Aperçu : Grand Kingdom, la prochaine référence du tactical RPG ?

Membre Actugaming.net

Par

La version de Grand Kingdom qui nous a été permis d’essayé comportait ainsi les premières missions du jeu offline et online, nous permettant de nous familiariser avec les différentes mécaniques de gameplay, bien que tout ne nous soit dévoilés. En effet, si le soft nous promet davantage de classes, nous n’avons eu l’occasion  de tester seulement quatre d’entre elles : Le combattant, le chasseur, la sorcière et la médecin.

D’autres sont à venir et vous remarquerez que selon le prix qu’ils vous coûteront, ils démarreront avec plus ou moins de points de statistiques que vous devrez dispatcher dans leurs différentes caractéristiques. A noter que leurs skills changent également.

Un Game Design intelligent et dynamique.

GrandKingdom1

Qui dit Tactical RPG dit tour par tour, et à l’instar de certains titres tel que Advance Wars ou Fire Emblem, le jeu prend une position plutôt intéressante et originale par rapport a ses concurrents. Si les licences les plus fameuses du genre axent la partie tactique du jeu sur le plateau, en amont des combats, où le placement de chaque personnage est calculé pour maximiser les dégâts, Grand Kingdom pose sa réflexion sur ses phases de bataille. Après avoir effectué nos déplacements sur le plateau de la quête, on se retrouve sur le champs de bataille, principal intérêt de cette démo.

C’est ici que tout se passe. On y découvre ici tel un plateau de jeu de société nos personnages, alignés sur trois plans. Votre groupe de mercenaires et vos ennemis jouent chacun votre tour et on peut effectuer les différentes actions basiques : bouger son personnages en passant d’un plan à l’autre ou non et effectuer les différentes actions spécifiques à chaque personnage. Pour exemple, le combattant peut effectuer une série de skills si vous martelez la touche rond tandis que la sorcière ou le chasseur, ce sera un peu différent. En effet, les attaques de ces derniers sont un peu différentes et elles définissent une zone d’effet où un curseur défilera de droit à gauche. Le but ? Appuyer au bon moment à chaque fois que le curseur passe au dessus d’un personnage ennemi. Bien pensé !

Il faudra ainsi faire attention au placement de nos personnages, pour ne pas nous retrouver encerclés par deux ennemis récalcitrants. Autre particularité, il y aura deux jauges, l’une se consommant lorsque vous vous déplacez et l’autre, lorsque vous attaquez. Enfin et comme pour les jeux habituels du genre, on peut voir en bas de l’écran la liste nous indiquant l’ordre des tours des différents protagonistes et ennemis.

Du bon usage des compétences de chacun

Grand-Kingdom_classes 9

Si l’on trouve l’inspiration de jeux comme Valkyria Chronicles pour la jauge de compétences, la gestion des déplacements et positions de nos personnages nous demandent un peu plus d’expérience et il est difficile de dire si on passera des dizaines d’heures a optimiser chacune de nos positions. En effet, on peut choisir une formation frontale ou défensive et il est possible de placer de nombreux objets comme des barils ou encore, des panneaux, qui serviront à mieux défendre vos personnages.

Le tout sera aussi de faire en sorte d’empêcher les adversaires de nous attaquer par derrière et pendant une bataille, il est clair que la moindre rotation de son personnage sera donc à prendre en compte, mais également le placement entre chaque personnage. On pourra ainsi utiliser les personnages entre eux en tant que soutien, comme on a pu le voir auparavant.

Les missions online du titre, soit une des grosses features présente, nous propose de partir en guerre et réaliser des quêtes a échelle plus importante. Après avoir rempli un contrat avec une des quatre nation du jeu (où on choisi les conditions tel que le nombre de guerre où nous serons impliqués pour cette nation), on partira, avec notre armée de mercenaire remplir ses contrats de guerre. Cette dimension persistante du titre est vraiment bien venue dans le jeu, connaissant le contexte de base. Au passage, on remarque que les visages des dirigeants des quatre nations sont franchement jolis et que cela donne envie de les servir ! En espérant que certains ne prennent pas l’ascendant sur les autres à la longue… Car forcément, il y aura des préférences.

Autrement, le tout est donc plutôt bien en place, et si l’enrobage graphique est plutôt sympathique, on émet pour le moment quelques réserve quand à la partie jeu de plateau, où on voit seulement des pions se déplacer, on aurait aimé avoir notre petite équipe avançant avec les mercenaires les uns derrière les autres, ça ne coûte pas grand-chose.

Reste à voir également si l’histoire proposé sera intéressante, à une période où le rouleau compresseur Fire Emblem aura fait sûrement des dégâts avec sa profondeur scénaristique. Néanmoins, incarner non pas un héros mais un simple mercenaire donne une touche originale au titre, nous mettant face a des événements de grande envergure où nous sommes finalement qu’un petit pion dans une armée gigantesque.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Si les quêtes proposées de Grand Kingdom ne nous permettent pas de nous donner une réelle idée de la difficulté du soft sur la durée, on espère que le challenge sera tout de même au rendez-vous, le gameplay étant lui déjà maîtrisé et agréable à jouer. Le mode online promet d'être un gros morceau du jeu et nous paraît convaincant, à condition qu'il se créé une réelle communauté autour du titre. 

Antoinerp
Note du panda