PREVIEW. Kingdom Hearts III – La magie opère-t-elle toujours ?

Japan Expo nous a quand même permis de tester pour la première fois le très attendu Kingdom Hearts III !

C’était attendu que Square Enix puisse montrer son fameux Kingdom Hearts III lors de la Japan Expo au parc des expositions à Villepinte. Nous avons pu jouer à deux mondes en particulier lors d’une session de jeu d’une demi-heure, et voici nos premières impressions.

Toy Story et le coffre à jouets

Kingdom Hearts 3 preview

On vous le donne en mille, le monde de Toy Story est bel et bien le premier monde qui nous a été permis de tester. Et tout d’abord, rien qu’au niveau des cinématiques, force est de constater que le design de Toy Story des studios Pixar est complètement respecté à la lettre. Qu’on se le dise, il s’agira certainement de l’un des mondes qui s’avéreront assez excitants à parcourir. Nous avons hâte au passage de découvrir les autres nouveaux mondes de Kingdom Hearts III, qui devraient être totalement envoûtants avec notamment celui de La Reine des Neiges, ou encore Raiponce.

Au-delà de ça, qu’avons-nous pu faire dans le monde de Toy Story ? Eh bien, pour être franc, nous n’avons pu avoir qu’un aperçu des combats en globalité. Le tout commençait dans la chambre d’Andy, où Sora, Dingo et Donald s’allieront avec les jouets dont Woody, Buzz l’Eclair et les autres, afin de retrouver leurs amis. Au passage, il est à noter que désormais, Sora pourra littéralement courir sur les murs pour atteindre des endroits inaccessibles.

Cette feature-là paraissait plutôt anecdotique mais à la limite bienvenue, et les combats sont par contre un pur bonheur sur cette démo. En effet, on se battait de nouveau contre ces fameux sans-cœurs, et on retrouvait à peu de choses près, les mécaniques des précédents Kingdom Hearts. Si vous avez déjà joué à la licence jadis, vous ne serez absolument pas dépaysé en matière d’interface. En effet, on retrouve les nombreux raccourcis pour utiliser nos magies, pour attaquer de manière traditionnelle, ou bien encore utiliser nos potions fraîchement assignées à notre protagoniste en combat, si ce dernier se retrouve mal en point. Petit bémol sur cette démo, nous n’avons pas pu voir l’interface complète hors combats, où nous pouvons normalement assigner de nouvelles magies, des compétences pour notre personnage, et j’en passe. Il y a fort à parier que l’on retrouvera tout cela dans une prochaine démo du moins, on l’espère.

On aura pu néanmoins être scotché par la fluidité des combats dans Kingdom Hearts III, qui s’avèrent aussi prometteurs que tout simplement magiques. On l’a vu dans les divers passages de la démo, les combats étaient dynamiques, complètement jouissifs, et se dotaient d’invocations aussi sympathiques qu’efficaces que ce soit dans la pratique, comme visuellement. On retrouve cette petite pointe de magie qui marche toujours aussi bien dans ce nouvel opus. On a par ailleurs apprécié que le titre change un peu ses mécaniques de jeu à la fin de ce premier monde, où nous pouvions contrôler des jouets géants pour en affronter d’autres, contrôlés par les sans-cœurs. Artistiquement comme dans son gameplay, c’est globalement aussi solide que ses prédécesseurs pour une première approche.

Le monde d’Hercule, avec un combat de titan

Kingdom Hearts 3 preview

Il y a effectivement eu un second monde nommé l’Olympe, qui n’était autre que le monde d’Hercule, tout bêtement. On ne l’a malheureusement pas aperçu dans cette petite démo rapide, mais on devait en revanche poutrer un énorme titan peu amical. Après avoir dézingué une nouvelle fois des sans-cœurs à l’aide d’une keyblade traditionnelle cette fois-ci – le précédent monde nous permettait d’en utiliser une tout autre, on devait tout d’abord éviter des énormes rochers, tout en marchant sur le mur en face de nous. Le système de saut et de roulade a semble-t-il été un peu retravaillé, mais il manque cependant un peu de précisions, comme la caméra qui part un peu dans tous les sens – heureusement qu’il y a de nouveau le système de lock pour les ennemis.

Enfin, on arrive en face du bougre. Pour le vaincre, il fallait tout simplement faire comme dans tous les Kingdom Hearts, à savoir le frapper incessamment, et le faire passer dans une autre phase. Car oui il n’y a pas de barre de vie indiquée pour les ennemis dans la démo, même si on se doute qu’une compétence nous permettra certainement de l’afficher sur tous nos adversaires très certainement. Encore une fois, on pouvait utiliser nos diverses magies plutôt fun à utiliser, mais aussi l’invocation finale pour lui donner le coup de grâce.

Dernier point sur la localisation, Kingdom Hearts III était dans cette démo en anglais et sous-titré en français. Rien de bien étonnant me direz-vous en somme, et on espère que la pétition qui traîne en ligne permettra de faire entendre raison aux joueurs, pour que’une VF arrive pourquoi pas de la part de Square Enix. Mais de notre point de vue, cela paraît assez compliqué pour que Square Enix accepte finalement de céder.

Toujours aussi magique !

Même si nous attendons de voir encore la teneur du scénario que proposera Kingdom Hearts III, le soft part pour l'instant sur les bases de ses prédécesseurs. Le gameplay est toujours aussi solide, les développeurs semblent avoir rajouté quelques petites nouveautés non-négligeables, et puis les invocations en jettent sur la démo. On retrouve qui plus est un titre qui va s'avérer clairement joli techniquement comme artistiquement. D'ailleurs, que ce soit les univers proposés dans la démo comme ceux qui seront présents dans la version finale, ils s'avèrent tout bonnement excitants. On a hâte de découvrir en particulier les nouveaux mondes ajoutés dans ce titre. Qu'on se le dise, si la démo était bien trop courte, on est impatient de pouvoir jouer à ce petit bijou qui sortira le 29 janvier prochain sur PS4 et Xbox One.

Matheus

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda