Stadia : Phil Harrison a menti aux employés sur la santé des studios avant l’annonce de la fermeture

stadia phil harrison 1

Phil Harrison n’est sans doute pas la personnalité du jeu vidéo la plus appréciée de l’industrie, et les dernières informations que nous révèlent Kotaku ne sont pas sur le point d’arranger son image. On y apprend alors ce qui a poussé Google a arrêter de développer des jeux en interne pour Stadia, ainsi que les mensonges que Phil Harrison aurait formulé aux employés quelques jours avant la fermeture des studios.

Un manque d’honnêteté mis en évidence

Le site révèle alors qu’une séance de Q&A a eu lieu concernant la fermeture des studios, afin que Phil Harrison s’est exprimé en détail sur les raisons de cet échec. On y apprend notamment que le rachat de Bethesda de la part de Microsoft a été l’un des facteurs les plus importants dans cette décision, sans doute car la compétition devenait trop rude pour le service face au Game Pass, et surtout car Alphabet, société parente de Google, aurait trouvé que développer un jeu était trop couteux (ce qui est assez étrange à déclarer pour un entreprise multimilliardaire).

La pandémie a aussi été évoquée par Phil Harrison comme l’une des causes majeures, mais les employés pointent surtout du doigt la mauvaise direction et le manque de ressources allouées aux studios dans la fermeture de ces derniers.

Il faut dire que les employés avaient de quoi être en colère. Quelques jours avant l’annonce de la fermeture des studios, le 27 janvier, Phil Harrison avait envoyé un mail aux équipes en vantant les mérites des studios, qui se dirigeaient vers un brillant avenir :

« Stadia Games and Entertainment a fait un énorme progrès en rassemblant une équipe éclectique et talentueuse et en établissant un lineup solide pour les jeux Stadia exclusifs. Nous allons bientôt annoncer les plans de SG&E, ce qui va permettre d’informer sur la stratégie de SG&E et sur les objectifs de 2021. »

Quatre jours plus tard, Phil Harrison annonçait la fermeture des studios. Le problème là-dedans, c’est qu’il a avoué être au courant de la fermeture des studios lorsqu’il a envoyé le mail. Durant la Q&A, il a affirmé avoir regretté ce mensonge. Etant donné que Phil Harrison est désormais le seul rescapé, on ne peut pas dire que l’image de Stadia soit rassurante pour les développeurs et éditeurs qui vont devoir collaborer avec lui pour sortir des jeux tiers sur Stadia.

En bref, on peut voir que Stadia n’était pas forcément entre les meilleurs mains, et que les équipes n’ont pas eu droit au temps nécessaires ni au management requis pour développer des exclusivités pour le service. Espérons pour les utilisateurs et utilisatrices du programme que 2021 sera tout de même une année riche en contenus pour Stadia.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.