Battlefield V : Le patron de DICE valide l’apparition des femmes

Le directeur général de DICE monte au créneau et affirme la présence de femmes au sein du prochain Battlefield.
Temps de lecture : 2 min.

Battlefield V a été annoncé récemment lors d’un reveal orchestré par les équipes de développement mais une polémique inattendue est apparue sur la toile. Certaines personnes s’opposent fermement à l’apparition des femmes au sein de la série.

Le ridicule ne tue pas, mais bon…

Le dernier titre de la célèbre licence Battlefield met en avant un personnage de sexe féminin notamment sur la jaquette du jeu, sur les affiches de promotion mais aussi au sein du premier trailer présenté lors de l’événement. Apparemment, c’est un problème pour de nombreux joueurs d’imaginer des femmes sur le champ de bataille de la Seconde Guerre Mondiale et malheureusement pour l’entreprise, cette polémique vient polluer la campagne de promotion du titre.

Notre engagement en tant que studio est de faire tout notre possible pour créer des jeux diversifiés. Nous nous sommes toujours mis à pousser les limites et à livrer des expériences inattendues. Mais surtout, nos jeux doivent être amusants !

Oskar Gabrielson, l’actuel directeur général de DICE décide de monter en première ligne pour défendre les choix du studio quant à la présence de personnages féminins. Pour rappel, le titre proposera énormément de personnalisation de personnage que ce soit de manière esthétique, vestimentaire et même jusqu’au choix du sexe de votre héros. L’homme rappel que Battlefield se veut avant tout fun et il souhaite laisser aux joueurs le choix de choisir et de personnaliser les personnages avec lesquels ils jouent.

Une polémique qui fait tache non pas seulement à Battlefield V mais aussi à l’image du jeu vidéo, cette image parfois ternie par certains médias extérieurs et qui ne s’améliorera pas avec ce genre de mentalité machiste malheureusement pour les joueurs. Pour finir, les femmes auront bien leur place au sein du prochain Battlefield et ce n’est pas Oskar Gabrielson qui dira le contraire, car il finit par déclarer que la licence a toujours été jouée comme les joueurs l’ont souhaité en passant notamment à monter un cheval à trois personnes armées de lance-flamme. Bizarrement, ce genre d’action n’a jamais dérangé les personnes si attachées à la retranscription exacte de l’histoire.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
30 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp