A Plague Tale : Requiem dévoile ses coulisses dans un making-of lors du Tribeca Games Showcase

A plague tale : requiem screenshot-10. 12. 2021-6

Après le succès du premier opus A Plague Tale : Innocence sorti en 2019, sa suite A Plague Tale : Requiem fait partie de ces jeux très attendus par les joueurs et joueuses du monde entier. Cocorico, le jeu créé par les français d’Asobo Studio est maintenant en production depuis 3 ans et était prêt à nous en montrer plus au sein du Tribeca Games Showcase de ce vendredi 10 juin.

L’occasion pour nous de découvrir les coulisses du studio bordelais également derrière Microsoft Flight Simulator, de leurs nouveaux locaux ainsi que de découvrir certains visages derrière une petite équipe devenue l’un des studios les plus en vogues de ces dernières années. Une plongée au cœur de la France du XIVe siècle.

J’irai où tu i-rat

Au travers cette vidéo d’une petite dizaine de minutes, nous pouvons apercevoir de courtes séquences de A Plague Tale : Requiem, mettant en scène Amicia et Hugo De Rune paraissant grandis par rapport au jeu précédant et en proie à de nouvelles menaces dont les fameux rats qui nous collaient des sueurs froides dans A Plague Tale : Innocence au sein d’environnements qui semblent avoir franchis un certain gap visuel.

Nous apprenons également de nouvelles informations comme par exemple qu’Asobo Studio s’est doté de son propre studio de motion capture suite aux difficultés pour créer de nouvelles cinématiques, montrant clairement l’ambition de ses équipes à devenir un grand acteur du jeu vidéo dans les années à venir. Les équipes disposent également de leur propre moteur maison, leur permettant de répondre aux problématiques propres à leurs jeux.

L’équipe nous parle de son travail

A travers les témoignages de trois figures majeures du studio, nous en savons plus sur le processus de création d’une telle production. Eric Dedeine, Creative Director, explique notamment qu’après avoir gonflé les équipes passant de 12 passionnés à plus de 250, le studio tenait à créer cette nouvelle licence basée sur une Histoire de France, un pays riche en événements historiques, afin de créer une histoire fortement ancrée dans le réel avant d’y incorporer des éléments fantastiques tels que les hordes de rats.

Kévin Choteau, Game Director sur A Plague Tale : Requiem, nous parle notamment de la difficulté de trouver le juste milieu entre un gameplay trop action et un gameplay basé sur l’infiltration d’une jeune fille au départ fragile. Il aborde également la difficulté de représenter le danger d’une épidémie comme la Peste noire dans le jeu, qui a été mise en avant par les rats par milliers attaquant nos personnages.

Sébastien Renard, Lead Writer du jeu, nous raconte, lui, comment est construite la narration du jeu autour des séquences d’exploration ou de combat, avec un amour pour leurs personnages qu’ils connaissent par cœur, tandis qu’il met l’accent sur l’importance du rôle d’Olivier Derivière, le célèbre compositeur notamment à l’œuvre sur Dying Light 2 dernièrement, et l’importance de travailler conjointement à mesure que les musiques ou le jeu gagnent en intensité.

Une très belle séquence, toute en immersion, à l’image de la conférence Tribeca Games Showcase qui a laissé la parole aux développeurs, dans leur langue natale pour la plupart, afin d’exposer leur travail dans des séquences toutes abouties.

Pour rappel, A Plague Tale : Requiem est toujours prévu pour 2022 sans plus de précision, sur PC, Xbox Series X|S, PlayStation 5 et Nintendo Switch via le cloud. Le jeu sera directement inclus dans le Xbox Game Pass, ce qui nous pousse à croire qu’il soit possible que l’on revoit le jeu dans la conférence Xbox + Bethesda Games Showcase du dimanche 12 juin avec potentiellement un reveal de la date de sortie.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.