Interview avec Daisuke Sato, producteur de la série Yakuza

daisuke sato julien blary sega

Quelques précisions sur l'avenir de la série et sa localisation occidentale.

C’est lors d’une entrevue avec le producteur de la série Yakuza, Daisuke Sato, que l’on a pu poser quelques questions quant à l’avenir de la série. Cela a aussi été l’occasion d’aborder les futurs projets du studio. On vous partage ainsi les différentes réponses de Sato-San et ce qu’il en ressort de cette interview.

  • Tout d’abord enchanté ! Est-ce que vous pouvez rappeler qui vous êtes ?

Enchanté ! Je suis Daisuke Sato, producteur de Yakuza et j’ai travaillé sur la série depuis le premier épisode.

Yakuza Collection

  • Vous avez annoncé il y a peu la Yakuza Collection, une compilation avec différents Yakuza. Que pouvez-vous en dire ?

Effectivement. La Yakuza Collection est constituée de Yakuza 3, 4 et 5, trois jeux de la série sortis sur PlayStation 3 avec la volonté de les remasteriser pour les porter sur PlayStation. Une version physique sera disponible le 11 février 2020 avec quelques bonus pour les fans.

Pour les impatients, la version digitale est disponible et fonctionne sous la forme d’un Season Pass avec Yakuza 3 qui est d’ores et déjà disponible. Yakuza 4 sera disponible à la fin du mois d’octobre et Yakuza 5 sortira en même temps que l’édition boîte.

  • Quand Yakuza 3 est sorti à l’origine, il était question de censure, notamment pour les mini-jeux. Qu’est-ce que vous en pensez ?

A l’époque, et plus spécialement à l’époque de Yakuza 3, de nombreuses choses ont été censurées sur la version occidentale. A l’époque de cet épisode, il y a eu des difficultés d’appréhension du marché occidental et certaines choses telles que certains jeux japonais n’auraient pas fonctionné car le public ne connaissait pas les règles, et donc n’aurait pas été apprécié.

La décision a été d’enlever ces aspects-là, notamment car ils impactaient aussi l’obtention des trophées et donc pouvait être frustrant pour les joueurs. La décision qui a été prise avec les différents retours et la sortie des différents épisodes étaient donc de remettre en place ces éléments-là dans le remaster.

Pour que les joueurs occidentaux comprennent certains jeux tels que le shogi, nous avons ajouté des tutoriels. La volonté est de proposer le contenu original tout en démontrant une certaine accessibilité pour tous les publics.

  • Pour Yakuza 4 et 5 on comprend, mais pour Yakuza 3, pourquoi avoir proposé simplement un remaster et non un épisode Kiwami ? Après tout, les deux Kiwami sortis sont excellents !

Yakuza 3 est un jeu qui a 10 ans donc évidemment, l’aspect global du titre en comparaison des Kiwami donnera un aspect un peu plus old school. Il y aura aussi une ergonomie moins optimisée qu’avec Kiwami.

Mis si nous avions voulu faire un remake des épisodes 3, 4 et 5, cela nous aurait demandé énormément de ressources au studio et il nous faut un an minimum par jeu pour faire un remake. Cela aurait fait que pendant de nombreuses années, nous ne se serions pas capables de travailler sur de nouveaux titres.

La décision a donc été de faire des remaster pour travailler sur de nouveaux titres, permettant de proposer quelque chose de nouveau aux joueurs ayant déjà joué à tous nos titres. De plus, ce sont des titres qui sont déjà en HD à l’origine donc l’intérêt reste plus minime que les premiers épisodes de la série. Ceci fait que l’on peut créer un jeu qui reste agréable pour le public sur PS4.

D’autres remasters ?

  • Nous avons Yakuza Kiwami 1, Kiwami 2, puis maintenant, des remasters pour Yakuza 3, 4 et 5… Donc, maintenant, un Yakuza Dead Souls Remake ou Remaster ? Après tout, pourquoi pas ! 

(rires) Nous n’avons pas de plan pour le moment mais qui sait, on ne sait jamais.

  • Nous avons plusieurs Yakuza sur PC. Peut-on espérer avoir la compilation sur Steam par exemple après la sortie de la version physique en février 2020 ?

Actuellement, nous ne pouvons pas commenter ce sujet. Ce n’est ni un non, ni un oui.

  • La dernière Xbox n’a pas franchement été un succès au Japon. On a un peu la sensation que Microsoft veut changer la donne. Alors maintenant qu’on a des compilations Yakuza, peut-on espérer quelque chose ? Pareil pour la Switch ?

Pour le moment, nous n’avons aucun plan pour des sorties sur Xbox One – ou Switch. Mais qui sait.

Judgement et localisation

  • Que pensez-vous du lancement de Judgement ? Au Japon, mais aussi en Europe. C’est cool d’avoir proposé une traduction française !

Judgement a été très bien reçu par les fans au Japon et un peu partout, nous avons eu de bons retours et nous sommes vraiment contents de ça. Les ventes ont bien fonctionné et Sega est aussi satisfait.

Ce qui est intéressant de voir, c’est que le personnage principal est plutôt connu au Japon mais personne ne le connaît vraiment en occident. C’est donc chouette de voir que cela a aussi marché dans l’ouest mais pas pour les mêmes raisons. Nous sommes vraiment heureux de voir cette réception.

  • Quels sont vos plans pour l’occident maintenant ? On remarque que l’on a davantage de traductions et des sorties de plus en plus rapprochées du Japon.

Concernant l’ensemble de nos futures sorties, nous voulons sortir nos jeux au Japon et au-delà des frontières, nous voulons que nos jeux soient disponibles partout et c’est ce que l’on vise. Nous ne pouvons cependant pas promettre de sortie simultanée car cela dépend de l’équipe de production et de traduction.

Mais nous voulons faire en sorte que nos jeux sortent mondialement et tentons de réduire le délai de sortie entre les territoires.

Anecdote

  • Dernière question, est-ce vous avez une anecdote à nous raconter ?

(Rires) A l’époque de Yakuza 1 sur PlayStation 2, lors de la conception du prototype, et évidemment, nous n’avions pas beaucoup d’argent, nous n’avons pas le budget pour le casting vocal. Alors les employés ont fait les voix eux-mêmes. C’était fastidieux !

Quand on a construit l’ensemble, on a écouté et on s’est dit « ok, le double est nul, va falloir le refaire » (rires).  On a donc essayé de trouver du budget en plus et l’on a refait avec de véritables acteurs. (rires). (ndlr : Le traducteur a ensuite pointé Daisuke Sato et a dit : Voici Kazuma première version !)

Ainsi l’équipe n’étant pas professionnels, on nous a demandé de refaire tout le doublage avec de vrais acteurs (rires).

  • Un dernier mot ?

Nous ne nous attendions pas à avoir autant d’amour en Europe pour la série Yakuza donc nous voulons vraiment remercier la communauté. Nous sommes également très contents de pouvoir proposer l’ensemble de la série sur la même plateforme, la PS4.

On remercie évidemment Daisuke Sato ainsi que toute son équipe pour leur temps. Rappelons que Yakuza Like a Dragon (le septième épisode) sortira en 2020.

avatar
  Subscribe  
Me notifier des