’autres pourront être débloqués ou qu’ils seront ajoutés via des mises à jour gratuites. On espère également aussi que d’autres modes de jeu seront dévoilés afin de proposer plus de variété.

Le chaos sur le terrain

Mario strickers switch preview 09 7

A vérifier lors du test final, mais Mario Strikers semble miser sur un fort aspect compétitif comparé aux précédents. Le premier indice étant les statistiques de chaque joueur qui donnent ainsi accès à plusieurs styles de jeu. Par exemple, les joueurs imposants comme Bowser ou Donkey Kong possèdent une force très élevée. Cela leur permet de ne pas se faire avoir par de simple tacle à moins de concentrer celui-ci au maximum. Dans un autre cas, les personnages ayant une forte technique pourront plus facilement effectuer des tirs ou des passes parfaites etc..

On peut en plus affiner ses préférences avec les différents équipements que l’on peut arborer pour privilégier la ou les statistiques que l’on souhaite en plus d’offrir un nouveau look à nos joueurs. On imagine donc que des meta pourront se créer avec des équipes de gros balourds inarrêtables ou bien des joueurs très rapides. Cependant, l’équilibre semble être le meilleur choix pour la plupart des cas.

Autre changement qui risque de faire parler, la taille du terrain qui est plus petite qu’auparavant. Cela a le mérite d’apporter plus de clarté puisqu’on a une vision d’ensemble sur toute la hauteur, mais le hic est que l’on perd en espace et chaque action demande un temps de réaction très court.

D’autant que le terrain devient rapidement chaotique avec toutes les actions mais aussi les objets façon Mario Kart (carapaces vertes et rouges, peaux de banane, champignons…) que l’on peut ramasser via des cubes qui apparaissent sur le terrain. Heureusement, il est possible de les désactiver dans les paramètres du match, de même que les hyper frappes.

Nous avons ainsi fait quelques matchs en solo et en duo, malgré tout il nous parait assez évident qu’il y aura une grande différence à jouer en solo/duo et avec une équipe complète. On évite ainsi de devoir gérer le changement de personnage avec les bots et il est possible d’effectuer plus d’actions presque impossibles ces derniers comme des passes en profondeur ou le fameux tacle sur un allié pour le pousser. Pour résumer notre impression là-dessus, on peut voir le mode solo/duo comme un mode plus fun et casual tandis qu’une équipe complète jouera vraiment l’aspect compétitif à fond.

Promo
Mario strikers : battle league football (nintendo...
Mario Strikers : Battle League Football (Nintendo... - Acheter sur Amazon
Dribblez vos adversaires, faites des passes à vos coéquipiers
−41% 44,49 EUR

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Cela fait plaisir de revoir Mario Strikers après cette longue absence et nos premiers matchs se sont avérés plutôt sympathiques. Il reste ce titre qui nous fait aimer le foot sans que l'on soit forcément un afficionados de base. On se prend vite au jeu malgré une période d'assimilation des mécaniques un peu longue. Certains changements comme la taille du terrain devront faire l'objet de plus de temps de jeu afin d'avoir un avis plus tranché, toutefois on sent que Nintendo a voulu rendre le titre plus profond compétitivement parlant. On reste aussi ébahi par le style visuel, l'ambiance plus agressive, et surtout les animations incroyables des hyper frappes. Reste à voir aussi ce qu'il donne avec une équipe complète sans IA, sans oublier les serveurs en ligne.

Haseo
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.