ActuGaming lance une nouvelle chronique : « On aimerait voir un reboot de »

actugaming

Vous l’aurez remarqué si vous suivez l’actualité de ActuGaming, nous aimons à proposer plusieurs chroniques sortant un peu de l’ordinaire schéma : tests et actualité. Ainsi, depuis quelques mois nous développons quelques sujets de manière subjective dans nos éditos. Par le passé, nous vous avons parlé rétrogaming avec notre chronique Rétroflash, jeux de société avec Le Meuble à Jeux, et depuis un moment maintenant nous vous présentons divers livres et bandes dessinées avec notre rubrique dédiée. Cette année, à compter de la rentrée scolaire, nous accueillons un tout nouveau format nommé : « Pourquoi on aimerait voir un reboot de ». Explications !

Pourquoi une nouvelle chronique ?

Après l’arrêt de Rétroflash, qui permettait de parler de rétrogaming à notre guise, ActuGaming n’a pas accueilli d’autre format du même type. Laissant ainsi les jeux anciens dans le rétroviseur du site. Une place vacante qui ne demandait qu’à être à nouveau comblée par des passionnés du genre, et notre équipe en compte plusieurs !

Mais plutôt que de vous proposer un bête retour de Rétroflash, ou un format s’en rapprochant, nous avons décidé de plancher sur une chronique à part entière, au concept nouveau. C’est ainsi qu’est né « Pourquoi on aimerait voir un reboot de – insérez le nom d’une licence – ».

Une chronique qui parlera de jeux rétro, donc, mais pas seulement. Il faut vous attendre à quelques licences récentes. L’idée était vraiment de laisser carte blanche aux rédacteurs pour parler de titres qui les tiennent à cœur. Qu’importe qu’ils soient sortis sur la dernière génération de consoles, ou bien qu’ils datent de plusieurs dizaines d’années.

Qu’est-ce que cette chronique ?

L’idée est autant de permettre aux rédacteurs de parler de jeux qu’ils aiment, sans avoir à passer par la case test, que d’essayer de vous faire découvrir des licences. Bien sûr, nous ne parlerons pas que de jeux méconnus. Et les premiers numéros de la chronique vous présenteront des licences somme toute plutôt célèbres. Mais vous verrez cela en temps et en heure !

Cela étant, l’idée de départ était de nous questionner sur ces licences qui mériteraient de revenir sur le devant de la scène. D’avoir droit à un nouvel épisode. Voire un remake ou un véritable reboot en bonne et due forme. Comme beaucoup ces dernières années en somme, notamment Tomb Raider, Ratchet & Clank et bien évidemment DOOM.

Ainsi, nous tâcherons de vous présenter ces jeux et licences, de dresser autant leur portrait que leur histoire, avant d’émettre des idées quant à la suite qu’on aimerait voir débarquer sur les machines actuelles. Notez qu’en fonctionnant ainsi, nous nous laissons le droit d’être très subjectifs dans nos chroniques, et donc de donner notre avis pas toujours très populaire. Vous voilà prévenus !

Quand et à quelle fréquence ?

« Pourquoi on aimerait voir un reboot de » sera une chronique bi-hebdomadaire, autrement dit sortant une fois toutes les deux semaines. Un rythme de parution qui nous semblait idéal pour nous permettre d’avoir le temps de choisir notre sujet et de le traiter, sans devoir nous presser comme avec l’écriture d’un test par exemple.

Quant à la date à laquelle sortira la première chronique, eh bien elle n’est pas éloignée, puisqu’il s’agit du 12 septembre prochain. Par la suite, « Pourquoi on aimerait voir un reboot de » paraîtra donc un dimanche sur deux, en toute logique.

Nous espérons que ce nouveau format vous plaira. Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à réagir sous ces chroniques, afin de nous donner votre avis.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
Majestiktheone
10 jours plus tôt

Hâte de voir cette première chronique !

Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.