Comme promis, la PlayStation Vita fait ses adieux

PlayStation Vita

Après l'Amérique du Nord et l'Europe, c'est maintenant au Japon d'enterrer la portable de Sony.

Au cours des dix dernières années, deux machines se sont illustrées comme de véritables succès : la récente Nintendo Switch (quoi qu’elle soit encore au début de sa carrière) et la PlayStation 4. Toutefois, n’oublions pas les deux fiascos de Big N et Sony, parus quelques temps auparavant : la Wii U et la PS Vita. Des machines qui ne seront seront pas parvenues à dépasser les 15 millions de copies vendues, pour la première, et la barre des 20 pour la seconde. Tandis que l’une tirait le rideau à l’annonce de sa petite sœur, la seconde amorce sa chute inéluctable depuis plusieurs mois déjà.

Chroniques d’un échec

Disponible dans nos contrées depuis le 22 février 2012, la PlayStation Vita ne tarda pas à décevoir. Son line up de lancement était déplorable, réussissant à faire pire que celui de la Nintendo 3DS, sa grande concurrente. Au final, six mois après sa sortie, le seul jeu à véritablement sortir du lot n’était autre que Uncharted : Golden Abyss. L’un des très rares titres pensé pour l’international, et réalisé par un gros studio. Depuis, sa bibliothèque s’est étoffée de quelques petites perles, notamment Gravity Rush ou Tearaway. Malheureusement, l’engouement n’est pas là chez les joueurs.

Très vite, la portable aux deux joysticks est décrite comme un échec commercial : Sony n’a pas réussi sa campagne de communication, et trop peu de joueurs trouvent de l’intérêt dans la Vita, qui devient au bout de deux ans d’existence une véritable oasis pour les jeux nippons de niche. Du visual novel obscure ou du J-RPG teinté de moe et non taduit, vous en trouverez à la pelle dans son espace dédié sur le PlayStation Store. Mais des productions visant à toucher un plus large public, on les compte sur les doigts de la main.

Adieu, et bon vent

Ce qui devait arriver… Arriva. La portable, s’étant traînée tant bien que mal jusqu’à la barre des 16 millions de copies écoulées dans le monde creusa peu à peu sa tombe. Plusieurs sorties de jeux sont annulées. La production perd de la vitesse, puis s’arrête totalement sur le sol américain ainsi qu’en Europe en mars 2018. Dernier bastion défendant la Vita, le Japon ne tarde pas à limer les planches de son cercueil à son tour. Ainsi, en septembre dernier nous apprenions que l’année 2019 sonnerait le glas de la portable de Sony.

Ce qui se confirmait d’ailleurs en janvier, Sony ne se cachant plus du fait que les livraisons allaient bientôt prendre fin sur l’archipel. Aujourd’hui, l’histoire de la PlayStation Vita prend définitivement fin. Le site de son constructeur affiche en effet « production terminée » en ce qui concerne les deux derniers modèles récemment distribués. Il ne faudra donc plus très longtemps avant que la portable disparaisse des magasins nippons, comme elle l’a fait en Europe et en Amérique du Nord. Il ne reste désormais plus que l’occasion pour la faire vivre.

avatar
1 Commentaires
0 Réponses à la discussion
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réactions
Commentaire le plus populaire
1 Auteurs
Wirus Récents commentaires
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Wirus
Membre
Wirus

Ce qui devait arriver, arriva… Mais ce n’est pas un adieu, c’est un simple au revoir, nous nous reverrons très vite chère PS Vita. Dans quelques heures à peine ! Car il ne reste pas seulement l’occasion (ça me rappelle qu’il me reste beaucoup de jeux à faire), mais aussi les jeux indés et l’underground. 😀 Et quoiqu’il en soit, malgré le délaissement de Sony, j’apprécie depuis le premier jour cette petite merveille qui réunit les meilleurs ingrédients d’une console portable. Donc je ne suis pas prêt de la lâcher, et un grand nombre de joueurs non plus. 🙂 Au… Lire plus »

2 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp