TEST. Zombie Night Terror – De la contamination de masse à la Lemmings !

  • PC
  • Switch
Voir la note

Comme vous avez certainement pu le comprendre dans notre preview, le jeu de NoClip nous avait semble-t-il emballé c’est un fait, et nous allons voir du coup sur cette version finale si cela est bel et bien toujours le cas pour cette production 100 % Française !

Ceerrvveeaauuxx !!!

Zombie Night Terror_1

Pour un jeu de zombies comme Zombie Night Terror, vous vous doutez bien que les p’tits gars de NoClip n’ont pas cherché bien loin pour son scénario c’est un fait. En effet, le premier niveau du titre commence avec une mystérieuse drogue, la Romero, qui finit en fait par transformer tous les habitants qui en prennent en putréfiés avides de cerveaux.

C’est donc là que commence le pitch de Zombie Night Terror nous entraînant dans un bon vieux scénario des familles avec des références à perte de vue, un beau clin d’oeil aux films de zombies de Romero ou encore avec son humour totalement omniprésent.

De l’humour, de la réflexion, de la stratégie et du fun, voilà ce que vous trouverez sur Zombie Night Terror, une production made in France !

Bon, c’est sûr que là, nous n’aurons pas forcément quelque chose de très touffu dans la trame scénaristique du titre car le tout est assez cliché et plutôt prévisible en soi, mais néanmoins, il faut saluer quand même l’écriture des dialogues de Zombie Night Terror, tout simplement savoureux, un pur régal en somme.

Sachez d’ailleurs au passage que son ambiance rétro est tout simplement bien foutue et son aspect noir et blanc rend une fois encore parfaitement hommage aux vieux films de zombies des années 80. Qu’on se le dise, vous allez vous régaler dans les quarante niveaux du titre c’est une certitude !

Manger des cerveaux, mais tout en stratégie s’il vous plaît !

Zombie Night Terror 2

Si nous comparons la production des Marseillais de NoClip à un certain Lemmings, ce n’est vraiment pas pour rien. En effet, vous vous en doutez, le gameplay repose en fait sur le même principe qu’un Lemmings, à savoir amener votre petite troupe à la sortie du niveau, tout simplement.

Bien évidemment et vous le constaterez en jouant, les objectifs dans les divers niveaux seront très différents d’un Lemmings. Entre aider certains types d’infectés à s’échapper du niveau, en passant par quelques levels où vous devrez tuer un certain nombre d’humains ou encore en tuant des boss, les objectifs nous laissent penser qu’ils sont variés aux premiers abords. Malheureusement, on s’aperçoit au fil de ces quarante niveaux, que ces derniers se répètent peut-être un peu trop, ce qui est dommage.

En plein jeu, comment ça se passe ? Eh bien, comme dans un Lemmings, vous avez la possibilité de donner des ordres à vos zombies comme casser des générateurs pour progresser dans le niveau, ou bien de descendre des escaliers ou casser des portes.

Là, ce sont les ordres basiques à donner à vos putréfiés quand le niveau vous le permet, mais vous avez la possibilité, via une toute petite palette de contrôles en bas de votre écran, de faire pas mal de choses. De fait, vous aurez une barre d’ADN en bas à gauche de votre écran, ce qui vous permet tout simplement de réaliser vos actions que ce soit sacrifier un zombie – cela vous rapporte de trois à dix ADN  en fonction du zombie sacrifié -, transformer un zombie en infecté spécial – Hunter, tank ou encore commandeur -, ainsi que leur donner des ordres que ce soit sauter, courir, hurler, ou encore exploser pour casser un mur fragile en l’occurrence.

Zombie Night Terror c’est un mélange de Zombie avec du Lemmings, et la mayonnaise prend bien !

Ensuite, chose importante à savoir, certaines habiletés que nous vous avons citées précédemment ne pourrons être débloquées dans quelques niveaux qu’en vous les procurant avec vos petits zombies adorés. Il vous sera soit dit en passant possible de les combiner avec divers types de zombies pour des dégâts considérables !

Concrètement, avec Zombie Night Terror, nous retrouvons des similitudes avec Lemmings certes, mais force est de constater qu’au final, on retrouve avec le titre un gameplay qui a sa propre identité, et il faut dire que dans les quarante niveaux proposés, vous vous creuserez souvent les méninges afin d’arriver à passer tous ces stages. Car oui, le jeu est finalement autant stratégique qu’exigeant, et il y a fort à parier que vous abuserez assez souvent du système de pause, qui vous permettra de faire un point sur votre situation dans les niveaux, mais également de l’avance rapide, si vous trouvez la progression de vos zombies trop lente.

Concernant enfin la difficulté du soft, il faut absolument vous avouer que cette dernière se corsera petit à petit. Clairement, vous commencerez tout d’abord avec des zombies simples et des niveaux pas vraiment très compliqués, et ce n’est que vers les mondes trois et quatre que la difficulté deviendra tarabiscotée, ce qui vous laisse forcément penser que le Die & Retry est bel et bien présent. Et tout cela n’est pas un mal en soi dans la mesure où ceci vous forcera à repousser vos limites pour réussir un niveau où vous étiez bloqué par exemple.

La seule chose regrettable que l’on pourra noter sur Zombie Night Terror en plus des objectifs répétitifs, ce sont incontestablement les divers bugs présents dans le jeu. Rien de bien méchant rassurez-vous, mais disons que ces bugs de collisions pourront bien souvent vous pourrir la vie, et nous avons également remarqué que pour choisir par moment un zombie en particulier pour lui donner en ordre dans une grosse foule de zombies, ce n’est absolument pas ergonomique du tout qu’on se le dise.

Level-Design ingénieux, Bande-son sympathique ?

Zombie Night Terror 3

Techniquement, qu’avons-nous là avec Zombie Night Terror qui se termine en environ huit heures ? Eh bien, très franchement, vous aurez en face de vous un jeu avec une ambiance très rétro d’une part, et une direction artistique qui en jette d’autre part. Quel pur bonheur de traverser ces quarante niveau tout en noir et blanc avec une petit touche de couleur pour le sang, et cela nous fait directement penser par son ambiance, aux films de zombies des années 80, comme nous avions pu vous le faire remarquer au tout début de notre test.

Alors pour l’aspect technique il est toujours aussi difficile de se forger un véritable avis sur les graphismes rétro du soft, mais le tout fonctionne franchement bien, et puis les animations des divers personnages et zombies restent globalement au poil. Evidemment que c’est du pixel art c’est un fait, mais c’est bien fait globalement, et on retiendra également cette ambiance qui ne nous a pas déplu de bout en bout.

Pour son aspect sonore par ailleurs, il n’y a pas de doublage à proprement parler, juste un langage à la Sims pour les cinématiques, qui nous immerge encore bien plus dans cet univers zombifiant complètement déjanté ! Sinon pour les bruitages, on est une fois de plus dans la norme, mais par contre les musiques, pas forcément mauvaises, ne seront quant à elles pas foncièrement inoubliables, très franchement.

Pour une production française par le studio Marseillais NoClip, quelle conclusion devons-nous en tirer de Zombie Night Terror ? Même si le jeu s’est inspiré en très grande partie de Lemmings au niveau de son gameplay, force est de constater que malgré tout, le gameplay reste autant efficace que fun et exigeant. Alors c’est vrai que sa difficulté qui monte crescendo pourra en surprendre et en décourager plus d’un surtout par son autre aspect qu’est le Die & Retry mais qu’on se le dise, Zombie Night Terror est clairement un jeu à faire. En effet, en plus d’un gameplay aux petits oignons malgré des défauts et des bugs, le soft se dote d’une palanquée de références, d’un humour omniprésent très bien senti, puis d’un level design bien foutu dans chaque niveau. Vous aurez donc fort à faire avec ce jeu très stratégique et puis pour 12.99 € et au vu de sa durée de vie plus que convenable, foncez si vous adorez le genre ! 

Membre Actugaming.net
L'avis de l'auteur

Je n'avais jamais vraiment joué à ce type de jeu à la base, mais pour une première fois, j'ai trouvé ce Zombie Night Terror particulièrement fun et prenant aux premiers abords. Il s'agit vraiment d'un jeu ultra jouissif où on peut avoir la possibilité d'infecter le plus de personnes possibles pour terminer les divers niveaux, et les différents types de zombies à contrôler m'ont beaucoup plu. L'humour proposé dans le soft m'a également fait esquisser de grands sourires notamment par sa subtilité et sa qualité d'écriture splendide. J'ai tellement adoré le jeu que j'y joue assez souvent, histoire de créer de l'infection en masse dans le soft !

Matheus
s
Note du panda
7.5 10

Zombie Night Terror

Points positifs

  • Du Die & Retry...
  • Un gameplay à la Lemmings fort bien pensé et vraiment fun
  • Le level-design ingénieux !
  • L'humour fait mouche
  • Des références en veux-tu en voilà
  • Ambiance rétro délicieuse
  • Assez exigeant et stratégique finalement
  • Le système de pause et d'avance rapide

Points négatifs

  • ... Qui pourrait cependant rebuter les néophytes du genre
  • Quelques bugs de collision assez gênants
  • On aurait aimé des ennemis, civils et zombies un peu plus variés !
  • Bande-son pas forcément inoubliable
  • Objectifs plutôt répétitifs...

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation