Aperçu Sakuna : Of Rice and Ruin – Un enthousiasmant mélange de genres

Membre Actugaming.net

Par

Les années se suivent et se ressemblent du coté de l’industrie vidéoludique japonaise. Tandis que les blockbusters nous parviennent sans faute et ont droit à une certaine médiatisation, les titres considérés comme trop japonisants connaissent un traitement bien plus médiocre dans nos contrées. Heureusement pour les petites mimines avides de jeux étranges, certains éditeurs portent en étendard leur volonté de diffuser ces œuvres en dehors de l’archipel.

C’est par exemple le cas de XSEED, un éditeur spécialisé dans la publication de jeux nippons chez nous. Grâce à lui, l’Europe va avoir l’opportunité de découvrir Sakuna : Of Rice and Ruin, un titre dont la proposition pourrait presque être résumée par la fusion de deux jeux complètement opposés : Harvest Moon et Odin Sphere. En effet, dans cette œuvre un peu étrange, il sera question d’agriculture, mais aussi de casser des rotules dans des combats en 2D.

Complètement muet depuis son annonce il y a près de trois ans, du moins en Europe, le titre du studio Edelweiss nous parviendra le 10 novembre prochain sur PlayStation 4, Switch et PC. En attendant, nous avons pu approcher cette chimère étonnante, suffisamment longtemps de surcroît pour vous en livrer nos premières impressions. Alors, mélanger farming basique et aventure / action en 2D relevait-il du génie, ou bien de la plus pure folie ?

Conditions de l’aperçu : Nous avons joué un peu plus d’une heure trente au titre dans sa version PS4, correspondant au début du jeu. Le temps d’arriver au niveau 3, de découvrir certains aspects de l’aventure, et de nous adonner autant à la castagne qu’à l’agriculture.

Prémices d’une histoire bateau ?

Sakuna : Of Rice and Ruin

Sakuna : Of Rice and Ruin propose d’incarner Sakuna, une déesse dont l’oisiveté et l’alcool sont les seules passions. Un postulat qui annonce visiblement la couleur, puisqu’au cours de cette première session de jeu nous avons eu droit à des dialogues et des situations plutôt amusants, plaçant cette pseudo héroïne dans le rôle de la flemmarde de service. Précisons toutefois que, c’était à prévoir, le titre de Edelweiss n’est pas traduit depuis l’anglais, et nécessite un niveau de langue plutôt élevé. Vous voilà prévenus !

Bien que l’on attende encore de voir de quoi seront faites les prochaines heures de jeu, il y a fort à parier que le titre ne surprenne guère par son aspect scénaristique et sa construction. Néanmoins, on notera que la poignée de personnages est suffisamment haute en couleur pour promettre un petit renouvellement sympathique à ce niveau. Enfin, si son univers et sa trame ne sont pas encore parvenus à nous convaincre, il en va autrement pour le design des environnements, ainsi que celui des protagonistes.

Le titre ne brille pas non plus par sa réalisation graphique, plutôt moyenne, qui laisse à penser que les éditions PS4 et Switch seront du même acabit : il est probablement difficile de rater le portage d’un titre qui vise relativement bas en terme de technique pure. Mais cela n’empêche pas Sakuna : Of Rice and Ruin d’être plutôt joli. Une qualité certaine qu’il doit à sa direction artistique sympathique, mais aussi, jusqu’ici tout du moins, à son level design. Celui-ci laisse imaginer des constructions plus complexes par la suite, ce que l’on espère grandement.

Fuuuuuuuuuu-Siiiiiiooooon !

Sakuna : Of Rice and Ruin

Là où il est parvenu à pleinement nous convaincre, c’est dans son mélange des genres plutôt bienvenu, accrocheur même, offrant à son aventure deux rythmes distincts. Plus concrètement, pour progresser il va falloir récolter de la nourriture, afin de permettre à notre petite équipe recluse au fond d’une île hostile de survivre. Pour cela, il va falloir arpenter différents lieux en 2D, avec un gameplay dynamique qui rappelle celui des travaux de Vanillaware, notamment sur Odin Sphere et Dragon’s Crown.

La seconde moitié du jeu propose quant à elle un rythme beaucoup plus lent, puisqu’il s’agit d’agriculture. Il va en effet falloir mettre ses petites mains à profit dans un champ assez mince, afin de faire pousser du riz. Ce coup-ci, le titre nous place dans un environnement en trois dimensions qui nous laisse le loisir de quadriller notre plantation comme bon nous semble. L’intérêt va au delà de la simple sustentation, puisque cela permet aussi d’apprendre de nouvelles attaques et techniques utilisables dans les phases en 2D.

Sur le papier, Sakuna : Of Rice and Ruin a tout pour plaire, permettant de passer d’un gameplay à l’autre sans trop de contraintes. Néanmoins, nous nous permettrons d’émettre quelques réserves. Pour commencer, le système de combat est plutôt jouissif et dynamique, mais il a besoin de se complexifier grandement pour tenir en haleine tout le long de la campagne. On attend donc de voir ce que donnera le système de progression sur la durée, bien que cette première session de jeu se soit révélée relativement enthousiasmante.

Le constat est similaire du coté de l’agriculture : cette partie se compose de plusieurs mécaniques qui ont du sens, visant à nous faire vivre le travail de la terre et du riz d’une manière assez fastidieuse. Ce qui se comprend, puisque c’est visiblement le seul moyen de permettre à notre héroïne de s’offrir de nouvelles capacités. Néanmoins, le coté très répétitif de certaines de ces mécaniques a déjà de quoi ennuyer, et on attend là encore de voir si ce concept ne va pas perdre drastiquement en intérêt sur le long terme.

Mais c’est surtout sur la profondeur que l’on se questionne encore. Parce que, pour le moment du moins, il semble que le seul but de l’aventure soit de récolter de la nourriture pour nourrir les protagonistes, ce qui donne lieu à des scénettes peu intéressantes. On espère que le développeur a pensé à intégrer un antagoniste, ou tout autre idée de game design qui donnera des raisons plus concrètes d’aller charcuter des monstres dans la nature sauvage, et de faire pousser du riz.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Le mélange des genres plutôt étonnant et le chouette design de ce titre à part lui confèrent une aura. Cette première session de jeu a fait germer un certain nombre de questions sur la suite des événements, mais aussi sur l'intérêt que va conserver ou non l'aventure sur le long terme. Cela dit, cela ne nous empêche pas de rester plutôt confiants, enthousiastes même. Surtout grâce à des combats qui, jusqu'ici, sont plutôt dynamiques et jouissifs.

Nathan Champion
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.