TEST. Batman: The Telltale Series – The Enemy Within – Episode 1 : L’Énigme

Un an seulement après la première saison, Batman nous revient plus en forme que jamais, prêt à en découdre avec l’Homme-Mystère et ses énigmes.

L’année dernière marquait le grand début des aventures de Batman par le studio Telltale Games, bien connu pour leurs séries de jeux narratifs découpés en plusieurs épisodes. La première saison était somme toute plutôt étonnante, car les développeurs n’avaient pas eu peur de prendre quelques risques en faisant le pari de remodeler toute la mythologie du Chevalier Noir, afin de proposer quelque chose de neuf. Si certains fans ont pu les prendre pour des hérétiques, il faut dire que le résultat était convaincant et suffisamment bien écrit pour apporter un nouveau regard sur cet univers déjà bien connu. La suite ne s’est pas fait attendre – ce qui est inhabituel pour le studio, puisque la nouvelle saison mettant en scène notre chauve-souris vient de débuter, sous le mystérieux nom de The Enemy Within. Voyons ensemble ce que nous propose ce premier épisode, intitulé L’Énigme, mettant logiquement l’Homme-Mystère sur le devant de la scène.

Comme tous nos articles concernant les jeux Telltale Games, aucun spoiler ne sera fait ici. Nous reviendrons sur l’intrigue de manière générale, sans préciser la nature de certaines scènes présentes dans cet épisode. Attention cependant, nous reprendrons quelques éléments liés à la première saison.

Vous pouvez répéter la question ?

Batman: The Enemy Within

A peine remise sur pieds après les événements de la première saison, la ville de Gotham doit faire face à une nouvelle menace – ou plutôt à un ancien démon, l’Homme-Mystère. Avec l’apparition de ce criminel, Batman trouve un adversaire digne de son intellect, mais est loin de se douter de l’ombre menaçante qui semble planer autour de la ville et sur son alter-égo, Bruce Wayne. En plus de cela, la coopération naissante entre la police – avec Gordon à sa tête – et Batman se retrouve compromise avec l’arrivée d’Amanda Waller, directrice de l’Agence, qui compte bien mener l’enquête à sa manière. Des embûches supplémentaires pour notre héros, qui va devoir bien choisir ses alliés…

Encore une fois, Telltale nous livre une histoire à la hauteur du Chevalier Noir, bien ficelée et riche en rebondissements pendant les deux heures qui rythment cet épisode. On salue de nouveau les risques et les libertés scénaristiques prises, qui réussissent à ne jamais trahir le ton du Batverse. Les histoires entourant Batman ont toujours été sombres, et celle de The Enemy Within ne déloge pas à la règle, avec quelques scènes fortes au programme et des personnages complexes, à l’image du fameux John Doe. Plus nuancé que dans la première saison, il est évidemment la plus grande ombre qui plane sur Bruce Wayne, et la construction mise en place autour de cet antagoniste promet d’être savoureuse.

S’il ne faut pas oublier le danger que va représenter John Doe, l’Homme-Mystère incarne une sérieuse menace pour Batman mais aussi pour Bruce.

L’Homme-Mystère ne fait pas pâle figure pour autant, puisqu’il est l’ennemi principal de cet épisode, plus impitoyable que jamais. L’introduction de ce personnage est une bonne initiative car cela permet de mettre en avant les qualités intellectuelles de notre héros, même s’il faut bien l’avouer, aucune énigme n’est vraiment à la hauteur du plus grand détective du monde. Malgré tout, l’Homme-Mystère a droit à quelques scènes vraiment intéressantes et un traitement efficace, surtout lorsqu’il est question d’évoquer l’aspect sadique du personnage. On espère néanmoins en apprendre plus sur lui dans les prochains épisodes, notamment sur son passé et ses motivations.

Le costume parfait

Batman: The Enemy Within - épisode 1

Tout comme la première saison, le choix de jouer en tant que Bruce Wayne – doublé admirablement par Troy Baker – ou en tant que Batman est sans aucun doute le point fort du titre. Tandis que la version masquée de Bruce possède des phases d’actions brutales et remarquables, c’est bien du côté de son identité civile que le jeu se révèle être le plus intéressant, notamment parce qu’il prend en compte les décisions effectuées dans la saison précédente. Pas de panique pour ceux ne l’ayant pas faite, The Enemy Within peut être joué sans avoir forcément posé les mains sur le précédent opus, mais on ne vous recommandera que trop de vous y essayer en premier.

L’écho de la première saison se fait sentir dans les relations entre les personnages, notamment lorsqu’il est question de creuser le lien qui unit Batman et Gordon.

Si la plupart des choix n’ont pas encore trouvé de résonance dans ce premier épisode, on retrouve quelques références aux actions passées de Bruce, qui semblent définitivement lui coller à la peau… Ces choix semblent d’ailleurs être plus nombreux dans ce premier épisode, même si on peut déjà douter de l’importance de certains. Ils restent relativement bien mis en scène pour provoquer l’illusion chez le joueur, et l’absence – relative – de manichéisme dans les dialogues permet au joueur de s’immerger pleinement dans l’aventure. Souvent liés aux relations qu’entretiennent les personnages entre eux, ces choix déterminent l’opinion de l’entourage de Bruce sur ce dernier, et disons-le franchement, notre playboy a clairement du mal à ne pas se faire d’ennemis.

Un joli Bat-spectacle, mais peu de nouveautés

Batman: The Enemy Within - épisode 1

Même si les phases en QTE ne convaincront pas les plus sceptiques, on ne peut bouder notre joie devant la mise en scène soignée de cet épisode bien rythmé, qui offre à l’énigme un certain relief, presque digne d’une fin de saison. La première saison n’était déjà pas en reste, mais on peut sentir une légère amélioration, notamment grâce à plus de choix pendant les combats. Si le premier épisode en compte finalement assez peu, on note que le joueur peut par exemple assommer un ennemi de deux façons différentes en plein combat, tandis que la saison précédente nous proposait de planifier cela à l’avance. Un ajout très léger mais qui apporte plus de réactivité chez le joueur, renforçant son implication. Malheureusement, en dehors de ces quelques possibilités supplémentaires, The Enemy Within ne regorge pas vraiment d’innovations en termes de gameplay.

Parlons un peu du point épineux de tous les jeux Telltale, la technique. On retrouve le même moteur que pour les productions précédentes, qui ne brille pas par ses performances faciales et qui souffre de chutes de framerate occasionnelles lors de certaines phases d’action. Rien de bien dérangeant dans L’Énigme, mais on constate que comme Bruce Wayne, le studio n’arrive pas à se débarrasser de ses tares historiques. Des problèmes de traductions sont aussi de retour, mais considérablement moins que dans les épisodes précédents. Le seul souci notable est en vérité l’absence de traduction pour certains documents annexes, comme le journal de Gotham ou les fiches concernant chaque personnage, qui sont entièrement en anglais.

The Enemy Within débute sa saison de manière convaincante avec L’Énigme, ce qui n’augure que du bon pour les quatre épisodes à venir. Dans la continuité de la première saison, Telltale revisite la mythologie classique de Batman mais sans jamais trahir son essence, donnant un résultat innovant et satisfaisant. Incarner Bruce Wayne est toujours un plaisir, ce qui est un tour de force dans un jeu Batman. On regrette évidemment l’absence de réelles nouveautés et la présence de certains défauts bien ancrés à la formule du studio, mais cet épisode parvient à nous faire oublier tout cela grâce à une histoire véritablement bien construite, équilibrée et prometteuse.

La note de l'auteur

Il m’est très difficile d’être objectif sur notre chauve-souris préférée, étant donné l’amour que je porte au personnage. Cependant, je dois bien reconnaître que malgré mon attachement à la mythologie traditionnelle, je trouve cette version remarquablement bien amenée, avec une mise en scène efficace qui rend parfaitement justice au Chevalier Noir. Je n’avais pas été déçu par la première saison – si ce n’est des problèmes techniques assez agaçants, et je ne pense pas l’être avec cette nouvelle saison, qui s’annonce encore plus palpitante. J’ai particulièrement hâte de voir comment le personnage de John Doe sera traité, et s’il sera vraiment possible de le faire évoluer à notre façon. J’espère que les prochains épisodes ne tarderont pas, et qu’ils seront au moins aussi riches que Bruce Wayne lui-même.

Jordan C
a
Note du panda
7.5 10

Batman: The Telltale Series - The Enemy Within

Points positifs

  • Un scénario rythmé et bien construit
  • Pouvoir incarner un Bruce Wayne passionnant
  • Les références aux choix de la première saison
  • Des vilains intéressants

Points négatifs

  • Souffre encore de tares techniques
  • Absence de traduction pour certains documents
  • Peu de réelles nouveautés

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur