Dragon Age 4 : EA force le reboot de l’épisode à la fin 2017

Dragon Age 4 : EA force le reboot de l’épisode à la fin 2017
Un nouveau départ... Pour un jeu à service !

Décidément, Bioware est passé au peigne fin ces dernières semaines. Après les nombreuses raisons du développement catastrophique d’Anthem. C’est une nouvelle fois le journaliste Jason Schreier du site Kotaku qui apporte quelques nouvelles sur Dragon Age 4. Le prochain épisode de la série est bel et bien en développement mais n’est vraiment pas pour tout de suite. En effet, le projet Joplin a récemment connu un reboot en octobre 2017, voici les raisons.

EA voit le jeu sous un autre angle

Ce n’est plus un secret pour personne depuis l’officialisation d’un nouvel épisode de la série lors des Game Awards 2018. Une courte vidéo avait permis de dévoiler quelques images durant la cérémonie. Rien de croustillant à se mettre sous la dent, cependant cela avait le mérite de rassurer les fans. Derrière le rideau, c’est une tout autre vérité qui s’y cache. Si le prochain jeu existe réellement et qu’il est actuellement dans les fourneaux, le développement est encore loin d’être terminé. On apprend que cette suite est entrée en phase de pré-production depuis 2015, quelques mois après la sortie de Dragon Age : Inquisition. Celui-ci est une véritable réussite aussi bien critique qu’auprès des joueurs. C’est donc sans réfléchir que l’équipe se sépare en deux afin de laisser une infime partie pencher sur la suite des aventures, tandis qu’une autre tente de venir prêter main-forte sur Mass Effect Andromeda.

C’est alors que le projet Joplin vit le jour, grâce notamment à la présence du producteur Mark Darrah et du directeur créatif Mike Laidlaw. Les équipes souhaitent apprendre de leurs erreurs passées en se servant des outils déjà utilisés pour Dragon Age: Inquisition. Les employés se disent très heureux à ce moment-là, car tout était très fluide durant cette période de prototype. Tout était prévu pour ne pas finir dans la précipitation et laisser place à la fameuse « Magie Bioware« .  Un ancien développeur ayant travaillé sur ce projet Joplin a déclaré :

Nous travaillions pour quelque chose de très cool, un jeu extrêmement réactif, de plus petite envergure que Dragon Age: Inquisition mais avec plus de choix pour les joueurs, une meilleure réactivité et plus de profondeur dans sa narration.

Le jeu aurait dû mettre le joueur dans la peau d’un espion de Tévinter au sein d’un pays dirigé par la magie. Les développeurs voulaient vraiment concentrer l’essence du gameplay les choix/conséquences. La zone de jeu aurait été plus petite que par le passé mais aurait laissé place à des zones évolutives en fonction de notre avancée. Les quêtes secondaires auraient bénéficié d’une attention particulière afin d’éviter au maximum les simples quêtes Fedex.

Allô les pompiers, y’a le feu qui brûle !

Malheureusement pour les équipes en charge du projet Joplin, le navire Bioware commence à prendre feu de part et d’autre. Mass Effect Andromeda voit sa date de sortie s’approcher dangereusement alors que tout est loin d’être terminé. Toute l’équipe est directement transférée en renfort. Une fois l’épisode Mass Effect livré, les effectifs retournent directement travailler sur le projet laissé de côté accompagné des membres d’Andromeda. Tout semble fonctionner comme sur des roulettes, mais un grain de sable va venir se glisser dans cette mécanique bien huilée. En effet, le projet n’a pour le moment pas encore abordé l’aspect multijoueur. Grave erreur quand on sait que son éditeur a pour projet de transformer ses sorties majeures en jeux services. En attendant, une autre complication vient mettre quelques bâtons dans les roues des équipes de Mark Darrah.

C’est une décision cinglante que prend EA et Bioware afin de sauver le célèbre Anthem. Il fallait absolument mettre les bouchées doubles pour achever le jeu à la date de sortie fixée par la suite au 22 février 2019. C’est donc fin 2017 que Casey Hudson revient en tant que directeur général. Peu de temps après, les deux entreprises décident de transférer toutes ses équipes sur Anthem en annulant par la même occasion le projet Joplin.

Une fine équipe composée seulement de quelques dizaines de développeurs restent en place afin de repenser Dragon Age 4. Nouveau départ, nouveau nom de code: Morrison. Cette fois-ci, les outils utilisés seront ceux d’Anthem. Il faudra donc comprendre que ce reboot sera repensé comme un jeu comportant une composante multijoueur plus importante. Le but étant de rendre la licence plus attractive sur le long terme. Ces nombreux changements auront provoqué le départ de Mike Laidlaw, qui travaille désormais du côté d’Ubisoft. Dans l’enquête menée par le journaliste de Kotaku, certains employés le décrivent comme « Anthem avec des dragons ». Pour finir, le jeu se veut totalement jouable en solo malgré la présence d’un multijoueur. C’est du moins l’idée qui en ressort pour le moment. Cependant, nous sommes encore très loin d’une image définitive du prochain volet de la saga et tout peut encore changer. Preuve en est avec toutes les histoires de ces dernières semaines. Qui sait, peut-être que Dragon Age 4 ne disposera que de quelques mois seulement de développement finalement. Faîtes confiance à la « Magie bioware » diront certains.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
37 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp