EVO 2019 : les nombres de participants par jeu dévoilés

EVO 2019 : les nombres de participants par jeu dévoilés
Du chiffre, du chiffre, du chiffre...
Temps de lecture : 5 min.

Nous ne sommes plus qu’à quelques semaines de l’EVO 2019 (qui se tiendra du 2 au 4 août). Si vous ne connaissez pas l’évènement, sachez qu’il s’agit de la plus importante compétition de jeux de combat.

Dead or Alive

De nombreux titres ont droit à leur tournoi lors de ce week-end mais on retient toujours principalement la sélection des jeux principaux. Pour compter, il faut être dans les neuf, ce qui explique les réactions souvent disproportionnées des fans quand leur chouchou manque à l’appel. Mais être dans la fameuse liste ne suffit pas puisqu’il y a ensuite la course aux participants et celle aux spectateurs. Les finales se déroulent sur deux jours et le nombre d’inscrits a forcément une incidence sur l’horaire d’un jeu et donc son audience potentielle.

Voici donc le classement par jeu avec si possible le nombre de 2018 et 2017 pour voir l’évolution (ou le score du jeu qu’il remplace)

  • Super Smash Bros Ultimate – 3492 (remplace Super Smash Bros for Wii U qui avait fait 1303 en 2018 et 1515 en 2017)
  • Street Fighter V – 1929 (avait fait 2421 en 2018 et 2622 en 2017)
  • Tekken 7 – 1885 (avait fait 1504 en 2018 et 1278 en 2017)
  • Samurai Shodown – 1719 (nouveau)
  • Mortal Kombat 11 – 1567 (remplace Injustice 2 qui avait fait 356 en 2018 et 883 en 2017)
  • Under Night In-Birth EXE:Late[st] – 1156 (nouveau)
  • Dragon Ball FighterZ – 1191 (avait fait 2530 en 2018)
  • SoulCalibur VI – 742 (nouveau)
  • BlazBlue: Cross Tag Battle – 640 (avait fait 1148 en 2018 et BlazBlue: Central Fiction 499 en 2017)

Not Everyone is Here

Le roi de cet EVO 2019 est donc Super Smash Bros Ultimate. La disparition du vétéran Melee n’a donc pas porté préjudice au nouvel épisode. Il faut savoir que Smash était la seule série qui avait droit à plusieurs versions dans les gros jeux de l’EVO grâce à des communautés très différentes. Trop d’ailleurs, puisqu’elles sont aussi connues pour avoir des rapports très tendus entre elles mais aussi avec celles des autres séries.

Les organisateurs ont donc profité de la sous-performance de l’an dernier et de la sortie d’Ultimate pour repartir de zéro avec un seul Smash qui arrive ainsi largement en tête et explose le record de la série (2656 participants pour Smash Wii U en 2016). On espère donc que cela ne sera pas le prochain Dragon Ball FighterZ. L’an dernier, le jeu des Goku avait fait le deuxième plus gros démarrage de l’histoire de l’EVO, tous jeux confondus. Cette année, il réalise la deuxième plus grosse chute (et vous devinez peut-être déjà qui est premier dans les deux cas).

DBFZ paie probablement pour la retombée de sa hype, ses Season Pass et les problèmes d’organisation de ses tournois. Arc System Works semble moins maître de cet EVO. L’an dernier, le studio réussissait l’exploit d’avoir trois jeux, chacun avec de très bons résultats. En 2019, il n’y a plus que deux jeux et ils font partie des trois qui ont perdu du monde.

L’évolution de l’EVO 2019

2019 ne sera toujours pas l’année de la renaissance de Street Fighter V qui chute encore et toujours. L’année de sa sortie, en 2016, 5102 compétiteurs lui avaient accordé le bénéfice du doute. La série reine de l’EVO a déjà perdu sa première place, ce qu’on pensait totalement impossible, et pourrait très bien n’être que troisième en 2020 si cela continue comme cela. En effet, Tekken 7 continue de gagner du terrain malgré son statut d’ancien. Suite à la disparition de Melee, il est effectivement le jeu actuel qui a le plus de présence parmi les grands de l’EVO.

Certes, Under Night In-Birth est plus ancien mais c’est sa première année sur la scène principale. En le choisissant, les organisateurs ont tenu à récompenser une communauté très niche mais tout aussi fidèle. Et avec autant de participants (pour un vieux jeu, de cette envergure), on peut dire que les fans ont bien répondu à l’appel. D’ailleurs, UNIEL se retrouve être la série la plus représentée de cet EVO puisqu’elle est également dans le crossover BlazBlue (si on oublie Ryu et Ken dans Smash mais soyons sympas).

Mortal Kombat 11 a fait de très belles ventes au printemps et cela se ressent cet été avec le nouveau record de la série (le précédent était de 1167 en 2015). Mais la belle surprise est Samurai Shodown. SNK a tout misé sur l’EVO pour cet épisode (que ce soit la communication et même la date de sortie) et cela paie au moins au niveau des participants. Et SoulCalibur n’arrive toujours pas à se faire une place à Las Vegas, même quand il s’agit de l’épisode de la dernière chance…

Certains se demande probablement pourquoi se pencher autant sur une poignée de joueurs. Et bien parce que la scène professionnelle reste capitale dans l’univers des jeux compétitifs. Les ventes initiales sont certes très importantes mais sur la durée, les statistiques de l’EVO ne doivent pas être sous-estimées. Il s’agit de la partie visible de l’iceberg que représente les ventes de DLC toujours très opaques. Le nombre de participants est donc le meilleur indice pour savoir si un jeu aura droit à une saison supplémentaire ou non. Et de toute façon, le suspense est en général très court puisque les développeurs monteront probablement sur scène les 3 et 4 août lors des finales, pour confirmer ou non l’avenir de ces jeux.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
2 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp