Aperçu Vampire : The Masquerade – Bloodhunt – Un Battle royale « interessang »

Membre Actugaming.net

Par

Alors que la licence de jeu de rôle Vampire : The Masquerade est assez réputée parmi les rôlistes, le jeu vidéo est revenu assez récemment vers la franchise à commencer par Vampire : The Masquerade – Bloodline 2 (même si celui-ci connait quelques soucis) puis avec celui de Nacon nommé Vampire The Masquare – Swangsong.

Aujourd’hui nous vous parlons d’un Battle Royale (dont on ne sait pas encore le modèle économique) se déroulant dans ce même univers avec Vampire The Masquerade – Bloodhunt. Il s’agit du nom définitif puisque le titre avait déjà été évoqué en novembre 2020 avec une brève description. A l’occasion d’un événement en ligne, nous avons pu tester le titre dans une version alpha sur PC pendant près de 2 heures.

Déjà un bon concept

Bloodhunt preview 06 1

Vampire The Masquerade – Bloodhunt est développé par un tout jeune studio appelé Sharkmob, mais comme les développeurs nous l’ont expliqué, leur équipe est constituée de vétérans de l’industrie et de sang neuf formant ainsi un groupe homogène à base d’expérience et de regards nouveaux. En dehors de la petite phrase marketing, ces dires se sont révélés plutôt sensés après notre prise en main de ce Battle Royale pas comme les autres.

On le place dans la même veine qu’un Naraka : Bladepoint avec une ambiance, des mécaniques et des déplacements atypiques. On se retrouve en effet devant un jeu à la troisième personne avec des codes du genre bien établis. A la fin il ne doit en rester qu’un. Un joueur ou un groupe car nous avons pu faire quelques matchs en solo et en équipe de trois.

Même si nous n’en avons qu’un petit aperçu via l’intérieur d’un manoir servant de HUB, il sera possible d’interagir avec différents personnages. On ne sait pas jusqu’où cela ira mais l’intérêt est aussi d’exploiter le lore de la franchise, sinon le studio aurait très bien pu faire un univers vampirique lambda. Evidemment, nous contrôlerons d’ailleurs exclusivement des créatures de la nuit, des suceurs de sang qui ont chacun des particularités grâce à un système de classes et surtout de clans pour rester fidèle au matériau de base.

Nous avions ainsi 3 clans ayant chacun 2 archétypes différents notamment pour s’adapter au mode de jeu. De notre côté, nous avions opté pour la Muse pour le bien de l’équipe. Ce vampire peut soigner en activant une capacité en continu sur une zone réduite (mais qui l’empêche d’attaquer ou de se déplacer rapidement), et peut aussi projeter une illusion de lui-même pour faire un grand saut vers l’avant. D’autres sont plus tournés vers le combat ou encore l’infiltration. Ajoutons à cela qu’il est possible de customiser l’apparence de l’avatar avec un créateur assez complet pour un Battle Royale sans oublier les inévitables cosmétiques qui sont bien présents.

Une ville pleine de dangers

Bloodhunt preview 10 2

On évolue d’abord dans une énorme ville avec ses bâtiments, ses rues, ses parcs et autres ruelles. Pas de chute libre interminable, on atterrit directement dans la zone que l’on a désignée sur la carte. Et là, on est tenté de se dire qu’il s’agit d’un Battle Royale classique mais c’est à ce moment précis qu’il arrive à nous surprendre. Tout d’abord au niveau des déplacements. On ne se sent à aucun moment bridé par la ville qui possède une architecture très verticale, au contraire puisque l’on peut grimper aux murs, glisser, sauter et effectuer des bonds assez puissants.

Les décors sont aussi particulièrement soignés, les graphismes sont corrects et on profite surtout d’une belle direction artistique très sombre avec de beaux jeux de lumière. Les modèles de personnages sont aussi assez détaillés ce qui justifie grandement la personnalisation évoquée précédemment. Pour une première approche d’un jeu non annoncé, on peut dire qu’il offre déjà une belle esthétique, même dans les animations.

Vampire The Masquerade – Bloodhunt arrive à nous convaincre que l’on est un vampire. Bien qu’il faille s’équiper d’armes aux différentes couleurs de rareté et d’armures pour se protéger, la phase de loot passe aussi par la recherche de sang frais. Grâce à un scan sensoriel que l’on peut activer assez souvent, on peut ainsi repérer nos proies, les points d’intérêts et les ennemis.

Certains humains brillent d’une certaine couleur, et boire leur sang peut non seulement restaurer la santé, mais aussi augmenter définitivement des statistiques comme les PV max ou le rechargement de compétences. Il pousse encore plus loin la fidélité à cette condition de vampire en faisant en sorte d’être le plus discret possible. Si vous activez l’alarme d’une voiture en sautant dessus, un ennemi pourra vous repérer sur la mini-carte. De même si vous vous nourrissez devant un témoin qui appellera la police causant une exposition encore plus forte.

Des PNJ énervés

Bloodhunt preview 07 3

Pour le moment le jeu s’apprécie surtout en équipe étant donné que le roster n’est pas encore assez complet pour proposer assez de variété en solo. De manière générale cette approche est bien plus plaisante pour l’instant, et il est même encouragé car nous avons été très surpris de voir que les PNJ du jeu demandent une coordination sans faille. Ne vous attendez-pas simplement à des sacs à PV presque amorphes, mais plutôt à des machines de guerre redoutables qui peuvent vous coucher en quelques secondes sans votre équipe au complet.

Les combats sont aussi assez dynamiques une fois que l’on maitrise les rouages. Grâce aux déplacements sur les murs et les toits, les armes à feu et les armes au corps à corps, et enfin les pouvoirs de vampire, on assiste à des joutes assez impressionnantes et plutôt techniques mine de rien. Les développeurs avaient déjà bien maitrisé les trucs pour ne pas se faire prendre avec un style de jeu très aérien, ce qui nous donnait un petit aperçu lorsque le gameplay est assez bien maîtrisé.

La topographie nous oblige aussi à réfléchir à nos initiatives puisqu’un ennemi sur un toit aura souvent l’avantage sur un vampire au sol. En bref, ça demande du « skill » dans beaucoup de domaines. A voir sur la durée si ce potentiel arrive effectivement à s’exprimer pleinement.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Cette première et courte approche avec Vampire The Masquerade - Blood Hunt était plutôt bonne car il a déjà des arguments qui le démarquent des autres, notamment en intégrant intelligemment l'univers des vampire à son gameplay. On y retrouve les grandes lignes du genre, mais sans que ce soit trop lourd dans le déjà-vu. Le jeu d'équipe est intéressant, les déplacements sont assez classes et les duels aériens promettent avec un peu de maitrise. Toujours est-il qu'il manque de diversité dans ses classes pour le moment. Il faudra aussi voir si le concept arrive à être assez prenant sur la durée pour ne pas le lâcher rapidement.

Haseo
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.