Aperçu : Sea of Thieves – Oyé Oyé moussaillons !

Annoncé pour la première fois pendant la conférence de Microsoft à l'E3 2015, Sea of Thieves sera la prochaine production du studio Rare. Nous avons pu tester la bêta fermée, qui nous a procuré un sentiment d'émerveillement comme de frustration.

Rare est quand même un studio qui nous avait gratifié jadis de petites perles comme Perfect Dark, Goldeneye ou encore Banjo-Kazooie. Mais malheureusement, le studio s’était un peu perdu entre temps avec des productions moyennes avec Kinect Sports ou Killer Instinct, vraiment en demi-teinte. C’est donc à partir de là que Rare a annoncé par la suite à la surprise générale Sea of Thieves pendant l’E3 2015, un titre totalement cartoon et déjanté dans l’univers des pirates. Du coup, nous avons pu poser nos mains sur sa bêta fermée qui nous a plu sur bien des points, mais toutefois avec de très gros bémols.

Le point sur le contenu de la bêta

A l’occasion de cette phase de bêta, Rare et Microsoft ont proposé un contenu assez restreint, dans le but de donner un véritable avant bouche aux amateurs en tout genre. Le soucis est qu’au final, nous n’avons même pas le temps que cette bave, issue du grog disponible en quantité dans le jeu, permette de saliver à vivre nos aventures de pirates. Sea of Thieves s’est cantonné ici à proposer uniquement que quelques chasses aux trésors qui, si elles ne plantent pas, sont au nombre de 10 coffres, trouvable à l’aide de cartes.

Au passage si vous mourrez, nous avons pu voir que notre personnage sera transporté sur un bateau des damnés, et ainsi réapparaître par la suite sur l’île de base. Ce sera par ailleurs une chose bien différente si votre bateau coule, car vous devrez aller à l’endroit où votre bateau a coulé, et ainsi réapparaître sur une île aléatoire, avec un nouveau navire à disposition.

La bêta fermée de Sea of Thieves aurait pu être extraordinaire si elle avait beaucoup de contenu. Heureusement que la partie coopération est franchement efficace et fun.

Et c’est principalement ce que nous avons pu faire dans cette bêta. Nous avons joué en coopération et en deux heures de jeu, nous n’avons croisé aucun autre joueur ! La douche nous a semblé du coup un peu froide. Malgré tout, le jeu nous laisse quelques plaisirs vraiment réjouissants. En premier la possibilité de pouvoir contrôler entièrement notre navire, de la gestion de la voile, aux canons, tout est fait pour vous impliquer et vous rendre dans la peau d’un pirate. Et un plaisir, pas des moindres, est la possibilité de pouvoir jouer d’un instrument de musique ! C’est simple, nous avons passé toutes nos séances de navigation avec un membre de notre équipage jouant la musique.

Concernant les créatures et les bêtes du jeu, nous avons constaté que la faune était plutôt présente. Notre capitaine s’est rapidement fait manger par un requin assoiffé de sang, tandis que son second est mort de peur en voyant un serpent au sol. Pour les combats malheureusement, nous n’avons pu affronter que des squelettes. Nous espérons que le bestiaire se trouvera agrandi lors de la version finale.

Quel avenir pour le jeu ?

Preview Sea of Thieves

Et bien, bonne question car en ressortant de la bêta fermée, on se pose beaucoup plus de questions que l’on a de réponses. Effectivement, on a pu voir lors de notre session sur la bêta fermée que l’île de base avait pas mal de marchands à disposition. L’un vendait évidemment des cartes aux trésors pour partir à l’aventure, tandis qu’un autre nous proposait à la vente pratiquement les mêmes objets que nous possédions – boussole, lanterne, instruments de musiques etc… -, mais cela n’était que purement cosmétique.

Il y avait toutefois une autre arme, qui n’était autre qu’un fusil avec un tromblon. Pour le reste c’est un peu tout ce que nous avons pu voir, même si nous avons aperçu un autre type de marchand vaudou cette fois, sans que le bougre soit présent, version bêta fermée oblige. On espère sincèrement que cela pourrait nous permettre de jeter des sorts aux joueurs adverses, ce qui pourrait pimenter un peu les parties.

La navigation de notre bon vieux navire était en soi plutôt agréable sinon. Le tout était complètement immersif et franchement bien foutu comme le fait de faire attention à ne pas se prendre un rocher, sous peine de voir notre bateau prendre l’eau. Pour ce faire, il fallait ensuite prendre une planche de bois pour colmater le trou, et ensuite enlever l’excédent d’eau avec notre sceau et continuer de nouveau à naviguer.

Cet aspect-là en coopération est juste énorme, et la gestion des dégâts assez décente. On regrettera par ailleurs que les joueurs en question ne puissent pas faire de dégâts sur son propre bateau, et que les possibilités de personnalisation n’étaient pas de la partie. Cela dit, ce serait peut-être le cas dans la version finale ce qui est rassurant, et puis il y aurait certainement moyen d’affronter le fameux kraken dans la version finale donc à voir.

Enfin il y a l’aspect visuel, qui nous a particulièrement surpris. L’effet de l’eau nous a particulièrement bluffé tout comme la physique de notre navire qui tangue, particulièrement crédible au passage. La météo dynamique était aussi présente dans le jeu, pour un résultat bien sympathique, surtout que vous pouvez littéralement vous prendre un orage perdu en pleine tronche alors que vous êtes sur votre navire ! Et c’est là que l’on voit que le titre mise également sur son aspect complètement déjanté, mais on ne pourra que pester sur le fait que la météo dynamique forçait un peu trop sur le mauvais temps et la nuit, et ne nous laissait pas vraiment un moment de répit, notamment en navigation. Toutefois, l’aspect visuel de Sea of Thieves nous a flatté la rétine, et on en redemande !

Pirate en quête de son rhum !

Comme vous l'avez compris, nous sommes moyennement emballé par le nouveau titre de Rare après notre session sur la bêta fermée. Si l'ensemble des mécaniques marchent, le jeu manque cruellement de contenu, une chose que l'on espère réglée lors de sa sortie officielle, qui devrait être l'un des jeux porte-étendard du nouveau Xbox Gamepass de Microsoft.

Matheus

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp