Gamescom 2018 : On a joué à Battlefield V, nos impressions

Nous avons pu faire un tour sur la Carte de Rotterdam le temps de deux petites parties !

Lors de la gamescom, nous avons pu aller du côté du stand d’Electronic Arts pour y tester Battlefield V. Nous avons parcouru une ville de Rotterdam complètement en ruine, et le résultat nous a plus que satisfait pour ce grand retour aux sources.

Du mode conquête à la Battlefield

Battlefield V preview

Ce que nous avons pu tester dans cette démo multijoueur, c’est la map de Rotterdam. Cette dernière apparaîtra bien entendu dans une open bêta. La bougresse pointera le bout de truffe le 4 septembre pour les possesseurs d’Origin Access, et le 6 septembre sur toutes les plateformes. Du coup, sur cette session de jeu, nous n’avons pu hélas tester que le seul mode de jeu disponible, qui est donc le mode conquête.

Pour vous effectuer une petite piqûre de rappel, le mode conquête de Battlefield V est on ne peut plus simple. Vous devrez avec votre équipe, capturer différents points de contrôle. Plus vous en capturez, et plus vos points de conquête augmentent, jusqu’à atteindre le nombre de points indiqués et ainsi remporter la partie. Il est également possible de gagner d’une autre façon. En effet, si le temps est écoulé  et que votre équipe a le plus de points de conquête que l’équipe adverse, vous remportez logiquement la partie.

On retrouve clairement ce que l’on avait déjà vu dans les précédents volets. Par contre, on ne pourra qu’être plus qu’enthousiasmé une nouvelle fois par la grandeur de la map qui nous a été proposée. Cela a toujours été la marque de fabrique de DICE de proposer des environnements assez grands et ouverts en mode multijoueur, et cela repart donc de plus belle.

D’ailleurs, il était même possible d’user de véhicules pour se déplacer plus rapidement dans notre partie. Soit dit en passant, le teamplay sera vraiment quelque chose d’assez important, et il ne faudra absolument pas que l’équipe se la joue solo tout le long, au risque de perdre significativement la partie à petit feu. Pour le reste, le feeling du déplacement de nos bons vieux tanks est aussi bien foutu que sur un certain Battlefield 1. Clairement, les fans de la franchise de DICE devraient être aux anges, et apprécier tous ces aspects de Battlefield V, dont on rappelle que la licence avait commencé par tout ce côté Seconde Guerre mondiale.

Un système de classe relativement classique, mais efficace

Battlefield V preview

Evidemment on s’en doute, le système de classe sera relativement classique, mais a gagné un peu plus en profondeur. Effectivement, on retrouve dans un premier temps des classes bien connues comme l’éclaireur, le médecin, l’assaut, ou encore le soutien. Il s’agissait des quatre seules classes qu’il était possible de jouer sur la démo, et ces dernières se révélaient déjà assez complémentaires, notamment le soutien qui peut par exemple générer des nids de mitrailleuses ou encore des canons pour défendre la zone. L’interface était également assez claire pour choisir nos diverses pétoires, mais dommage que nous n’ayons pas pu apercevoir au moins toute l’interface de progression histoire de pouvoir se faire un avis. On espère par conséquent que cette open bêta qui sortira dans quelques quelques jours nous permettra d’en voir légèrement plus.

En sus, il était difficile de voir toutes ces features par rapport au système d’escouade après seulement deux longues parties. Cependant, il faut bien avouer que les mécaniques d’escouades étaient franchement bien huilées pour le coup. On pouvait visiblement donner des ordres à nos compagnons d’armes sur la démo, et il était même possible de par exemple demander de l’aide, lorsque nous étions à terre pour espérer qu’un joueur de notre équipe puisse nous entendre, et nous relever au plus vite pour reprendre le combat.

Concernant le gameplay, Battlefield V reprend forcément les mécaniques de son prédécesseur déjà solides, tout en y mettant sa sauce Seconde Guerre mondiale. Les affrontements y sont très tendus, nerveux, mais ultra fun, comme l’était de toute façon Battlefield 1. Au niveau de la balistique, même s’il y a encore un tout petit peaufinage à faire sur les sensations de tirs, le tout reste plus que crédible. La visée est elle aussi bien calibrée, et quel bonheur d’entendre le son des balles qui passent pas loin de nous en nous sifflant dans les oreilles. En soit, Battlefield V se joue très bien, reste assez stratégique sur les parties multijoueurs, et propose comme toujours des mécaniques d’une solidité qui ne sont plus à prouver pour le coup. En somme, Call of Duty : Black Ops IIII n’a qu’à bien se tenir.

Enfin, côté réalisation graphique, la démo multijoueur que nous avons testée nous en a mis vraiment plein la vue. On retrouve des décors complètements en ruine d’un Rotterdam façon Seconde Guerre mondiale, avec des textures de très grande qualité pour le coup. Pas de doute, le moteur frostbite de DICE  a été complètement survitaminé sur cet épisode, qui propose une nouvelle fois des effets pyrotechniques tout bonnement impressionnants. En même temps, rien de très étonnant dans la mesure où le soft est compatible avec la technologie Ray-Tracing, permettant des effets de reflets et d’explosions bien mieux amenés. Qu’on se le dise, Battlefield V risque une énième fois de nous éclater la rétine, comme les volets précédents qui étaient également du même acabit.

Une seconde approche toujours aussi convaincante !

Battlefield V semble effectuer un retour aux sources qui fait plaisir. Les mécaniques de gameplay semblent un peu plus approfondies sur ce système d'escouade, qui force les joueurs à jouer clairement en équipe. Techniquement, le moteur frosbite dopé semble mettre une claque complètement monumentale à chaque décors visités dans les ruines de Rotterdam. Tout est véritablement solide sur ce Battlefield V pour concurrencer sévèrement Call of Duty : Black Ops IIII cette année. Cette seconde approche est par conséquent très convaincante et d'une solidité sans faille pour le suite, et on rappelle que cette bêta ouverte débarque le 4 septembre prochain pour les possesseurs d'Origin Access, et le 6 septembre sur PC, PS4 et Xbox One.

Matheus

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp