TEST. Steel Empire – Le retour du Shoot them up

5
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

Véritable hit de la Megadrive, Steel Empire ou Empire Of Steel est un jeu de type Shoot them up. Il a été par la suite réadapté sur Gameboy Advance et aujourd’hui, le soft débarque sur Nintendo 3DS via l’eShop européen au tarif de 15,99€.

Un univers Steam Punk sympathique

steelempiretestscreen1

L’histoire se déroule donc dans un univers Steam Punk où l’on incarnera le dernier espoir de la république Silverhead. Il s’agit d’un pays faisant face à celui des Motor Head où l’on trouve à sa tête le souverain Saulron qui est assoiffé de pouvoir et de conquête. Ce dernier a d’ailleurs commencé à étendre son empire en attaquant les pays voisins.

Pendant ce temps-là, la république Silverhead a confectionné une arme ultime dans un laboratoire secret répondant au nom de l’éclair imamio. Vous l’avez compris, c’est ainsi que vous êtes envoyés sur le front pour tenir tête au méchant Saulron et tenter de stopper sa tentative de domination mondiale à l’aide de la dites arme fatale.

Le scénario ne casse pas trois pattes à un canard mais cela suffit pour nous trouver le prétexte de prendre l’envol sur notre vaisseau et tirer sur tout ce qui bouge !

steelempiretestscreen2

Steel Empire prend quand même un coup de vieux par rapport au fait que nous n’avons pas de visage sur notre héros et qu’il n’y a d’ailleurs absolument aucun personnages. Le jeu nous emmène donc dans son univers seulement par ses graphismes, les quelques lignes d’histoires, la musique et les différents stages. Rien d’autres n’est approfondit mais bon, à l’époque, cela suffisait, aujourd’hui, moins puisque nous sommes forcément plus exigeants.

Grosse avancée tout de même pour un jeu rétro, on peut utiliser la 3D stéréoscopique de la Nintendo 3DS. Pour les joueurs la supportant, il est clair que cela nous immerge complètement dans la bataille.

Pour le casting des vaisseaux, seulement deux vont s’offrir à vous. On trouve le biplan qui est peu robuste, doté d’une faible puissance de feu mais rapide comme l’éclair et le zeppelin qui lui, est fort puissant, résistant mais très lent. Les joueurs ont donc le choix de choisir la forme de gameplay qui leur convient au travers de ses deux vaisseaux.

Un gameplay jouissif

steelempiretestscreen3

On se déplace dont avec une vue en scrolling et on contrôle son avion avec soit : le joystick pour plus de confort ou bien alors le pad directionnel pour avoir une meilleure précision.

Ensuite, le bouton A sert à tirer vers votre droite et Y vers votre gauche. Un moyen plutôt pratique afin de pouvoir gérer tous les front peu importe où l’on se trouve.

Enfin, quand les choses se compliquent, on pourra activer l’éclair imamio avec la touche B afin de détruire tous les ennemis aux alentours ou endommager un boss.

En lui-même, le gameplay est en tout cas une franche réussite et on prend en main très facilement notre petit vaisseau dès les premières secondes de jeu. Quelques phases de gameplay feront même appel à vos réflexes lorsque vous serez lancer à toute vitesse et que le but sera… d’éviter les murs !

Vous disposez de plusieurs vies et vous pouvez en ramasser pendant vos batailles dans les niveaux. Cette dernière est représenté sous la forme d’un blindage à l’aide d’une jauge. Elle ne remonte pas automatiquement et le seul moyen de vous soigner est ramasser des les cœurs lorsque vous en verrez.

Steel Empire, un gameplay vraiment efficace

On note également un système d’évolution où votre vaisseau prend des level au fur et à mesure que vous éliminez des ennemis. Grâce à cela, vous devenez plus puissant et pouvez faire face plus aisément aux futurs ennemis et boss qui deviennent de plus en plus fort, eux-aussi.

A cela, on ajoute différents bonus augmentant notre champ d’attaque, nos points pour le scoring etc… Bref, c’est plutôt simple dans l’ensemble mais efficace et l’on peut comprendre le succès du soft sur Megadrive à l’époque.

Pour les graphismes, ils sont vraiment sympatoches et comme on vous le disait, on note une forte influence Steam Punk futuriste. C’est dans l’ensemble assez joli et l’on trouve différents environnements apportant de la diversité pour les yeux ainsi que des ennemis qui sont, très franchement, bien modélisés.

steelempiretestscreen4

Il y a de la couleur et les tirs vont dans tous les sens et comme dans chaque Shoot Them Up, il faudra anticiper et avoir de bons réflexes pour s’en sortir.

Après les éloges, s’il y a bien un gros bémol, c’est sa durée de vie, il faut environ 40 minutes pour terminer l’aventure dans l’une des difficultés disponibles. Ces dernières sont d’ailleurs au nombre de quatre avec facile, normal, difficile et extrême.

Alors, oui, un shoot them up n’est pas le genre de jeu le plus long à finir et dans ce cas-là, cela peut s’excuser puisqu’il s’agit d’un simple portage d’un jeu Megadrive mais là où cela coince, c’est sur le prix ! 15,99€ nous semble un peu excessif car même si la qualité est là, l’aventure s’avère trop courte pour mériter un tel tarif.

En plus, après avoir fini le titre, rien ne vient s’ajouter en terme de contenu, on reste ainsi avec seulement deux vaisseaux et le seul changement que l’on notera est la difficulté des différents niveaux.

Néanmoins, les amateurs de scoring seront aux anges avec un classement mais aussi la possibilité d’enregistrer la vidéo de vos meilleurs parties. Plutôt intéressant lorsque vous réalisez un parcours de folie dans le mode de difficulté le plus élevé.

De plus, si vous avez besoin d’entraînement pour pouvoir réussir les stages sans faire de fausse manœuvre, le mode entraînement vous permettra de rejouer n’importe quel niveau dans la difficulté de votre choix.

Enfin, côté ambiance, même s’il n’y a pas de personnages pour faire vivre le soft, les musiques et différents bruitages sont vraiment immersifs et on peut dire que le mélange de ces deux éléments fonctionnent à merveille.

Pour conclure, Steel Empire est un très bon shoot them up avec un gameplay vraiment fun et doté d’une prise en main aisée. Il occupera sans aucun doute les amateurs de scoring grâce aux différentes difficultés. De plus, l’univers Steam Punk et les graphismes en général sont réussis malgré le manque de personnages dans le jeu qui n’auraient franchement pas été de refus pour apporter un peu de scénarisation. Les plus gros points noirs sont, bien évidemment, le tarif qui s’élève à 15,99€ sur le Nintendo eShop et une durée de vie vraiment insuffisante puisque l’on peut faire le tour de tous les niveaux en seulement 40 minutes. Steel Empire vaut très certainement le coût pour les amateurs du genre mais certainement pas le coût pour votre porte-monnaie.

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

  • L'univers Steam Punk
  • Le gameplay simple et efficace
  • Les musiques et l'ambiance
  • Des graphismes sympas pour l'époque
  • Enregistrer ses parties
  • La compatibilité de la 3D stéréoscopique
  • Le scoring
  • Durée de vie trop courte
  • Seulement deux vaisseaux
  • Manque de personnages pour vivre pleinement l'histoire
  • Prix excessif en rapport au temps de jeu
5
  • 3DS
  • Gameboy Advance
  • Megadrive

Steel Empire

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Steel Empire est un gros jeu de l’époque et le voir débarquer est une bien bonne nouvelle. Néanmoins et comme vous le savez, mis à part l’aspect scoring, c’est le genre de titre qui se termine vite. Le problème véritable est le prix affiché bien trop élevé pour l’expérience et seuls ceux qui sont certains d’y passer des heures et des heures pourront réellement amortir l’achat. Pour ma part, je pense que c’est bien trop cher pour le peu de temps de jeu possible en un run.

Alexandre Mistral Play4Fun
e
Note du panda
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.