Test The Sinking City – Notre avis sur la version Switch

Test The Sinking City – Notre avis sur la version Switch
La Switch tremblera-t-elle de peur ?

Sorti il y a quelques mois à peine sur PC, PlayStation 4 et Xbox One, The Sinking City nous avait fait bonne impression. Le titre de Frogwares proposait une véritable plongée dans l’univers de Lovecraft au travers d’un jeu d’enquête à monde ouvert. Aujourd’hui, le titre arrive sur Nintendo Switch via l’eShop de la console.

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez d’ailleurs lire notre test du jeu, disponible sur le site.

Une plongée dans l’enquête horrifique

Test The Sinking City - Notre avis sur la version Switch 1

The Sinking City est un jeu d’enquête développé par Frogwares dans lequel vous allez incarner le détective privé Charles Reed. Fraichement arrivé dans la ville Oakmont. Son objectif premier, trouver une explication à ses visions cauchemardesques. Rapidement vous serez invités à enquêter sur des meurtres et des disparitions pour le moins mystérieuses.

Le jeu consistera principalement à se balader dans les différents quartiers du jeu, explorer des maisons, chercher des indices, discuter avec des gens. Vous pourrez également utiliser vos sens pour comprendre les évènements du passé. Bien entendu, des grands anciens (Cthulhu, Dagon,  Azathoth et consorts) semblent être présents dans les fonds marins de la ville.

The Sinking City est un jeu d’aventure qui fonctionne dans son écriture, souvent excellente, nous plongeant dans l’univers si particulier de Lovecraft. Si toute la partie enquête fonctionne sans aucun soucis, avec une réutilisation des mécaniques issues de la série Sherlock Holmes de Frogwares, les phases de tir sont par contre le gros point noir du jeu. Dommage car le jeu aurait tout autant fonctionné sans.

Un portage Nintendo Switch baveux

Test The Sinking City - Notre avis sur la version Switch 2

Si nous regardons maintenant du côté du portage en soi effectué pour la Nintendo Switch, le résultat est au final peu… impressionnant. Pas étonnant en même temps, mais le rendu graphique de ce portage se rapproche davantage des capacités du jeu en minimum sur PC.  Les textures sont assez baveuses, manquant de détail. Le jeu n’était à l’origine de toute façon pas une démonstration technique, il faut se le dire.

Au niveau de la fluidité, nous avons pas remarqué de particulière baisse de framerate, ce qui est déjà une bonne chose. Vous pourrez donc profiter du jeu sans pester sur ce point-là. Pour les personnes souhaitant par la suite prolonger l’aventure, les DLC déjà disponible lors de la sortie du titre sont également disponibles sur l’eShop de la Nintendo Switch.

Ce qui est pour le coup étonnant, c’est de voir que le jeu de Frogwares est plutôt bien adapté pour être joué sur la Switch. Le rythme du jeu étant lent et coupé par les différentes quêtes fait que l’on joue au jeu par sessions de quêtes. C’est quelque chose qui fonctionne très bien sur la console de Nintendo pour le coup.

Si vous cherchez un bon petit jeu d’enquête qui vous transportera dans l’univers de Lovecraft, The Sinking City est un bon choix sur Nintendo Switch. Si il faudra faire abstraction des graphismes et des phases de tir, on retrouve pour le reste un plutôt bon jeu signé Frogwares.

The Sinking City est disponible sur Nintendo Switch via l’eShop de la console pour 49,99 €.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp