PREVIEW. Divinity : Original Sin 2 – Que vaut l’early access ?

Après être passé par la case Kickstarter, Larian Studio vient de sortir l'Early Access de la suite très attendue de sa série Divinity avec son épisode Original Sin 2 qui paraîtra en début d'année prochaine en version finale. Que nous propose d'ores et déjà cette édition ?

Le jeu de rôle isométrique était un des genres les plus populaires et présents sur la scène PC pendant les années 90. Que ce soit avec le cultissime Baldur’s Gate, l’excellent Icewind Tales ou encore le classique Neverwinter Night, il est difficile de mettre en défaut ces titres aujourd’hui culte. Malheureusement, ce genre a disparu du jour au lendemain. Il est revenu récemment -au bonheur des fans- avec des productions comme Shadowrun, Pillars of Eternity ou le titre dont nous parlons aujourd’hui, Divinity : Original Sin 2.

La version Early Access dont il est question aujourd’hui contenait au moment où nous écrivons ces lignes le premier acte durant une douzaine d’heures, quatre races jouables, quatre personnages pré-établis, huit écoles de compétence, le coopératif en ligne jusqu’à quatre ou encore un mode pvp.

Le personnage tu choisiras

divinity2-2

Divinity : Original Sin 2 vous propose, dès votre début de partie, de choisir entre les deux modes de jeu présents également dans l’ancien jeu : le mode classique et le mode exploration. Si vous souhaitez seulement vivre l’histoire du jeu nous vous conseillons de partir alors en exploration. Une fois cette phase-là passée, vous arriverez dans la création du personnage. Deux choix s’offrent alors à vous : utiliser un personnage pré-établi ou créer votre propre héros original. La première option permettra, dans le cas où vous commencerez l’aventure d’avoir des lignes de dialogues supplémentaires, notamment concernant le passé du personnage ; alors que si vous créez un protagoniste original, celui-ci n’aura pas de passé. Quatre races s’offrent à vous : les humains, les nains, les elfes et les hommes-lézard.

Après avoir choisi votre race, vous pourrez sélectionner votre école de classe, allant du guerrier au sorcier en passant par l’assassin, ou encore l’archer. Chacun possède des pouvoir de départ, qui seront par la suite personnalisables. Vous pourrez également modifier les statistiques de départ du héros, ainsi que certains traits de spécificités. La personnalisation est vraiment le maître mot dans ce nouvel épisode de Divinity Original Sin, encore plus que lors de l’épisode précédent. Une des grosses nouveautés est d’ailleurs le système de Tag, qui vous permettra de faire votre protagoniste selon vos goûts, cette fois-ci par rapport à ses traits de caractère, et vous débloquerez ainsi de nouveaux dialogues. Vous pourrez par exemple choisir le tag de savant pour obtenir des dialogues qui vous permettront de récupérer des recettes, ou le trait noble permettant de persuader certains personnages.

L’aventure tu vivras

divinity2-3

Vous démarrez l’aventure échoué sur l’île du fort … Vous vous réveillez alors avec un collier de prisonnier autour du cou, et votre premier objectif sera de vous libérer de vos chaînes afin de fuir cette île. Vous rencontrerez rapidement les différents compagnons qui pourront vous rejoindre ou non lors de votre périple. Vous allez donc, en fonction de vos choix vous retrouver avec votre équipe de quatre personnages en quête de liberté.

Comme dans le précédent épisode, le jeu s’axe principalement sur les quêtes, les dialogues et les combats au tour par tour. Chacune de ces spécificités a été améliorée par rapport au premier épisode afin de proposer une expérience proche de la perfection pour tous les amoureux du RPG au tour par tour isométrique. Vous pourrez ainsi obtenir diverses quêtes au travers des différents PNJ rencontrés dans l’aventure, et même la quête la plus anodine comme s’opposer ou non à un recel d’argent envers une elfe peut avoir des conséquences graves sur votre facilité ou non d’avancement. Ainsi, on vous incite à faire ce que vous pensez être bien ou non. Ces choix moraux seront, comme à l’époque du premier épisode ou de ces ancêtres tels que Baldur’s Gate au centre de vos préoccupations.

Divinity s’annonce d’ores et déjà comme un incontournable de l’année 2017

Votre personnage, en fonction des choix que vous avez fait aura une influence directe sur le reste du jeu. Vous pouvez par exemple rencontrer une personne un poil raciste qui s’interdit de vous parler sous prétexte que vous êtes un lézard ou un Elfe. Il vous faudra donc recruter un personnage humain pour pouvoir lui parler, et faire ainsi avancer une quête. Les dialogues ont été ainsi travaillés pour vivre un éventail de situations assez inédites, et le système de tag expliqué plus haut possède ainsi un réel intérêt dans la partie. L’humour, ultra présent dans le premier épisode, l’est toujours autant dans le second. Si cet aspect a pu faire des émules à l’époque de sa sortie, les différentes punchlines de certains personnages s’avèrent tout de même très juteuses et se retrouver dans un univers qui ne se prend pas trop au sérieux dans la fantasy est plutôt rare et appréciable. Si quelques possibilités de dialogues ne sont pas encore disponibles, telles que les discussions avec nos coéquipiers, ces features devraient arriver petit à petit et c’est la preuve que Larian Studio effectue un travail colossal sur son jeu.

L’autre aspect majeur du soft, c’est toute la dimension combat au tour par tour du titre. De gros changements ont été effectués depuis Divinity Original Sin premier du nom, à commencer par sa gestion de l’armure et de la défense. En effet, vous trouverez deux jauges d’armure lors des affrontements : la première, appelée défense physique, vous permettra d’encaisser des attaques de type physique telles que des coups d’épée ou d’arc, tandis que la défense magique fera de la prévention de dégâts issus de sortilèges divers et variés. Ils vous faudra donc faire attention à la défense de chaque adversaire, afin de viser en particulier celui n’ayant pas de défense magique avec des sorts par exemple. Il vous sera d’ailleurs possible, lorsque vous ferez saigner votre adversaire, de contaminer son sang et ainsi d’effectuer un plus grand nombre de dégâts et de le tuer le plus rapidement possible. Ainsi, les combinaisons entre les personnages deviendront davantage primordiales qu’auparavant, et il sera difficile de spécialiser votre équipe dans un aspect sous peine de mourir assez rapidement lors d’un affrontement paraissant jusqu’à présent anodin.

Divinity : Original Sin 2 s’annonce comme étant le RPG au tour par tour que tous attendaient depuis l’épisode précédent. Tous les aspects du jeu ont été retravaillés pour proposer une expérience proche de l’ultime pour tout fan du genre, et on vous donne rendez-vous en 2017 pour notre test final du jeu.

Futur incontournable du genre !

Avec seulement son premier acte de disponible, Divinity original sin 2 à tout simplement écrasé tout sur son passage, et propose à l'heure actuelle le meilleur RPG isométrique disponible.

Antoinerp
La note Bamboo
Actugaming Panda
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp