Conqueror’s Blade : Présentation du jeu et de son monde ouvert

conqueror s blade illu 1

Conqueror’s Blade est un MMO se déroulant dans un univers médiéval et développé par les chinois de Booming Games. Annoncé chez nous en août dernier, les joueurs ont récemment pu l’essayer lors d’une bêta. Il était surtout question de phases de sièges où l’on devait soit attaquer, soit défendre. Si vous n’êtes pas familier avec le titre, sachez qu’il s’agit d’un mélange entre un Mount & Blade et un DynastyWarriors (et un peu de Total War aussi sur les bords).

Grâce à My.com qui édite le jeu chez nous, nous avons pu avoir un entretien avec Miguel Budesca, chef de communauté et gestionnaire de contenu pour l’Amérique du Nord et l’Europe chez My.com. En plus de nous rappeler ce que l’on savait déjà (avec quelques précisions tout de même), il nous a surtout montré de la nouveauté avec le monde extérieur du jeu dévoilé pour la première fois via du gameplay en « hands-off ».

Un bouillon de culture

CB KeyArt 2

Conqueror’s Blade n’a rien de fantaisiste dans son univers ou son gameplay, il veut offrir un expérience authentique pour tous les férus du monde médiéval. En outre, il mélange allègrement les différentes cultures de cette période, ainsi votre personnage, lors de sa création, peut arborer un look de chevalier ou de Samurail entre autres. Il est possible de choisir plusieurs classes pour votre avatar (représentées ici par le choix de l’arme principale), d’ailleurs le gameplay rappelle un peu celui de Smite (un MOBA en 3D) avec ses quatre compétences et son attaque ultime. Toutefois ce n’est pas uniquement un jeu d’action car la gestion d’armées prend une part importante dans les affrontements. Avant chaque bataille, vous devez choisir le nombre et le type d’unité qui vous accompagne. Dans le feu de l’action, vous avez la tâche de privilégier les bonnes formations à adopter et de savoir quand rentrer dans le cœur de la bataille sans trop vous exposer au danger. Etant donné que l’on joue contre d’autres joueurs, il est souvent aussi question de duels à la manière d’un MOBA comme entre deux champions (ou à la manière de For Honor pour simplifier).

Tout ce que l’on vous dit là est une petite piqûre de rappel si c’est la première fois que vous entendez parler du soft. D’autres phases de bêtas seront prévues tout au long de l’année pour avoir un aperçu plus concret. Pour les nouveaux, une ville en zone neutre est spécialement prévue pour que les joueurs puissent se familiariser avec l’univers. On nous a également montré rapidement la customisation visuelle d’un personnage à haut niveau (avec une chevalier ressemblant à un templier très classe) ainsi que les arbres de compétence car les unités en disposent pareillement. On nous a aussi parlé d’un désir d’accueillir tous les joueurs sur un serveur unique même si cela n’a pas encore été confirmé pour le moment.

Un monde extérieur dangereux et cruel

CB Announcement Screenshot001 3

En ce qui concerne les nouveautés, nous n’avons pas été déçus. En tout cas, de ce que l’on nous a présenté sur le papier, mais ce que l’on a pu voir via le gampelay est, pour l’instant, très encourageant. Une fois sortie de la ville principale, la carte du monde se dévoile. Un simple de-zoom nous a permis de constater l’immensité du terrain avec une vue à la Total War/Civilization. Le monde extérieur est rempli de dangers via son PVE avec des bandits en tout genre, mais surtout via le PVP. Le contrôle des territoires pour l’accès aux différentes ressources est primordial pour se développer. L’acheminement de ses derniers peut être soumis à des embuscades par exemple. Les récompenses obtenues valent souvent le coup par rapport aux risques même si le soft est très punitif en cas d’échec. Par exemple, si jamais vous subissez une défaite suite à une attaque, vous perdez absolument tout ce que vous aviez sur vous, même les équipements soigneusement craftés. Il est donc nécessaire de gérer les investissements que l’on fait pour poursuivre tel objectif.

Dans la phase de gameplay que l’on a pu observer, le joueur sur la carte pouvait entrer dans n’importe qu’elle bataille en cours (même entre deux joueurs ennemis) ou engager une joute contre des bandits. Suite à une victoire vous gagnez du butin, et de l’expérience. Conqueror’s Blade fait aussi la part belle à Game of Thrones dans une certaine mesure car le jeu vous permet de créer votre propre maison à l’image des Lannister ou des Stark. Votre maison gagne aussi en niveau en remplissant différents objectifs. L’aspect diplomatique n’est pas non à négliger dans la mesure où l’on peut former des alliances avec d’autres maisons pour affronter des ennemis communs.

Il ne s’agit que l’un des autres aspects du jeu car d’autres n’ont pas encore été dévoilés. En tout cas, Conqueror’s Blade a l’air prometteur bien que l’on attend encore des précisions sur le modèle économique du jeu qui n’a encore été précisés.

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des