Retroflash : Double Dragon – La révolution de son temps

Retroflash : Double Dragon – La révolution de son temps

En 1987, Belly Lee, spécialiste des arts martiaux voit sa petite amie se faire enlever. Début de scénario simpliste, mais qui posera les bases d’une référence du beat’em all. C’était sur bornes d’arcade, puis sur consoles. Aujourd’hui encore, ce titre est gravé dans les mémoires.

On ne change pas une équipe qui gagne. Et c’est pourquoi, cette semaine encore, nous nous retrouvons avec retroflash. La semaine dernière, nous avions droit à un retour sur Rise To Honour, et cette fois-ci, nous restons dans l’univers de la baston, avec Double Dragon.

Sorti en l’année 1987, le titre de Technos a connu une grande popularité, notamment dans les salles d’arcade. Bien qu’ayant connu plusieurs descendants, c’est le soft d’origine qui est resté dans les mémoires. C’est pourquoi c’est à ce dernier que nous nous intéressons aujourd’hui. Vous ne vous souvenez de lui que dans votre salon ? Et bien c’est possible, puisque la notoriété du soft lui a valu d’être porté sur nombre de supports. Outre sa présence sur des plateformes de l’époque, on le retrouve encore aujourd’hui dans nos chaumières. Envahissant même nos PlayStation 4, ce premier opus ne tombe pas dans l’oubli.

Double Dragon, le Beat’em all qui a posé les bases

Dès 1984, le genre Beat’em all connaît un grand essor. Malgré tout, ce dernier prendra un envol mémorable avec la sortie de Double Dragon. En effet, en plus de proposer un gameplay intéressant, le titre propose, pour la première fois, l’aspect coopératif. La possibilité de jouer en duo n’avait, jusqu’à la sortie de notre sujet du jour, pas encore été proposée dans ce genre. De plus, les personnages et antagonistes possèdent une plus large palette de coups. Encore une nouveauté pour le style. Nous ne vous parlons même pas des armes, qui peuvent être utilisées à loisir.

Et sinon, au niveau du scénario ? Et bien il est assez basique. Effectivement, la petite amie de Billy Lee, l’un des personnages principaux, se fait enlevée. Avec l’aide son frère Jimmy, ils vont partir à sa rescousse. Rien de très original dans cette trame, mais elle a au moins le mérite d’exister. Et si vous voulez de l’originalité, et bien sachez que Double Dragon est le premier de son genre à proposer de la profondeur dans les déplacements. Intéressant, non ?

Mais pourquoi cet enlèvement ? Tout simplement parce que le duo de frères se dressent contre les Black Warriors. Ces fameux guerriers noirs sont les membres d’un gang contre qui se dressent Billy et son frère. Cherchant à éliminer les deux compères, cet enlèvement était un moyen d’attirer la cible à l’endroit désiré afin de l’éliminer. Lustrez vos poings et partez donc distribuer des coups.

Malgré la belle réussite qu’était Double Dragon premier du nom, on ne peut pas dire qu’il en est de même pour les autres softs. Certes, certaines suites valent le coup d’œil, mais ce n’est pas le cas de tous. C’est le cas, notamment, de Double Dragon IV qui était un bel échec. Autant donc en rester aux origines, surtout quand elles sont de cette qualité !

Déjà souligné, Double Dragon signait une révolution dans le Beat’em all. Bien que le genre se soit renouvelé depuis, il reste une figure emblématique du style. Une nouvelle fois, il s’agit d’un jeu à faire au moins une fois ! Mais en attendant, nous vous donnons rendez-vous la semaine prochaine, pour un autre retroflash !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *