Kingdom Hearts : Le réalisateur de la série animée annulée dévoile une vidéo inédite du projet

Kingdom hearts

Vous ne le savez peut-être pas, mais lorsque Disney et Square Enix se sont associés pour créer Kingdom Hearts, une série animée devait aussi voir le jour en parallèle des jeux. L’histoire en aura décidé autrement puisque cette série a été annulée assez rapidement, mais elle refait surface aujourd’hui grâce à Seth Kearsley, le réalisateur qui devait s’occuper de cette série à l’époque. Désireux de ne pas faire en sorte que son travail tombe dans l’oubli (surtout après avoir presque perdu la vie dans un accident de voiture), il publie aujourd’hui une vidéo inédite qui illustre le pilote de cette série Kingdom Hearts annulée.

Voici ce à quoi la série a ressemblé durant un temps

Le réalisateur a déjà expliqué qu’un pilote avait été réalisé, mais on en voit aujourd’hui enfin la couleur, ou presque. Sur sa chaîne YouTube, Kearsley explique vouloir partager son travail vieux désormais de 20 ans, qui de toute façon, ne verra jamais le jour.

C’est donc une longue vidéo qui nous est offert avec une animation fait maison, via des assemblages de storyboards (ne vous étonnez donc pas trop de l’aspect visuel).

On reconnait alors facilement des bouts de l’introduction du jeu, avec un segment à Agrabah (le monde d’Aladdin). Les personnages sont ici doublés par les interprètes d’origine, si ce n’est pour Sora, qui n’a pas la voix de Hayley Joel Osment.

C’est visiblement tout ce que l’on pourra voir de ce projet annulé, qui avait apparemment convaincu en interne mais qui s’est fait coupé le pied par Square Enix, qui avait envie de produire bien plus de jeux que prévus.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.