Test The Lion’s Song Episode 2 : Anthology – Franz Markert, un artiste tourmenté !

20161124145032 1 1

C’est donc après plus de quatre mois d’attente que nous avons enfin l’occasion de jouer à l’épisode deux de The Lion’s Song, qui se nomme cette fois-ci Anthology. Nouveau chapitre qui veut dire nouveau personnage pour le soft, et est-ce que ce deuxième chapitre est-t-il une réussite tout comme le premier épisode ?

Franz Markert, ou l’histoire d’un peintre manquant d’inspiration, et dans la tourmente !

The Lion's Song épisode 2 - 1

Nouvel épisode et donc nouveau personnage à incarner : un certain Franz Markert, artiste reconnu. Nous retrouvons dans les premières minutes notre protagoniste à Vienne en compagnie de son grand-père, et notre bon vieux Franz Markert se rend à un salon où sont exposés des tableaux, dont sa dernière oeuvre représentant soit dit en passant la talentueuse compositrice que nous avons contrôlé dans le premier épisode, c’est-à-dire la charmante Wilma. Son objectif au début du jeu sera d’y dénicher son futur modèle pour sa future nouvelle toile. Sauf que voilà, Franz a depuis quelques temps des pertes de connaissance mais aussi un cruel manque d’inspiration dans le sens où il lui manque à chaque fois un petit quelque chose sur ses toiles, ce qui aura le don de le tourmenter, en plus de le rendre vraiment pas au top de sa forme.

Ce sont les grandes lignes de ce second épisode où nous prendrons le contrôle de Franz, qui sera à la recherche tout au long de ce chapitre de son inspiration, qui comme nous l’avons dit le plonge littéralement dans la tourmente. Choses intéressantes qui nous ont surpris en premier lieu dans cet épisode intitulé Anthology, ce sont d’une part les personnages qui finissent presque par devenir attachant au fur et à mesure de l’intrigue. D’autre part, il y a aussi cette trame scénaristique très bien foutue et bien ficelée, et que même si l’épisode en lui même est encore une fois très court hélas, il n’en reste pas moins ultra prenant et fortement intéressant, avec un petit rebondissement fort appréciable, saupoudré de passages plaisants et de clins d’œil à foison sur le personnage de Wilma.

C’est en appuyant un peu plus sur l’aspect contemplatif et narratif que cet épisode deux de The Lion’s Song nous prend aux tripes, et fait mieux que l’épisode un !

L’autre point qui nous a également plu, est bien évidemment les pléthores de choix qui s’offrent à vous. Alors que le lien arrive quand même à se faire très facilement entre l’épisode 1 et 2 étant donné que nous avions déjà aperçu rapidement Franz au début du premier chapitre, il faut savoir que vous aurez une fois de plus à faire des choix, qui auront malgré tout des conséquences sur cet épisode deux. Alors, s’il sera très difficile de voir quelles seront une fois encore les futures conséquences de nos décisions dans les prochains chapitres – en fait, la plupart des conséquences se verront forcément via des petits clins d’œil dans les épisodes antérieurs et futurs -, force est de constater que Mipumi Games a tout fait pour donner la possibilité aux joueurs de refaire cet épisode deux afin de voir les divers actions que vous pourrez effectuer, notamment au niveau des futurs modèles que vous pourrez peindre, en plus de tenter de vous lier d’amitié avec certains personnages, que nous vous laisserons le soin de découvrir sur Anthology. Au passage, il est plus que probable que l’épisode quatre réunisse les trois épisodes, et c’est sûrement à ce niveau là que cela pourrait être plus qu’intéressant, donc à voir.

Clairement, Mipumi Games a réussi avec cet épisode deux à nous plonger littéralement dans un personnage qu’est Franz, à savoir un peintre extrêmement tourmenté à tel point qu’il met pratiquement sa santé en péril. C’est là que l’on voit d’ailleurs à quel point le manque d’inspiration peut être cruellement dangereux pour n’importe qui. Alors évidemment même si certains choix amènent toujours à une même intrigue et fin, on peut saluer le travail des développeurs pour nous fournir malgré tout divers choix à faire, pour une rejouabilité optimale. Vous l’aurez compris, son aspect narratif poussé nous met totalement d’accord avec le fait que cet épisode deux est clairement beaucoup plus travaillé que l’épisode un, qui faisait presque office de brouillon pour ce second chapitre, mieux amené avec des personnages avec lesquels on s’attache plutôt facilement, et quel bonheur de revoir Wilma via plusieurs clins d’œil.

Tu fais des choix et tu cliques… les joies d’un jeu narratif  !

Dans le premier épisode, on avait déjà pas mal de choix de dialogues et un gros aspect contemplatif avec quelques petites énigmes plutôt faciles, mais dans The Lion’s Song Episode 2 : Anthology, on voit que les développeurs veulent plus se concentrer sur l’aspect narratif. En effet, et Mipumi Games l’avait déjà affirmé dans une de nos interviews – vous la retrouverez à la fin de ce test -, il veut beaucoup plus se concentrer sur un jeu narratif, et ça en prend clairement le chemin sur cet épisode deux.

Effectivement, on retrouve certes des nouveautés intéressantes – on peut se balader sur une carte de Vienne tout en pixel art pour aller sur cinq endroits – le marché, le café, l’atelier d’Hanz, le salon et bien évidemment l’appartement d’une certain Grete, critique artistique -, tout en conservant une fois de plus le côté point’n click. Il faudra donc forcément déplacer votre personnage à un endroit en cliquant, ou interagir avec les éléments du décor pour en savoir plus sur ledit objet, ou sur les personnages en eux-même.

On trouve là un gros aspect point’n click, mais aussi en majeure partie de cet épisode, l’aspect narratif et les divers choix de dialogues, qui auront des influences ou qui seront forcément scriptés car vous devrez automatiquement choisir la bonne réponse pour avancer un peu dans le jeu. On ressent donc la volonté des développeurs de vouloir raconter une histoire, et donc ne pas forcément bloquer le joueur à un endroit, ce qui ravira les férus de narration, mais qui pourrait par contre rebuter les allergiques aux jeux narratifs. Mais qu’à cela ne tienne, cela n’en reste globalement pas déplaisant, même si on pourra pester par le fait qu’il y a une petite pointe de dirigisme flagrant comme petite ombre au tableau sur ce second chapitre. Une dernière chose concernant les choix des dialogues, certains auront même des conséquences sur le déroulement des scènes où notre Franz national peindra ses modèles. En effet, le bougre posera des questions à ses modèles afin de mieux cerner leur personnalité pour les peindre, car notre artiste a en fait la capacité de voir les différentes couches de personnalité de ces derniers. Autant dire que Mipumi Games ne manque pas d’idées pour rendre un gameplay inintéressant qu’on se le dise.

Mis à part cela, on se trouve une nouvelle fois face aux deux grandes forces de The Lion’s Song qui sont le style graphique et la bande-son. Sur le premier point, et comme nous avons pu l’évoquer dans le test du premier épisode, le style graphique fait une nouvelle fois son petit effet avec un pixel art très détaillé, et qui varie cette fois-ci significativement les décors sur cet épisode deux, dont rien à signaler de ce côté-là, c’est une pure merveille. Pour le second point, l’ambiance sonore arrive incontestablement à nous immerger sans problème dans ce The Lion’s Song Episode 2 : Anthology, et que dire si ce n’est que c’est un pur régal !

Conclusion

Une fois après avoir terminé The Lion’s Song Episode 2 : Anthology, on en ressort totalement émerveillé, avec de petites étoiles dans les yeux. Une nouvelle fois, le second épisode made in Mipumi Games parvient à littéralement nous surprendre voir même nous laisser pantois par une telle qualité d’écriture et surtout un aspect narratif parfaitement maîtrisé. Bon forcément, on aurait aimé parfois quelques passages un peu moins dirigistes mais néanmoins, le seconde épisode a une rejouabilité intéressante pour voir les différents embranchements, et nous promet deux derniers épisodes qui risquent de nous surprendre encore plus tant la liaison entre les épisodes semblent tellement évidentes. Très franchement, tout ce que l’on peut dire c’est que l’on attend avec grande hâte les deux derniers épisodes, afin de voir comment le tout sera lié. De plus, ce qu’on peut dire, c’est que ce jeu à format épisodique monte en puissance d’épisode en épisode et ça, pour un studio indépendant, c’est carrément la classe ! Si vous aviez déjà fait le premier épisode disponible gratuitement, nous ne pouvons donc que vous conseiller de vous jeter sur le season pass, disponible pour seulement 9.99 €. Ce prix là pour une expérience unique, cela vaut carrément le coup !

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.