Romance of the Three Kingdoms XIV teasé à travers un trailer

L'une des séries populaires de Koei Tecmo : Romance of the Three Kingdoms revient avec un petit teaser pour l'annonce du 14e opus.
Temps de lecture : 3 min.

Plus tôt cette semaine, Koei Tecmo avait déjà annoncé un nouveau titre. En la place de Romance of the Three Kingdoms XIV, ce nouveau titre se révèle aujourd’hui à travers un très court trailer censé faire monter la hype des fans. Comme d’accoutumée pour cette franchise, le titre sortira d’abord au Japon. Sa sortie est prévue pour cet hiver sur PlayStation 4 et PC. Aucune date n’a encore été révélée pour sa sortie sur le continent européen, si ce n’est un flou début 2020. Mais, compte-tenu de la popularité de cette série chez nous, il ne fait nul doute que le soft posera également ses valises chez nous à une date postérieure.

Dans les faits, ce trailer ne révèle pas grand chose sur le contenu du jeu si ce n’est la présence, comme chaque fois, de Cao Cao. Ce dernier se fait assaillir par moult ennemis et seul son regard fier et confiant nous fait comprendre qu’il ne va pas se laisser faire. Hormis cela, rien à se mettre sous la dent.

Qu’attendre de ce Romance of the Three Kingdoms XIV ?

Bien entendu, le studio nippon a laissé filtrer quelques informations au sujet de son nouvel opus. Par exemple, nous savons déjà que le casting de ce numéro contiendra plus de 1.000 officiers. Un record pour la franchise, tout comme le casting de Warriors Orochi 4 l’avait été à l’époque. A croire que Koei Tecmo aime casser des records.

Par ailleurs, le comportement et la psychologie de ces officiers ont aussi été améliorés. Dès lors, certains officiers pourraient refuser de suivre vos ordres ou simplement avancer leurs propres idées de stratégie, qu’il ne tiendra qu’à vous d’accepter ou refuser.

De plus, même les officiers plus faibles ou méconnus du public auront leur impact sur le déroulement de Romance of the Three Kingdoms XIV. Reste à voir de quelle manière. En outre, vous pourrez vous frotter à une gestion gouvernementale plus poussée, avec notamment des effets relatifs à l’utilisation de chaque officier.

Ces effets, mais aussi les commandements disponibles dans le jeu découleront directement de votre configuration. Ainsi, l’aspect gouvernement du jeu occupera une place un peu plus importante que dans Romance of the Three Kingdoms XIII.

Toujours trop peu pour avoir un véritable avis ?

De nouvelles mécaniques de combat ont également été ajoutées pour ce nouvel opus. Le joueur pourra avoir recours à de nouvelles tactiques pour faire pencher la bataille en sa faveur. De plus, la Chine sera divisée en une multitude de petits territoires, que le joueur pourra conquérir sans forcément occuper la ville principale de la région. Ces territoires auront chacun leur effet et occuper ces derniers deviendra presque aussi important que l’occupation des villes.

Enfin, la carte de jeu a été retravaillée et de nouveaux événements pourront s’y dérouler. Le joueur aura plus d’options pour développer sa nation et imposer sa puissance. Le tout, sera d’ailleurs toujours au format tout par tout, le plus adapté à ce genre de titre.

Malgré tout, nous espérons en apprendre plus dans les prochaines semaines. Le peu d’information servi par le studio n’est pas suffisant pour se faire une véritable image de toutes les améliorations apportées à cette nouvelles production. Outre les personnages et les nouvelles mécaniques de jeu, nous espérons aussi voir une amélioration technique pour la licence.

Si les graphismes ne sont pas la priorité pour un jeu de stratégie, il faut reconnaître que Romance of the Three Kingdoms commence à accuser le poids des années. C’est donc un chantier supplémentaire pour lequel nous prions pour voir un travail plus qualitatif.

Attendons donc de voir ce que nous réserve Kou Shibusawa avec son Romance of the Three Kingdoms XIV. Mais espérons être agréablement surpris ! Pour cela, il faudra attendre début 2020, si le titre ne connaît aucun report.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp