Interview de Sohei Niikawa, créateur de la série Disgaea et président de Nippon Ichi Software

A l'occasion de Japan Expo, nous avons eu l'immense honneur de rencontrer et de poser quelques questions au créateur de la série Disgaea.

Il y a quelques jours, on a eu l’opportunité de passer un excellent moment avec Sohei Niikawa, créateur de la série Disgaea et patron de Nippon Ichi Software. Notre homme nous a alors livré quelques informations exclusives sur Disgaea 6 et nous a parlé de traduction française, de l’importance de la langue, de Labyrinth of Refrain et de Disgaea 1 Complete.

Beaucoup de choses à retenir pour l’avenir de NIS

Sohei Niikawa président

Les amoureux des jeux de Nippon Ichi Software, localisé chez nous par NIS America, trouveront quelques éléments de réponse à travers cette entrevue. On a pu aborder des sujets importants avec Sohei Niikawa, comme la stratégie du studio autour de la PlayStation Vita, de la Switch ou encore de l’importance des traductions françaises dans les prochaines productions.

  • Tout d’abord enchanté, merci pour votre temps. Est-ce que vous pouvez rapidement vous présenter pour nos lecteurs, ce que vous faites, quel est votre rôle au sein de Nippon Ichi Software ?

Bonjour, je suis Sohei Niikawa, je suis le patron de l’entreprise Nippon Ichi Software. Je suis également le producteur et le scénariste de la série Disgaea et malgré mon cosplay, on dirait pas comme ça, mais je suis le grand patron de Nippon Ichi Software. (rires)

  • Le retour de Disgaea qui va se faire en octobre, c’est super, surtout en français. Est-ce qu’on peut s’attendre à d’autres jeux Nippon Ichi Software en général qui vont avoir du français et notamment les prochains Disgaea ?

Alors je vous remercie de penser ça et ça correspond à la politique future de Nippon Ichi Software, c’est ce que l’on a l’intention de faire et nous pensons que le français est une langue très importante dans le milieu du jeu vidéo, c’est donc tout à fait dans nos projets.

  • Est-ce que, en plus du français, on aura d’autres surprises pour Disgaea 1 Complete en matière d’annonce. Est-ce que l’on peut s’attendre à d’autres contenus annoncés d’ici sa sortie ou même du contenu additionnel après sa sortie, comme des DLC ?

Disgaea a été crée il y a un 15 ans, donc en 15 ans, il y a eu pas mal de nouvelles consoles qui ont été créées et différentes plateformes qui ont vu le jour, avec à chaque fois de nouvelles options dans le jeu qui ont été rajoutées. Et dans cette version Complete, toutes ces options qui sont apparues durant ces quinze années ont été regroupées dans le même titre et donc des options qui n’existaient pas à l’époque de la sortie du 1 à l’époque ; d’où le nom « Complete ».

  • Vu que cela fait 15 ans, il y a beaucoup de joueurs qui ne connaissent pas Disgaea et qui vont certainement – on l’espère, le connaître avec cet épisode qui apporte le français, ce qui est une nouveauté puisqu’à l’époque, il y avait la barrière de la langue. Est-ce que l’on peut s’attendre au même traitement, peut-être pour Disgaea 2, ou qui sait, vous avez fait une compilation sur PlayStation 3 avec trois Disgaea. Est-ce que l’on pourrait avoir la même chose sur PlayStation 4 avec le français ?

Alors bien sûr, cela va dépendre de la réaction du public à travers le monde entier, par rapport aux ventes de Disgaea 1, mais en effet, on n’exclut absolument pas la possibilité de faire la même chose pour le 2 et le 3, par exemple pour les graphismes qui correspondraient à notre époque et plus en gros pixel. On y pense.

  • Bonne nouvelle ! Il y a un truc que l’on aimerait bien avoir chez nous, en France et en Europe, ce serait une édition collector. Pourquoi pas avec une peluche Prinny par exemple ?

Je pense personnellement que les éditions collector, c’est quelque chose de très important et l’on y réfléchit. Je n’exclus pas du tout la possibilité de sortir ça, prochainement, un jour.

  • Comment voyez-vous l’avenir de la franchise Disgaea en matière de gameplay, de nouvelles mécaniques… Est-ce que vous pensez à apporter une grosse nouveauté dans les prochains épisodes ? Sur le plan tactique, on pense notamment à la licence Fire Emblem qui va apporter des armées avec des batailles assez grandes et nous, on imagine bien un champ de bataille avec des millions de Prinnys. 

Concernant Disgaea 6, je peux vous confirmer que le 6 sortira. C’est prévu, on y pense. Par contre, concernant les nouveautés qui vont toucher Disgaea 6, en ce moment on est en face de deux points différents.

Le premier point, c’est par rapport aux graphismes. Par exemple, contrairement aux premières versions, on avait quelque chose avec de gros pixels. Pour Disgaea 6, est-ce que l’on garde des graphismes qui correspondent aux Disgaea jusqu’à présent ou est-ce qu’on change radicalement de graphismes, on y réfléchit. Et le deuxième, c’est par rapport au gameplay. Qu’est-ce qu’on fait ? Est-ce qu’on fait un changement radical concernant le gameplay ? C’est toujours dans l’expectative, avec toujours en tête, donc le fil rouge, c’est de préserver le plaisir et la surprise des utilisateurs. Donc graphismes et le gameplay, peut-être soit l’un, soit l’autre, peut-être les deux en même temps, c’est encore dans l’expectative, on est encore en train d’y penser.

  • Vous avez devancé ma prochaine question ! On savait que Disgaea 6 avait été annoncé lors d’une petite présentation en janvier… mais publiquement est-ce que vous avez une période d’annonce pour ce nouveau Disgaea ?  Est-ce que vous pensez l’annoncer cette année, en fin d’année, l’année prochaine ?

Non désolé, je n’ai pas encore d’information précise sur le sujet. Pourquoi ? Parce qu’on n’a pas encore décidé. On n’a pas encore décidé de beaucoup de choses, on va avoir besoin d’effectuer des tests, on va avoir besoin de matériel graphique à montrer au cas où il y a quelque chose à annoncer, donc ça fait encore beaucoup de travail, c’est pas encore décidé. Donc à l’heure actuelle, on ne sait pas encore quand est-ce que l’on pourra vous annoncer tout ça. Pas de date pour le moment.

  • Disgaea commence à être une grosse franchise, il y a de plus en plus de fans. Et c’est vrai, les franchises commencent à avoir l’habitude à faire des petits spin-off. Est-ce que vous auriez l’idée d’en faire un pour Disgaea peut-être à la sauce pourquoi pas comme Dragon Quest l’a fait avec Dragon Quest Heroes, un warriors-like ou quelque chose dans ce genre là ?

Oui, en effet, on y pense, on y pense mais rien de concret encore pour le moment. On pourrait peut-être penser à un Disgaea jeu d’action ou quelque chose comme ça. Toutes les portes sont ouvertes mais rien n’est encore décidé.

  • Tant qu’il y a des Prinnies c’est bon ! On va passer sur Labyrinth of Refrain. Il arrive en Europe, en France et sous-titré français et je voulais faire un point sur ça, je trouve ça vraiment cool qu’il soit traduit en français alors que c’est un dungeon RPG old-school qui a peut-être un peu moins de public qu’un Disgaea et je salue l’initiative et l’équipe et les lecteurs trouvent ça vraiment bien que Nippon Ichi Software et NIS America localisent de plus en plus en français. Je voulais savoir ce qui vous a poussé à faire une traduction française pour Labyrinth of Refrain et de manière générale pour vos licences. 

Pourquoi la raison pour laquelle on a choisi ce titre, c’est parce qu’au Japon, il a reçu un très bon accueil et on aimerait considérer ce jeu comme un petit peu, – peut-être pas comme la licence Disgaea, mais au moins considérer la licence et la traiter comme Disgaea. On aimerait bien la mettre en avant et la pousser sur le marché français.

  • Quels seraient pour vous les atouts de Labyrinth of Refrain et qu’est-ce qui ferait acheter un nouveau joueur qui ne connait pas forcément Disgaea ? Qu’est-ce que vous aimez le plus ?

C’est un peu un jeu de niche. D’abord, au tout début, on aimerait que les vrais fans du genre commencent d’abord à y toucher, à y prendre plaisir et à le faire connaître autour d’eux. Ensuite, c’est pour les joueurs qui n’ont pas l’habitude de ce genre de jeux. Premièrement, c’est pas genre le genre de jeux où même si on n’a jamais joué, on ne pourra jamais le terminer, on pourra jamais le comprendre, c’est pas dur, il y a de grandes explications, c’est également pour les joueurs qui ne connaissent pas, les novices. Et en plus le système de jeu, il y a l’histoire et les personnages qui sont extrêmement attachants et originaux qui vont permettre aux joueurs qui n’ont pas l’habitude de ce genre de jeux qui vont pouvoir rentrer à l’intérieur.

  • Pour Labyrinth of Refrain, pour ceux qui n’ont pas forcément suivi le jeu, quelle serait à peu près la durée de vie en ligne droite et quelle serait la durée de vie en faisant toutes les activités annexes ?

Si on prend le jeu simplement en faisant l’histoire, en allant tout droit, en ligne droit, il y a une trentaine d’heures, un poil plus. Et si jamais on veut vraiment terminer le jeu, tout tout terminer, il y a environ une centaine d’heures, ce qui correspond un peu à un Disgaea.

  • Je voulais aborder le sujet de la PlayStation Vita qui est une excellente console mais qui n’a pas trop pris en Europe. On sait que NIS America a souvent supporté et aidé la Vita à porter la plupart de ses jeux, même en Europe. Mais là aujourd’hui, c’est fini pour de bon la Vita en Europe ? Je voulais savoir votre politique par rapport à la Vita au Japon et est-ce que pour l’Europe, la Vita c’est terminé et vous allez mettre ça au profit de la Switch ?

La PlayStation Vita, c’est une console que j’aime beaucoup personnellement, mais concernant le marché japonais, ce n’est pas encore mort mais ça vivote, c’est vraiment à la limite. Concernant le marché étranger et européen, c’est un peu mort. Je pense que les jeux comme Disgaea correspondent bien au support portable, la PlayStation Vita c’est un peu mort mais pour le futur, il va y avoir la Switch et la PlayStation 4. On va beaucoup utiliser ces deux plateformes en même temps.

  • Est-ce que l’on peut s’attendre encore à des portages PC ?

Concernant le PC, donc Steam, c’est une plateforme sur laquelle on compte travailler dans le futur.

  • Dernière question ! Est-ce que vous avez une petite information exclusive ou croustillante pour nos lecteurs ? Ou peut-être juste une déclaration pour tous les fans de Prinny sur ActuGaming ?

(rires) C’est un peu compliqué parce que si ma langue fourche au mauvais moment, je risque de me faire taper sur les doigts en rentrant au Japon ! (rires) Quand j’ai des interviews avec des médias étrangers et que je lance un petit truc, pas forcément très important, tout de suite, quand je rentre au Japon, je me fais engueuler par mon département marketing, donc je fais attention ! (rires)

On remercie Sohei Niikawa pour son temps, ses réponses et sa bonne humeur. C’était vraiment un chouette moment de convivialité !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
6 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp