Nos ressentis sur l’année 2015 : L’avis d’Ao_Kiji

Ao_Kiji

C'est maintenant mon tour de vous délivrer quels sont pour 2015 le jeu de l'année, mon coup de cœur, mes déceptions, mes impressions mais aussi, toutes mes attentes pour 2016.

Ça y est, 2015 s’est achevé. Mais que dire de cette année passée ? Énormément d’événements ont bousculé la sphère vidéoludique et il faudrait beaucoup de temps pour tirer des conclusions sur celle-ci. Mais je vais tout de même tenter de vous livrer brièvement mon propre regard sur l’année écoulée, avec mes coups de cœur, déceptions et autres impressions.

Mon jeu de l’année :

tonydossier1

Sans aucune surprise, faire le choix d’un jeu de l’année fut très difficile pour moi. Mes deux plus grosses attentes depuis de nombreuses années sont arrivées en 2015, et il ne s’agissait ni plus ni moins que de The Witcher 3 : Wild Hunt et de Metal Gear Solid V : The Phantom Pain. Choix très complexe pour moi qui suis fan des deux licences…

Et même si aucune des deux ne m’a déçu, force est de constater que The Witcher 3 s’impose dans mon esprit. Pourquoi ? Parce qu’il a été à la hauteur de mes attentes, et ce, à tous les niveaux. Geralt est toujours aussi badass et aller dézinguer du monstre en rase campagne est un réel plaisir !

La qualité graphique, le respect apporté à l’œuvre originale, le soin dans l’écriture… ce jeu a tout pour plaire et charmer les joueurs ! On ne se lasse pas de l’aventure qui prend des dizaines d’heures à être bouclée. Et pour une fois dans un RPG, les quêtes secondaires se montrent assez attrayantes pour que l’on s’y intéresse… et ma vie sociale s’en souvient !

Le collector de The Witcher 3 est également le tout premier que je me suis offert et je n’ai franchement pas été déçu, tout le contraire du collector MGSV… La statuette est certes imparfaite, mais avec l’ensemble des objets offerts, on s’y retrouve très vite !

Mon autre coup de cœur :

tonydossier2

Bien entendu, je ne peux pas laisser de côté Metal Gear Solid V : The Phantom Pain qui fut mon autre gros coup de cœur de l’année ! S’il a énormément fait débat du fait de son développement chaotique et de ses choix scénaristiques, le titre reste d’une qualité indéniable.

Le gameplay a su s’affranchir des précédents volets et nous proposer de contrôler un Venom Snake d’une souplesse encore jamais atteinte jusqu’alors dans la série. Les limites de l’infiltration ont également été repoussées en nous proposant un monde semi-ouvert d’une taille appréciable, nous permettant d’aborder nos missions de la manière dont on l’entend… le pied ! Et malgré la répétitivité des missions, je me suis personnellement pris au jeu et y ai passé des heures ! D’ailleurs, je compte même y revenir pour en faire le plus possible.

Et même si je m’attendais à un scénario bien plus développé, à des cinématiques un poil plus nombreuses, j’ai pris un grand plaisir à vivre cette aventure finale. Le Fox Engine fait le boulot, tout comme la bande-son qui envoie du lourd ! On sent l’envie de bien faire de l’équipe Kojima Productions qui nous délivre un message final sonnant comme une déclaration d’amour aux joueurs. Ce MGSV fut imparfait, mais il constitue pour moi une réussite malgré tout.

Mes déceptions :

tonydossier3

Bien entendu, 2015 n’a pas été une année sans tâche, et sur certains points, elle fut pour moi des plus déprimantes. Mais je n’ai pas connu de véritables déceptions vidéoludiques dans la mesure où je n’attendais pas énormément de titres cette année.

L’annonce de la rupture entre Hideo Kojima et son éditeur depuis presque 30 ans a sonné comme un coup de massue. Même si l’on savait que MGSV devait être le dernier Metal Gear Solid d’Hideo Kojima, cela sous-entendait tout de même une autre conséquence bien plus gênante… car comme un malheur n’arrive jamais seul, l’arrêt du développement de Silent Hills a fini de m’achever. Moi qui avais adoré P.T, le teaser jouable du jeu, je nourrissais énormément d’espoirs pour ce projet qui s’annonçait plein de promesses… En attendant, Konami prévoit de continuer à exploiter la licence Metal Gear et Silent Hill, mais à quelle sauce seront-ils mangés ? C’est là que je crains le pire. J’attends tout de même de voir, mais je n’ai plus aucune attente à ce sujet.

Côté jeux, même si je n’attendais pas particulièrement Star Wars Battlefront, bien que je sois un gros amateur des deux premiers opus, j’ai été déçu de constater un manque évident de contenu. Bien que le jeu soit graphiquement magnifique, l’absence d’une véritable campagne solo, le manque de maps ou encore de modes de jeu constituent les plus gros manques du titre. Des batailles spatiales auraient été un gros atout pour le titre qui ne manque tout de même pas de qualité, mais constitue en soi une petite déception.

Et enfin, la déception la plus évidente et qui ne se limitera évidemment pas à 2015, est l’arrivée beaucoup trop massive d’anciens jeux en versions remastérisées. Alors bien entendu, ça fonctionne et les éditeurs en profitent, et dans certains cas nous avons de bonnes surprises, mais dans l’ensemble, il faut bien avouer qu’on est submergés, à tel point que l’on retrouve ces rééditions de jeux dans certains classements des meilleurs jeux de l’année… tristesse. Je n’ai rien contre ces décisions des éditeurs, cela peut permettre de faire découvrir des titres aux joueurs n’ayant pas possédé la console d’origine d’un de ces jeux, mais si le développement de nouvelles productions doit en pâtir, c’est non.

Mes impressions sur cette année 2015 et mes attentes pour 2016 :

tonydossier4

Après de nombreux reports de gros titres pour l’année 2016, il est clair que 2015 ne nous a donné qu’un aperçu de ce que l’avenir nous réserve. Pour ma part, je suis extrêmement curieux de voir ce que Nintendo nous prépare avec sa fameuse NX qui a été annoncée cette année. Console portable, de salon ou carrément hybride ? Pour le savoir, il faudra attendre un peu, mais il est clair qu’il faudra rester à l’affût, tant le géant japonais doit se remettre en selle après l’arrivée en demi-teinte de sa Wii U. À mon sens, le décès de Satoru Iwata marque aussi un gros tournant pour Nintendo, tant l’homme représentait pour beaucoup une période très faste pour la firme, avec notamment l’arrivée de la Wii et de la DS.

Nous avons également eu droit à un aperçu de la réalité virtuelle qui s’annonce vraiment sympathique, mais pour certains jeux en particulier, en tout cas pour moi. Par exemple, j’ai hâte de pouvoir tester la réalité virtuelle sur des jeux d’horreur comme Alien Isolation ou encore Amnesia. Imaginez-vous vous faire attaquer par le xénomorphe tout en étant aux premières loges… attention à la crise cardiaque ! Mais la réalité virtuelle est une technologie très chère que tout le monde ne pourra pas s’offrir. Et même si elle apportera sans doute un plus appréciable dans la vie de quelques joueurs, je n’imagine pas une énorme révolution, en tout cas pas tout de suite.

2015 a aussi été l’occasion pour moi d’assister à l’énorme conférence de Sony à l’E3 avec le retour de Shenmue, The Last Guardian ou encore l’annonce de Final Fantasy VII Remake. La compagnie a su frapper un grand coup, et j’ai hâte de voir le résultat final ! De même, l’association en décembre 2015 entre le nouveau studio indépendant de Kojima, Kojima Productions, et Sony est également l’un des gros coups de l’année qui s’est écoulée. Bien sûr, nous ne savons pas grand-chose de ce qui est prévu, mais j’ai vraiment hâte d’en savoir un peu plus !

Pour 2016, j’attends surtout avec impatience des titres comme Horizon Zero Dawn, le prochain bébé de Guerrilla Games, The Last Guardian, mais aussi et surtout un certain Final Fantasy XV. Je ne l’attends pas avec un optimisme particulier, mais surtout avec beaucoup de curiosité. Après un temps de développement qui a paru être une éternité, il est clair que le titre est attendu au tournant, pour le meilleur et pour le pire. Et même si je ne suis pas fortement penché épopées spatiales, j’avoue être intrigué par No Man’s Sky ! Bien entendu, je n’ai pas oublié Deus Ex : Mankind Divided, après un Human Revolution que j’ai adoré de bout en bout… ça promet ! Côté français, je n’oublie pas non plus les RPG Shiness et Edge of Eternity, tous deux des projets kickstarter qui ont connu une issue favorable. Ces deux jeux s’annoncent vraiment sympathiques et j’ai hâte de pouvoir m’y essayer !

En bref, 2015 fut pour moi une année riche, tant dans les bons que dans les mauvais événements. Globalement et à titre personnel, j’ai réellement été partagé entre la joie intense et la déception profonde. Mais ce qui est certain, c’est que nous traversons en ce moment une période de transition dans le jeu vidéo, et ce, à plusieurs niveaux. Du changement chez les éditeurs, les studios, mais également dans la technologie… nous brûlons de l’envie de voir de quoi 2016 sera fait, et moi le premier ! Prions donc pour vivre une grande année de jeu vidéo, car on est là pour ça… non ?

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp