Test de Clones – Un Lemmings-like addictif ?

ClonesGameWallpaper 1

Disponible sur Steam pour un peu moins de 5€, Clones est sorti en novembre 2010 et se caractérise comme un petit jeu amusant, s’inspirant fortement du classique Lemmings, un concept repris aussi par Zombie Night Terror. Mais le soft, développé par Tomkorp Computer Solutions Inc. ne s’arrête pas là puisqu’il souhaite proposer des nouveautés à ses mécaniques pour apporter un peu de fraîcheur au genre.

Toi plus moi, plus eux, plus tous ceux qui le veulent…

Clones (4)

Bien qu’il y ait quelques cinématiques pour nous imprégner de l’ambiance du titre, Clones ne propose aucun scénario à proprement parler. Vous allez devoir enchaîner les niveaux et résoudre des énigmes conçues par, soi-disant, les créatures les plus intelligentes de l’univers. Vous voici désormais dans le vif du sujet : enchaînez les casse-têtes proposés pour parvenir au bout de tous les mondes proposés.

Le principe du jeu est simple et devrait rappeler de bons souvenirs aux joueurs qui connaissent l’énigmatique Lemmings, sorti en 91 tout de même : vous devrez diriger un certain nombre de clones, de petits bonhommes fort attachants, à un point stratégique tout en ayant ramassé un maximum d’éléments sur votre trajet pour réussir le niveau mais aussi, obtenir le meilleur score. Et c’est à peu près tout ce qu’il faut retenir. Enfin presque.

Vos personnages ne seront pas manipulables directement. C’est-à-dire qu’ils apparaîtront automatiquement sur la carte à un point précis à intervalle régulier et avanceront de manière automatique. Ils sont bêtes allez-vous me dire mais font tout de même demi-tour lorsqu’il y a un obstacle infranchissable, mais fonceront tout de même tout droit peu importe le danger. Vous devrez alors user de l’environnement et de leur aptitude pour avancer et vous frayer un chemin dans l’environnement imposé. Par exemple, le premier niveau vous propose des Clones marteau-piqueur, qui peuvent creuser de manière verticale dans le sol et donc, passer au niveau inférieur. Plus tard, vous ferez la connaissance de créatures qui pourront avaler les éléments, soit en diagonale vers le haut, soit en diagonale vers le bas. Mais attention à quand et comment utiliser ces compétences.

En effet, plus les niveaux avanceront et plus la difficulté sera élevée et obtenir un score intéressant deviendra rapidement chose compliquée. Surtout que vous comprendrez rapidement de vos erreurs puisqu’une fois une action commencée, si le décor est déjà tailladé pour votre passage, vous ne pourrez plus faire marche arrière. Vous aurez créé un passage qu’il ne sera pas possible de boucher ou qu’il faudra contourner pour espérer ramasser un certain élément.

Les premiers niveaux sont plutôt simples et au fur et à mesure que vous avancerez, vous devrez prendre un certain temps – ou un temps certain, pour mettre en place les bonnes mécaniques et les meilleures actions à effectuer pour réussir votre mission. Loin d’être inabordable, la difficulté est progressive et ne vous bloquera pas fondamentalement mais elle aura le mérite de vous faire réfléchir à plusieurs reprises selon les casse-têtes imposés.

Les gars, les gars, les gars, relaaax, c’est seulement la mi-temps !

Clones (1)

Difficile de ne pas comparer le titre à Lemmings mais si les fondamentaux restent les mêmes, Clones se veut un peu plus pousser. Plein de petits pièges viendront s’initier dans votre soif d’aventure et vous devrez déjouer différents mécanismes pour pouvoir venir à bout des niveaux. Les aptitudes de nos bonhommes n’ont rien de véritablement innovant mais c’est leur combinaison qui peut être intelligemment utilisé puisqu’un Clone peut en bloquer d’autres et mettre le jeu plus ou moins en pause, le temps pour vous de réfléchir à la suite.

Le game-design du jeu est très bien pensé et si l’on reste dans un titre tarifié à 2€ actuellement sur Steam, il sait tout de même vous apporter quelques bonnes heures de jeu et son ingéniosité permet d’être loin d’être redondant. Vous aurez ainsi 10 mondes différents à parcourir, divisés en 15 niveaux chacun, ayant tous plus ou moins, un univers propre.

D’autres modes sont également de la partie puisque vous pourrez retrouver un mode Classique où vous devrez sauver le plus de Clones le plus rapidement par rapport à votre adversaire ou encore faire une course de rapidité. Mais au-delà de la campagne du soft, Clones propose également un mode multijoueur où l’on peut affronter d’autres joueurs en ligne dans ces mêmes modes de jeu. Si la durée de vie pour son prix est plus que conséquente et apporte une fonctionnalité online intéressante, il est tout de même dommage de remarquer que les serveurs sont vides à l’heure où je vous écris ces lignes, et pour cause, le jeu est sorti il y a plusieurs années maintenant. Bien sûr, vous pouvez encore compter sur vos amis pour vous rejoindre et vous pouvez créer des parties jusqu’à seize joueurs, promettant des tournois fort divertissants.

Enfin, pour conclure avec l’aspect technique, on ne peut pas vraiment s’attendre à des merveilles pour un titre vendu à ce prix-là. Mais la réalisation visuelle est correcte et si certains détails ou environnements laissent à désirer, le tout est de bonne facture. Le tout est coloré, les animations flashs ne sont pas à vomir et les décors sont soigneusement décorés et loin d’être vides. Pas de souci au niveau latence ou optimisation et le bât qui blesse, c’est peut-être la bande-son, qui n’a vraiment rien à envier au vu de sa musique sans saveur et banale et des bruitages trop peu présents et mis en avant. Avec le potentiel humoristique de nos protagonistes, cela n’aurait pas été de refus.

Clones est en soi un très bon petit jeu et vendu à ce prix-là, il peut rapidement devenir un bon moment de divertissement. Reprenant le concept de l’incontournable Lemmings, il tente d’apporter quelques originalités et arrive surtout à apporter une durée de vie intéressante à travers un contenu loin d’être chiche et arrive à ne pas tomber dans le piège de la répétitivité qu’il aurait pu se prendre pour ce genre de jeu. Dommage que les bruitages ne soient pas plus mis en avant. Une belle variété de cartes et un concept idéal fait de ce Clones, un très bon… « Clone » de Lemmings, tout en apportant sa plus-value.

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des