Cyberpunk 2077 : Des documents sur le travail de l’équipe QA montrent l’une des raisons de l’état du jeu au lancement

Cyberpunk 2077

Le lancement de Cyberpunk 2077 a été plus que chaotique, la faute à de nombreux bugs qui ont entaché la réputation du jeu, mais aussi celle du studio. Les raisons liées à ce semi-échec pour CD Projekt Red sont nombreuses, et ont déjà été pointées du doigt, mais on apprend aujourd’hui de nouveaux détails sur ce qu’il s’est passé en coulisses, notamment du côté de l’entreprise externe chargée de la QA (donc du test du jeu), avec une enquête de Upper Echelon Gamers, relayée par VGC.

Une équipe QA qui a menti ?

Upper Echelon Gamers clame tout d’abord avoir en sa possession des documents confidentiels en provenance d’un employé travaillant chez Quantic Labs, l’entreprise qui s’est chargée de toute la partie QA pour Cyberpunk 2077, en plus de la propre équipe interne QA chez CD Projekt Red.

Ces documents détaillent notamment ce qu’il s’est passé au moment des tests afin de mieux comprendre comment le jeu a pu sortir avec autant de problèmes au lancement. La source serait apparemment authentique, avec plusieurs éléments qui viennent prouver sa véracité.

Pour remettre les choses dans leur contexte, Quantic Labs est un studio de QA expérimenté qui a notamment travaillé avec Ubisoft ou encore Techland, avant d’être racheté en 2020 par Embracer Group.

Mais malgré la présence de nombreux talents ayant de l’expérience au sein de l’entreprise, Cyberpunk 2077 n’aurait pas pu bénéficier de cette expertise, tout d’abord parce que Quantic Labs aurait menti sur son nombre d’employés afin de sécuriser le contrat. Une fois ce dernier en poche, l’équipe placée sur Cyberpunk 2077 aurait doublé, passant de 30 à 60 personnes, mais avec principalement des nouveaux talents, ce qui veut dire que les anciens ont passé des semaines à les former.

Un projet confié à des personnes pas assez expérimentées

Le rapport nous apprend que lors de la première réunion entre Quantic Labs et CD Projekt Red en 2019 pour discuter de la démarche à suivre pour les tests, seuls des testeurs ayant relativement peu d’expérience ont été envoyés rencontrer le studio polonais, au lieu des testeurs vétérans et expérimentés.

CD Projekt Red pensait pourtant être en train de travailler avec une entreprise composée de beaucoup de vétérans, mais l’équipe QA attribuée à Cyberpunk 2077 était en réalité menée par quelqu’un ayant environ un an d’expérience, ce qui est bien trop peu pour un tel mastodonte.

Tout aurait commencé à se compliquer lorsque Quantic Labs aurait demandé à chaque testeur de répertorier au moins 10 bugs par jour et par personne. Cela fait que les membres de CD Projekt Red recevaient alors des reports contenant des bugs tout à fait mineurs, souvent des bugs visuels, sur lesquels ils devaient alors passer du temps au lieu de se concentrer sur des bugs plus importants. CD Projekt Red a alors demandé à ce que cela cesse, pour se concentrer sur les bugs majeurs, et était alors assez mécontent du travail de Quantic Labs.

Tout cela pourrait expliquer en partie l’état du jeu, même s’il ne faut pas oublier que CD Projekt Red a eu conscience de tous ces problèmes avant la sortie (et aurait pu donc le repousser). Une chose est sûre, le post-mortem de Cyberpunk 2077 n’a pas encore livré tous ses secrets.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ludo
Ludo
1 mois plus tôt

Peu importe les bonnes ou mauvaises excuses, le fait est que la pression du pognon était la plus forte. Nombre d’éditeurs et développeurs ont avoué que la conception d’un jeu sur plusieurs années est devenue non seulement horriblement difficile à maintenir mais aussi, et surtout, trop peu rentable. Ils ne pouvaient pas repousser le jeu, il fallait rentrer de l’argent, ce qui semble normal. Ce qui l’est moins, c’est certainement la gestion du projet, à commencer par la volonté de le maintenir sur consoles de la génération précédente, alors que… Lire plus »

Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.