Aperçu Astral Ascent – Premier contact satisfaisant ?

Membre Actugaming.net

Par

Après le sympathique Dark Devotion, Hibernian Workshop s’essaie cette fois-ci au Roguelite en 2D avec Astral Ascent. Dans un environnement bien plus coloré que leur précédent jeu, le titre est-il déjà convaincant ?

Conditions de l’aperçu : Nous avons joué à la démo de la version pré-alpha d’Astral Ascent durant 6h, qui proposait le premier monde et un boss. Nous avons effectué un peu plus d’une trentaine de runs sur le jeu, histoire de maitriser toutes les mécaniques de jeu. Le jeu a été testé sur PC à la manette avec 16 Go de RAM, une GTX 1070 et un i5 cadencé à 3.8 GHz.

Prisonnier du « jardin »

Astral Ascent

Bien avant de commencer le jeu, Astral Ascent nous plonge dans un petit didacticiel afin d’apprendre les bases du soft sous la houlette d’un certain Ikki. Ce dernier apprend ainsi à Ayla, la première héroïne que l’on peut contrôler dans cette démo, qu’elle est tout simplement prisonnière du « jardin ». Pour en sortir, vous devrez battre les 12 boss nommés les zodiaques.

Même si nous n’en savons pas plus sur la narration pour le moment, force est de constater que son côté mystérieux est d’ores et déjà très accrocheur. On est vraiment curieux de savoir comment le jeu final sera amené mais pour l’heure, on est conquis par le pitch de départ.

Il en va aussi de même pour la direction artistique, qui nous a mis une sacrée baffe. Le détail au pixel près est fantastique, et il nous est même arrivé de rester un petit moment pour contempler les paysages verdoyants de ce premier monde nommé « Les plaines fragmentées ».

En effet, les arrière-plans en jettent, et le jeu dans son ensemble est vraiment beau. De plus, sa petite touche colorée embellit le titre instantanément. Pour une simple démo en version pré-alpha, chapeau bas aux développeurs car le travail achevé est sensationnel, et cela donne furieusement envie de voir le résultat final.

Un Roguelite qui nous envoie déjà au septième ciel ?

Astral Ascent

Hibernian Workshop a donc décidé pour cette seconde production de partir sur du Roguelite en 2D. Autrement dit, il s’agira de parcourir le jeu de salle en salle jusqu’à arriver au boss qui une fois vaincu, vous autorisera à accéder au monde suivant. Et première chose positive, l’aspect procédural est déjà bien maitrisé avec pas mal de variations sur le level-design, la prochaine salle et les emplacements des divers items à ramasser. Assurément, on compte sur le studio pour approfondir un peu plus cet aspect procédural sur le jeu final.

Sur le gameplay pur, Astral Ascent est franchement plaisant à jouer. Sur les deux personnages qui étaient jouables sur la démo – Ayla et Kiran -, nous avons d’ores et déjà senti un feeling différent entre les deux à savoir l’une utilisant des dagues, et l’autre se battant principalement au corps à corps. Les combats restent d’ailleurs assez nerveux et dynamiques dans l’ensemble, et ce combo corps à corps/magie fonctionne bien.

Clairement, la jouabilité est bonne, comme la variété dans les salles à explorer. Tout d’abord, à chaque fin de salle, on vous propose de choisir la prochaine entre salle de combat, d’exploration ou de challenge, orné d’une ou plusieurs têtes de mort, indiquant la difficulté de celles-ci.

Ceci permet de varier largement l’expérience de jeu, et on espère que ces dernières auront encore plus de variations sur la finalité. On notera également la présence de salles spéciales comme le marchand ou la salle de repos, permettant de regagner un peu de vie. Incontestablement, le système de jeu semble aux petits oignons sur sa structure.

Une bonne variété de sorts pour un hub de jeu efficace ?

Astral Ascent

Concernant ensuite les sorts et modificateurs, la démo nous en proposait déjà une bonne tripotée. Si en se baladant sur la map, vous pouviez récolter des bonus d’attaques, de vie voire des reliques vous donnant de petits attributs intéressants, il est également possible de récolter de nombreux sorts et modificateurs. On peut les récupérer sur les ennemis, dans des coffres ou à la fin des salles. Tout ceci donne ainsi la possibilité de vous donner un coup de pouce pour les prochaines salles, ce qui est bien utile.

En revanche, on regrette pour le moment une interface pas super ergonomique quand il s’agit de changer de sorts, de modificateurs voire de runes. Il s’agit là d’un point que l’on passera outre, car il est évident que ceci sera corrigé au fil du temps par Hibernian Workshop. Au-delà de cet aspect, force est d’admettre que la variété est déjà bien présente rien que sur la démo, et on ne doute pas que la version définitive en proposera bien plus.

On termine par  le « jardin ». Faisant office de hub pour le joueur, ce « QG » vous permet de faire de nombreuses choses. Vous pouvez dans un premier temps personnaliser votre personnage au niveau de ses vêtements, débloquer des fragments de mémoire trouvés au cours de vos runs, mais aussi changer de personnages. Vous pourrez accessoirement débloquer de nouveaux sorts ou améliorer vos protagonistes en matière de santé, de mana voire de dégâts moyennant le monnaie du jeu, s’obtenant à la fin de chaque run.

Nous avons là quelque chose d’assez traditionnel en matière de hub de jeu, mais cela devrait contenter les habitués de Roguelite. Toutefois, notez bien qu’il s’agit encore une fois d’une démo pré-alpha du soft, et qu’il y a fort à parier que des changements auront lieux d’ici là. Mais pour un jeu dans cette version là, le boulot accompli reste titanesque.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Ce premier contact sur Astral Ascent est vraiment enthousiasmant. Hibernian Workshop semble à première vue bien maitriser son sujet dans la génération procédurale comme sur la direction artistique, assez fabuleuse rien que sur ce premier monde. Le gameplay est lui aussi aux petits oignons dans le feeling, et reprenant à la lettre des éléments de Roguelite classiques certes, mais qui fonctionnent toujours du feu de dieu. S'il y a forcément encore des points à améliorer sur l'interface voire l'équilibrage, cette premier prise en main sur Astral Ascent est vraiment grisante, et il nous tarde de voir le résultat du jeu final. En attendant, le titre n'a toujours pas de date de sortie, et sortira on le rappelle un Kickstarter le 29 mars prochain.

Matheus
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.