Nintendo Switch : Nous l’avons essayée, notre ressenti sur sa maniabilité et sa partie technique

Alors que nous venons de vous faire ici-même le compte rendu complet des annonces de Nintendo concernant la nouvelle console, la Nintendo Switch, nous avons eu la chance de pouvoir mettre la main sur la console et nous vous proposons ici un compte rendu de nos impressions machine en main.

Prise en main :

Switch3

Il est tout d’abord important de vous dire que nous avons pu essayer la console sous toutes ses coutures : que ce soit avec sa forme tablette dotée des Joy-Con, sous la forme d’une manette classique utilisant les Joy-Con ou encore des Joy-Con par eux-mêmes en contrôleur unique.

Si dans l’ensemble des configurations, le confort est de mise, on fera une véritable mention d’honneur à la configuration tablette de la Switch, qui est très certainement la meilleure façon de pratiquer la console sur l’ensemble du parc essayé. Nous pouvons cependant reprocher à la configuration manette des Joy-Con un petit peu déstabilisante au premier abord, de part tout d’abord la taille des manches de chaque coté, faisant toute la longueur de la manette. Si les mains trouvent rapidement leur position, nous espérons que les joueurs trouveront rapidement leur marque, notamment sur les petites gâchettes qui nous ont semblés moins faciles d’accès.

Si nous étions au premier abord concernés à propos de la taille des Joy-Con et son utilisation en tant que manette unique, nos essais sur plusieurs jeux tels que Mario Kart ou Ultra Street Fighter 2, nous ont permis de découvrir en réalité une manette plutôt confortable, nous rappelant celle de la Super Nes. Mais une des grandes annonces de la conférence du vendredi matin est alors les capacités de reproduction de mouvements des manettes. Nous avons pu ainsi visualiser sous un angle complètement différent cette manette, en tant que véritable évolution de la Wiimote. En terme de technologie pure, nous avons été plutôt impressionnés par cette nouvelle technologie développée. Fonctionnant désormais sans distance préconisée, sans capteur de mouvements placé à un certain endroit, la Switch est capable de supporter nativement une gestion de mouvements précise. Nos essais sur les jeux utilisant la technologie ont pu nous donner quelques espoirs quant à son utilisation dans le futur.

Confort visuel :

NintendoSwitch

L’un des aspects qui nous faisait nous poser également quelques questions concerne l’aspect visuel de la console. Que l’on parle de son Look, mais également du rendu graphique des premiers titres. Nous avons pu voir que tout d’abord globalement l’ensemble des produits estampillés Switch sont plutôt sobres, on peut toutefois trouver que les couleurs des Joy-Con bleu et rouge dénotent. On aurait aimé avoir une console mélangeant ses couleurs, on aurait imaginé ainsi une version Splatoon de la console, mélangeant ainsi les couleurs. La finition du produit en elle-même est plutôt bonne, le port jack de la console se retrouvant par exemple en haut désormais, mais on émet tout de même de gros doutes concernant le petit support de la console, permettant de supporter la console afin de jouer en déplacement sans la tenir. En effet le support nous a paru vraiment cheap et nous inspire peu confiance.

En terme de confort visuel pur, l’écran de 6 pouces nous a paru être le compromis parfait entre la taille de la dalle et sa résolution in-game. La luminosité de la console nous a paru plutôt bonne lors de l’essai et nous avons même préféré utiliser cette spécificité que d’effectuer un essai sur un grand écran, en terme de confort pour nos yeux.

Puissance Hardware :

BundleSwitch

La grande question que pouvait se poser tout joueur lors de la première annonce de la console : est-elle suffisamment puissante pour supporter ses jeux et se mettre au niveaux des générations actuelles ? Si vous avez vu la conférence, votre réponse sera très certainement en demi-teinte, et c’est le résultat que nous avons pu avoir après nos différents essais. On a pu par exemple subir de nombreux input lag en testant ce Zelda : Breath of The World. Ces problèmes nous ont tout de même questionnés à moins de 3 mois de la sortie de la console et du-dit jeu. C’est le seul problème que nous avons pu subir sur l’ensemble des différents essais, donc nous espérons que c’est un simple problème qui sera réglé. Nous avons par contre trouvé que les tablettes alors branchées chauffaient un petit peu, nous espérons que ce souci ne s’avérera pas trop grave et n’impactera pas la batterie de la tablette.

Si l’on parle de batterie, nous n’avons pas pu voir réellement un jeu tourner sur batterie donc nous ne nous prononcerons pas sur l’autonomie mais nous pouvons deviner comment la batterie pourra voir sa durée de vie influencée en fonction des ressources demandées par la console. Le gros point noir de la console nous semble être alors la taille de la mémoire interne, 32 Go de données nous semblant alors insensé alors que l’on sait aujourd’hui qu’un jeu peut atteindre plus de 40 Go de données nécessaires pour fonctionner. Nous espérons alors que le port SD sera assez ouvert pour permettre de mettre une très grosse carte SD dans ce but. Il nous restera de savoir à quoi servira les ports USB 2 présents sur le socle de la console.

C’est tout pour notre aperçu technique de la console, allez vous craquer pour cette Nintendo Switch ? Nous vous donnons rendez-vous très bientôt pour l’aperçu des différents jeux testés lors de l’événement concernant l’annonce de la Nintendo Switch.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.